L'actu au quotiden dans tout l'Hérault.
Musique
France

Les bienfaits de la pratique musicale pour tous

Un apprentissage précoce de la musique favorise nettement les connexions neuronales avec un impact à long terme, au-delà de l'activité musicale elle-même.

Une toute nouvelle étude intéressante vient de paraître ce 25 janvier 2021 dans la revue JNeurosci, The Journal of the Neuroscience. Menée par trois scientifiques neurocognitivistes de l’université de Zurich (Simon Leipold, Carina Klein et Lutz Jäncke), cette étude compare les scans cérébraux de 153 volontaires, dont 103 musiciens et 50 non-musiciens. Il apparaît qu’un apprentissage précoce de la musique favorise nettement les connexions neuronales avec un impact à long terme, et ce, au-delà de l’activité musicale elle-même.

Selon l’abstract de l’étude, la comparaison de leurs scans cérébraux respectifs a révélé de meilleures connexions neuronales et une meilleure plasticité cérébrale chez les personnes ayant reçu un apprentissage musical. Les résultats montrent des effets “robustes” de la musique dans la connectivité inter et intra-hémisphérique au niveau des réseaux structurels et fonctionnels, à grande échelle. Ceci est notamment très visible au niveau des zones du cerveau responsables de la parole et du traitement du son, et particulièrement dans les cortex auditifs des deux hémisphères.

La musique qui stimule

De nombreuses autres études ont démontré les bénéfices qu’apporte l’apprentissage de la musique à tout musicien, jeune ou moins jeune. On retrouve systématiquement le développement de nombreuses capacités comme l’apprentissage des langues étrangères, la facilité de la lecture, la libération des émotions, le développement du sens de l’effort, la gestion de l’échec, l’aide à la concentration, la stimulation de la mémoire…

Un autre aspect inhérent à l’apprentissage de la musique chez l’enfant est que la pédagogie ne peut pas ressembler à celle qu’il connaît habituellement à l’école. L’apprentissage en milieu scolaire, basé sur une méthode identique pour toute la classe, a pour but d’inciter les enfants à faire vite et bien. Or, l’art ne s’acquiert pas dans la précipitation et la réussite ne s’obtient pas dès le premier essai. C’est ce que de nombreux enfants, surtout parmi les plus doués à l’école, ont beaucoup de mal à comprendre. Un des rôles du professeur de musique est de personnaliser sa pédagogie en fonction de chaque élève et d’inculquer le goût de l’effort, de la répétition, de la patience et de la persévérance. Cette approche pédagogique enrichit l’enfant qui découvre ainsi qu’il existe maintes façons d’apprendre et que faire et refaire n’est pas synonyme d’échec mais de plaisir.

La musique est aussi l’art du partage lorsque le musicien joue en groupe ou lorsqu’il donne un concert. Elle contribue à développer chez lui des qualités d’écoute, d’échange, de respect et de sociabilité. Des atouts qui ne sont pas nécessairement valorisés dans notre société compétitive et individualiste.

La musique qui soigne

Souvent associée à une thérapie, la pratique musicale permet aussi de traiter certaines déficiences ou pathologies. C’est le cas de la dyslexie, de l’asthme, l’hyperactivité, des syndromes TDAH (Trouble du Déficit de l’Attention avec Hyperactivité), de la maladie d’Alzheimer, ou de l’autisme. En cas de pathologies sévères, c’est la musicothérapie, heureusement de plus en plus reconnue, qui permet d’obtenir d’excellents résultats. Si la musique ne peut pas toujours prétendre à une rémission totale en cas de pathologie grave, elle est la meilleure complice pour apporter un bien-être, une détente et un soulagement tant physique que psychologique.

Apprendre et pratiquer la musique à tout âge

L’apprentissage d’un instrument de musique ou du chant peut être débuté à tout âge et ses bienfaits se remarquent dès la première année. La pratique de cette activité présente la particularité de stimuler aussi bien l’hémisphère droit que l’hémisphère gauche du cerveau. En effet, le musicien fait appel à toutes ses capacités cognitives : celles de la rigueur, de la précision, de la logique pour gérer les notions rythmiques. C’est l’aspect cartésien et mathématique de la musique. Concomitamment, le musicien doit faire passer des émotions, comprendre et s’approprier l’œuvre qu’il interprète. Il fait alors appel à son esprit littéraire, son imagination, sa sensibilité.

Outre le développement et l’entretien des capacités neuronales, la pratique musicale apporte de nombreuses satisfactions intellectuelles, quel que soit le niveau du musicien. Il s’agit de se nourrir de culture grâce à la connaissance d’un art intrinsèquement humain par une approche tant immanente que transcendantale qui élève la musique au rang d’art des arts.

Qu'en pensez-vous ?

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Météo de l'Hérault
Jeux concours

Depuis 1973, d’abord sous format magazine, puis via son site, Hérault Tribune informe le public des événements qui se produisent dans le grand Agathois, le Biterrois et le bassin de Thau.

logo hje

Depuis 1895, l’Hérault Juridique & Economique traite l’économie, le droit et la culture dans son hebdomadaire papier, puis via son site Internet. Il contribue au développement sécurisé de l’économie locale en publiant les annonces légales.