Les créations d’entreprises restent bien orientées

En septembre, le nombre de créations d’entreprises tous types d’entreprises confondus affiche une légère augmentation, soit 59 700 nouvelles entités. Mais au cours des douze derniers mois, leur nombre cumulé a connu une nette accélération pour enregistrer près de 18 % de hausse, contre + 16,7 % en août.

En septembre, le nombre de créations d’entreprises tous types d’entreprises confondus affiche une légère augmentation, + 0,8 %, contre + 4,5 % un mois plus tôt (en données corrigées des variations saisonnières et des jours ouvrables), soit 59 700 nouvelles entités. Mais au cours des douze derniers mois, leur nombre cumulé a connu une nette accélération pour enregistrer près de 18 % de hausse, contre + 16,7 % en août.
Enfin, plus de deux créations sur cinq sont des demandes d’immatriculations de microentrepreneurs.

Pour ce neuvième mois de l’année, en données brutes, tous les types de créations sont en hausse sur une année entière : les immatriculations de microentrepreneurs (+ 27,9 %), les créations d’entreprises individuelles classiques (+ 23,5 %). La moindre dynamique des sociétés se confirme, avec une hausse de seulement 2,0 %.

Quant aux trois derniers mois, le nombre cumulé d’entreprises créées connaît une nette augmentation, soit + 17,6 % sur un an. Le secteur « transports et entreposage » reste celui qui contribue le plus à la dynamique : il affiche 7 400 créations supplémentaires, soit une contribution de 5,5 points, souligne l’Institut de statistique. Dans le détail, dans ce secteur, ce sont les « autres activités de poste et de courrier » incluant la livraison à domicile, développée par les enseignes de e-commerce, qui participent le plus à cette hausse, avec 6 400 entités nouvelles.
Enfin, toujours en données brutes, la part des immatriculations de microentrepreneurs dans le total des entreprises créées au cours de l’année écoulée enregistre pour le onzième mois consécutif une augmentation pour atteindre + 43,7 %.
En cumul, sur neuf mois de l’année, quelque 512 100 entreprises ont vu le jour.

Initiative France et 60 000 Rebonds se mobilisent en faveur des entrepreneurs en difficulté

Afin de soutenir les entrepreneurs qui veulent retenter l’aventure après un échec, une convention de partenariata été signée le 28 septembre dernier à Paris par Initiative France, réseau associatif de financement et d’accompagnement des créateurs, repreneurs et développeurs d’entreprise, et 60 000 Rebonds, association d’accompagnement des entrepreneurs post-liquidation, afin d’améliorer l’accompagnement des entrepreneurs dont l’entreprise est en difficulté. Objectif visé : leur permettre soit de faire repartir leur entreprise, soit de sortir au mieux d’un processus de liquidation.
A travers ce partenariat, Initiative France et 60 000 Rebonds ont décidé de travailler main dans la main afin de permettre d’une part au plus grand nombre d’entrepreneurs de rebondir rapidement après un échec, et d’autre part, d’accompagner de façon sur mesure ceux qui souhaitent se lancer dans un nouveau projet de création. A cette fin, les deux institutions vont ainsi mutualiser leurs savoir-faire, leurs réseaux et ressources.
Initiative France, qui revendique 16 000 entreprises soutenues chaque année, s’appuie sur ses 900 salariés et 16 000 bénévoles. C’est le plus important réseau de ce type en France. Sa spécificité : des prêts d’honneur de 10 000 euros accordés aux entrepreneurs, la garantie étant fournie par des acteurs comme Bpifrance, la banque publique d’investissement. L’association 60 000 Rebonds, soutenue dans sa démarche par des organismes patronaux et les tribunaux de commerce, vient en aide aux dirigeants confrontés à la liquidation judiciaire. Présente dans plus d’une vingtaine de villes, elle a accompagné plus de 450 entrepreneurs en rebond, l’an dernier.

Des missions complémentaires

En pratique, dans le cadre de cette démarche de partenariat, l’association 60 000 Rebonds aura pour mission à la fois d’apporter son expertise aux plateformes Initiative France, en proposant à ses membres de devenir marraines ou parrains des entrepreneurs soutenus par le réseau, et d’orienter aussi ses entrepreneurs vers les plateformes Initiative, afin qu’ils bénéficient d’un appui et d’un financement dans la construction de leur nouveau projet entrepreneurial. Pour sa part, Initiative France, orientera vers 60 000 Rebonds les chefs d’entreprise de son réseau qui ont connu une liquidation.

« Mettre fin à la stigmatisation de l’échec », c’est aussi l’objectif affiché par le gouvernement via le projet de loi Pacte. Pour faciliter le rebond des dirigeants d’entreprise placés en liquidation, une nouvelle procédure de liquidation judiciaire simplifiée devrait s’appliquer aux TPE de moins de 5 salariés et qui réalisent moins de 750 000 euros de chiffre d’affaires. Et le rétablissement professionnel, permettant l’effacement des dettes, sera proposé aux entrepreneurs sans salarié et détenant moins de 5 000 euros d’actifs.

Pacte : des mesures en faveur des créations d’entrepriseLe projet de loi Pacte (Plan d’action pour la croissance et la transformation des entreprises) a été voté en première lecture par l’Assemblée nationale, le 9 octobre dernier. Le texte qui devrait être définitivement adopté au printemps 2019 prévoit, notamment, parmi la multitude des sujets traités, des mesures de simplification des démarches pour les créateurs d’entreprises, comme l’instauration d’un guichet unique électronique, à l’horizon de 2021. D’autres dispositions d’assouplissement en faveur des microentrepreneurs y figurent : le stage obligatoire, préalable à l’installation (SPI) de ceux qui se lancent dans l’artisanat deviendra optionnel et l’obligation d’un compte bancaire professionnel séparé du compte personnel pour ceux réalisant moins de 10 000 euros de chiffre d’affaires annuel sera supprimée.


+ d’informations

www.inititive-france

60000 rebonds occitanie

Qu'en pensez-vous ?

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Jeux concours
Météo de l'Hérault
Hérault Tribune Pro Hérault Tribune Reportages

Depuis 1973, d’abord sous format magazine, puis via son site, Hérault Tribune informe le public des événements qui se produisent dans le grand Agathois, le Biterrois et le bassin de Thau.

logo hje

Depuis 1895, l’Hérault Juridique & Economique traite l’économie, le droit et la culture dans son hebdomadaire papier, puis via son site Internet. Il contribue au développement sécurisé de l’économie locale en publiant les annonces légales.