Les agglos : C’est reparti ! par David Sauvade - Marseillan Bien Thau

Sur notre blog, on vous avait parlé de la fusion CABT/CCNBT, on vous avait…

Sur notre blog, on vous avait parlé de la fusion CABT/CCNBT, on vous avait parlé de la fusion CCNBT/CAM, on vous avait même parlé de la fusion CABT/CAM … Et maintenant voici le projet de fusion CABT/CCNBT/CAHM !!!!
 
Le 8 octobre donc, les élus de la CABT auront à se prononcer sur un projet de fusion entre notre agglo, autour de Sète, avec  la CCNBT autour de Mèze et enfin avec la CAHM (Communauté d’Agglo Hérault, Méditerranée, à ne pas confondre avec la CAM , Communauté d’Agglo de Montpellier) agglo constituée entre autres, par les villes d’Agde et de Pézenas.
 
On va encore une fois essayer de rendre simple quelque chose un poil compliqué. Tout d’abord, à la place des sigles (CABT, CCNBT, CAHM ….) on utilisera les expressions  « agglo de Sète », « agglo de Mèze » et « agglo d’Agde » pour que tout le monde (y compris le rédacteur de l’article !) puisse suivre.
 
Les grandes manœuvres recommencent ….
 
Après l’échec des différents projets de fusion évoqués plus haut, Gilles D’Ettore, président de l’agglo d’Agde, tente maintenant de prendre la main. Notre député craint à la longue d’être absorbé par sa puissante voisine, l’agglo de Béziers, dirigée par Raymond Couderc. Aussi a-t-il fait voter par l’agglo d’Agde, le 11 septembre, un vœu de fusion Agde/Sète/Mèze, vœu adopté par 44 voix pour et 8 abstentions. Ceci dans le but évident de créer une agglo conséquente entre Béziers et Montpellier, puisque celle-ci compterait presque 160 000 habitants.
 
Et surprise ! Moins d’une semaine après ce vote, le Préfet déclare pertinent ce projet de fusion. Quelle rapidité ! On se souvient que ce même représentant de l’Etat, au moment des  fusions Sète/Mèze/Montpellier, avait choisi d’attendre le résultat des votes dans l’ensemble des agglos concernées pour se prononcer !
 
On va donc considérer que ce projet de fusion a reçu la bénédiction du Très Haut, quelque part du côté de l’Elysée, et donne les mains libres à D’Ettore pour avancer au pas de charge.
 
Le soucis est qu’on goûte moyennement, du côté de l’agglo de Sète, d’être ainsi mis au pied du mur, ce que rappelle Pierre Bouldoire, son Président : « sur la forme comme sur le fond, la proposition de fusion avec Hérault Méditerranée n’est pas recevable » (voir l’intégralité de sa déclaration et ses motivations sur http://www.thau-agglo.fr/Sur-la-forme-comme-sur-le-fond-la.html ) .
 
Alors, qui soutient cette fusion ? l’Etat Major de l’UMP canal officiel (les Agathois Brice Blazy et Henri Couquet sont pour le moins réservés), Gilles D’Ettore, député maire UMP d’Agde, François Commeinhes, maire UMP de Sète … et Yves Michel notre maire « Quand-ça-m’arrange-je-suis-membre-de-l’UMP-et-quand-ça-m’arrange-pas-apolitque » de Marseillan.
 
Là vous allez nous dire : « Bon, ça va, on a compris : vous voulez démontrer que cette fusion est voulue par l’UMP. On vous voit venir : dans quelques lignes vous allez nous expliquer qu’elle est mauvaise, alors que vous avez écrit sur le blog de Marseillan Bien Thau qu’il fallait à terme fusionner le Sètois avec l’Agathois. Les 2 agglos réunies auraient été en majorité à gauche, vous auriez trouvé cette fusion fantastique. »
 
 
D’abord, souvenez-vous que Williams Méric et les 3 autres délégués de Marseillan (PS et PC) avaient voté en leur temps contre la fusion avec l’agglo de Montpellier, pourtant à gauche.
 
A Marseillan Bien Thau nous sommes -et avons toujours été- favorables à l’unification avec Agde (et avec l’agglo de Mèze). Ça ne veut pas dire pour autant que nous sommes prêts à nous vendre pieds et poings liés au premier président d’agglo qui la proposerait.
 
Ce qui nous a toujours importé, en résumé, est l’intérêt de Marseillan et des Marseillanais, par delà les clivages politiques.
 
Or, il nous semble dans le détail que le projet avancé par Gilles D’Ettore ne constitue pas une avancée pour la population :
 
–          Tout d’abord, il est prévu qu’en cas de fusion des agglos, les compétences choisies au départ par les 2 agglos se surajoutent. La nouvelle « grande » agglo se verrait dotée ainsi des compétences tourisme (notre Office de Tourisme ne serait plus géré par Marseillan), mais aussi des compétences voirie et espaces verts, entre autres, héritées de l’agglo d’Agde. Les élus communautaires de Marseillan ont-ils reçu des garanties financières pour que ces trois postes très couteux restent (au moins) au même niveau dans le futur ? On n’en sait rien, en fait aucun débat contradictoire n’a eu lieu, ni devant la population, ni même en conseil municipal, ne serait-ce que pour répondre à ces questions.
–          Ensuite, la représentation proposée par D’Ettore nous paraît faire la part belle aux grandes villes par rapport aux petites et moyennes. En effet, dans l’agglo de Sète Marseillan envoyait 4 représentants sur 39 membres au total, soit 1 sur 10 environ. Cette représentation, peut-être faible pour certains, nous a cependant permis de faire pencher la balance dans le sens de nos intérêts (ex sur la route du Lido). Si la fusion se faisait, D’Ettore ne nous accorderait plus que 3 représentants … sur 89, soit 1 pour 30 !!!! (1).
 
Comment Yves Michel et son équipe on t-il pu accepter ce projet concocté par Gilles D’Ettore sans aucune discussion ? cela ressemble fort à une capitulation sans conditions, en rase campagne, vraisemblablement dictée par des calculs politiciens dans lesquels les intérêts des Marseillanais n’ont rien à faire. Vive l’apolitisme de l’ami Yves !!!!!
 
Mais comme on l’a vu, la proposition de D’Ettore devrait être rejetée par l’agglo de Sète, puisque seuls Commeinhes et Michel y sont favorables, ce qui fait certes loin d’une majorité.
 
Dès qu’on a plus de nouvelles, on vous en reparle, si le sujet ne vous lasse pas !!!!

 
 —————–
 

(1)   Pour ceux qui aiment les stats, voici ce que cela donne rapporté à la population :
Agglo de Sète : 92 000 habitants ; Marseillan 7 500 habitants. Marseillan représente 8,15% de la population de l’agglo mais 10,25% de ses délégués.
Futur projet D’Ettore : 158 000 habitants au total ; Marseillan 7 500 habitants. Marseillan représenterait 4,75% de la population de la nouvelle agglo, mais 3,3% de ses délégués.

http://nsa09.casimages.com/img/2009/10/07/091007103523947258.png

Qu'en pensez-vous ?

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Jeux concours
Météo de l'Hérault
Hérault Tribune Pro Hérault Tribune Reportages

Depuis 1973, d’abord sous format magazine, puis via son site, Hérault Tribune informe le public des événements qui se produisent dans le grand Agathois, le Biterrois et le bassin de Thau.

logo hje

Depuis 1895, l’Hérault Juridique & Economique traite l’économie, le droit et la culture dans son hebdomadaire papier, puis via son site Internet. Il contribue au développement sécurisé de l’économie locale en publiant les annonces légales.