Les difficultés d’accès au crédit des TPE persistent

L’accès au crédit des entreprises est globalement satisfaisant en France. Mais des points de blocage subsistent pour les TPE et les PME, très représentées dans des secteurs qui souffrent, d’après le rapport de la Médiation du crédit. En particulier, l’accès au crédit bancaire s’accompagnerait de plus en plus souvent de conditions, comme une garantie personnelle.

Hôtellerie-restauration, filière du foie gras, région Ile-de-France… la courbe des saisines et de l’activité de la Médiation du crédit illustre les difficultés rencontrées par divers secteurs ou régions en 2016. La Médiation du crédit a présenté son bilan annuel le 21 mars dernier, à Paris. Créé en 2008, cet organisme rattaché au ministère de l’Economie a pour mission de venir en aide, par la voie de la conciliation, aux entreprises qui rencontrent des difficultés avec un établissement financier.

Ce rapport dresse un tableau plutôt encourageant de l’accès au crédit des TPE et PME en France, mais pointe des difficultés structurelles qui demeurent et des problèmes conjoncturels dans certains cas durables. Ainsi, les difficultés persistent dans les secteurs qui restent confrontés à des carnets de commandes peu remplis, comme celui du commerce de détail. Quant à la filière du foie gras, elle a été touchée de plein fouet par la grippe aviaire. La sidérurgie, pour sa part, a été impactée par les surcapacités mondiales de production. Pour le reste, le profil sectoriel des entreprises qui ont recours à la Médiation reste stable par rapport à l’an dernier : avec respectivement 43% et 25% des dossiers déposés, les services et le commerce demeurent les principaux secteurs concernés par des problèmes de crédit. Au niveau régional, l’Ile-de-France a connu en 2016 une hausse significative des dépôts de dossiers (+10% par rapport à 2015), du fait de la succession d’événements qui ont impacté l’activité économique et plus particulièrement touristique, avec le contre-coup des attentats de novembre 2015, les mouvements sociaux ou encore les intempéries du printemps 2016, auxquels il faut ajouter la concurrence des VTC touchant l’activité des taxis.

Un panorama national du financement « globalement satisfaisant »

Au niveau national, en revanche, le nombre de saisines a diminué : la Médiation du crédit a traité environ 1 600 dossiers, soit 7% de moins qu’en 2015. Le motif prédominant des saisines reste la dénonciation des concours bancaires de court terme. Cette situation reflète « un panorama globalement satisfaisant pour le financement des entreprises », d’après le rapport. D’une part, l’offre de crédit des banques est « relativement abondante », soutenue par la politique monétaire accommodante de la Banque centrale européenne (BCE). Résultat, d’après la Banque de France, les PME de plus de 10 salariés ont un accès au crédit élevé : 84% d’entre elles ont obtenu totalement ou en grande partie les crédits de trésorerie demandés au quatrième trimestre 2016, et 95% ont pu percevoir les crédits d’investissement sollicités. Au total, la distribution globale des crédits délivrés par les banques aux PME a augmenté de 2,7% au cours de l’année 2016.

D’autre part, la situation financière des entreprises s’est améliorée, avec une nouvelle progression du taux de marge et une accélération des investissements (+4,3% en 2016, après +2,7% en 2015). Dans le même temps, le nombre de défaillances d’entreprises (sauvegardes, redressements ou liquidations judiciaires) a diminué de 8,3%.

 

Des dysfonctionnements dans le dialogue avec les banques

Au-delà de ces tendances générales positives, plusieurs points de blocage, déjà identifiés les précédentes années par la Médiation du crédit, demeurent. Ils concernent tout particulièrement les TPE. Ces dernières représentent une part croissante des entreprises qui s’adressent à la Médiation (85% des dossiers, contre 79% en 2008). A la base, elles « continuent de connaître un accès au crédit sensiblement moins aisé que les entreprises de plus grande taille », souligne le rapport. D’après la Banque de France, alors que 84% des PME obtiennent, totalement ou en grande partie, les financements de trésorerie demandés, 70% seulement des TPE ont obtenu satisfaction au quatrième trimestre 2016. Les causes sont multiples. Ainsi, une part importante des TPE présente une structure financière déséquilibrée. La Médiation note d’ailleurs que ces entreprises sont fortement représentées dans certains secteurs qui ont connu d’importantes difficultés en 2016, comme le BTP, le commerce de détail et les cafés, hôtels et restaurants.

Autre difficulté, inhérente au fonctionnement de ces entreprises : le manque d’outils (comme des tableaux de bord) et de temps consacrés par les dirigeants au suivi de leur trésorerie et au financement de leur développement. « De façon plus générale, le manque d’anticipation des difficultés ainsi que des dysfonctionnements dans le dialogue entre banques et chefs d’entreprise de TPE expliquent une plus forte proportion des TPE dans les procédures judiciaires et un accès aux financements plus compliqué », analyse la Médiation. Problème supplémentaire, les conditions d’octroi du crédit : « les dirigeants font part d’une évolution des conditions d’octroi du crédit : demandes de garanties ou de cautions personnelles, progression du cofinancement à partir de montants plus faibles… », pointe le rapport.

Parmi les autres soucis identifiés figure aussi le fait que les dirigeants de TPE ne se tournent pas assez vers de nouvelles sources potentielles de financement (fonds de dettes, placement privé, financement participatif, prêt interentreprises…).

Note positive toutefois, les encours de crédits aux micro-entreprises ont augmenté de 4% entre le quatrième trimestre 2015 et celui de 2016, ce dynamisme venant tout particulièrement des crédits finançant l’investissement immobilier (+5,1%).

Anne DAUBREE

La Médiation en chiffres. En 2016, la Médiation du crédit a traité environ 1 600 dossiers, avec un taux de réussite de 64 %. Au total, environ 180 millions d’euros de crédits ont été débloqués auprès de plus d’un millier d’entreprises employant près de 13 000 personnes.

Qu'en pensez-vous ?

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Jeux concours
Météo de l'Hérault
Hérault Tribune Pro Hérault Tribune Reportages

Depuis 1973, d’abord sous format magazine, puis via son site, Hérault Tribune informe le public des événements qui se produisent dans le grand Agathois, le Biterrois et le bassin de Thau.

logo hje

Depuis 1895, l’Hérault Juridique & Economique traite l’économie, le droit et la culture dans son hebdomadaire papier, puis via son site Internet. Il contribue au développement sécurisé de l’économie locale en publiant les annonces légales.