Les femmes et la littérature et Un défilé brillant de mille feux

Dans le cadre de la manifestation « Regards de femmes » qui a lieu chaque année…

Dans le cadre de la manifestation « Regards de femmes » qui a lieu chaque année à Marseillan pour fêter la Journée Internationale de la Femme, la municipalité a mis en place, pendant deux semaines, une série d’événements très différents pour permettre à chacun de réfléchir au rôle et à la place de la femme dans notre société dite moderne.

 

Deux de ces événements avaient trait à la littérature : un récit théâtralisé sur la fin de vie de Camille Claudel et une discussion-rencontre avec l’écrivain, Régine Détambel.

Ces deux rendez-vous se sont déroulés à la médiathèque, lieu de référence culturelle par excellence et ont permis des rencontres très riches entre le public et les professionnels venus pour l’occasion.

Tout d’abord, le récit théâtralisé de « la robe bleue » inspiré du livre de Michèle Desbordes, sur la fin de vie de Camille Claudel a été présenté par deux excellentes comédiennes : Michèle Kerhoas et Violaine Vérité de la Compagnie Tuchenn.

Pendant plus d’une heure, le public d’amateurs est resté suspendu aux lèvres des deux artistes qui ont su traduire avec tout leur talent les émotions que la fin de vie de Camille Claudel a pu faire naître auprès de l’auteur du livre. Ce roman, adapté par la Compagnie Tuchenn, retrace ainsi le trajet passionné mais aussi très douloureux de cette sculptrice de talent qu’était Camille.

Et le public ne s’y est pas trompé, ce récit théâtralisé est un vrai bijou : il est à la fois une leçon sur la passion amoureuse et une ode au travail. Il met également en avant l’incompréhension que l’on peut ressentir face au renoncement de Camille dès son enfermement alors qu’elle était encore à l’été de sa vie…

L’échange avec les deux comédiennes à la fin de la représentation fut également des plus intéressant.

Le lendemain, mercredi 10 mars, a eu lieu la rencontre avec la romancière Régine Détambel.

Le groupe de lecture de la médiathèque, très bien entouré pour l’occasion par d’autres férus de littérature, a pu discourir pendant une partie de l’après-midi avec cette romancière, amoureuse de la vie et passionnée.

Un des thèmes favoris de la romancière, la vieillesse, fut d’ailleurs longuement débattu entre le public et l’auteur, qui considère la vieillesse, non comme une déchéance mais un certain aboutissement à une sagesse très précieuse, parfois voire souvent oubliée dans nos sociétés occidentales modernes ; ce qui n’est pas le cas, comme l’a d’ailleurs si bien expliqué Régine Détambel, dans certaines sociétés, notamment, asiatiques où les « vieux » sont avant tout considérés comme des sages que l’on écoute. La vieillesse en est ainsi vécue et perçue autrement.

Les lectrices ont pu très longuement questionner l’écrivain sur tous ses récits mais aussi sur ce qui la motive et l’inspire. Ce type d’échanges très convivial sera bien entendu renouvelé dès que possible car c’est toujours un moment d’échanges privilégiés, un moment de pause et de réflexion.

Ces deux événements « littéraires » ont été suivis par le traditionnel défilé de mode le samedi 13 mars.

Photo : Régine Détambel présentée à son public par Marie-Françoise Demortier, adjointe au Maire déléguée à la culture


http://nsm03.casimages.com/img/2010/03/17/100317095414885035644887.jpg


 

Un défilé brillant de mille feux

La manifestation « Regards de Femmes » vient de prendre fin samedi dernier et c’est un splendide défilé de mode que les Marseillanais ont pu admirer.

Tel un défilé de professionnelles, les mannequins avaient été magnifiées par les tenues de la styliste Helen Mod, puis passées entre les mains de Vanessa à la coiffure et sublimées par les maquillages de Karine assistée de Marie-Charlotte, Chéryl et Sylvie des Ephélides.

Les mannequins ont répété la journée entière pour, le soir venu, radieuses et rayonnantes, présenter au public venu très nombreux un défilé somptueux.

La mise en bouche musicale de Coralie Chicouras a donné le ton et chauffé la salle.

Les 29 mannequins amatrices bénévoles sélectionnées lors du casting qui avait eu lieu en décembre dernier, sont alors entrées en scène, les unes après les autres marchant, virevoltant en une sorte de ballet aérien sous les yeux de la foule ébahie.

Le défilé, orchestré de main de maître par Helen Mod, a vu chacune d’entre elles passer tour à tour sur la scène et la surprise de la styliste arriva telle une cerise sur un gâteau : Une robe aux couleurs du blason de la ville appelée « Marseillan, tout simplement ».

La robe de mariée a clôturé, comme il se doit, le défilé, une robe rouge et blanche, belle à couper le souffle qui a séduit le public.

Tous les mannequins sont venues se placer derrière et le président de l’association ENILEM partenaire du défilé a présenté les mannequins et les modèles.

L’adjointe au Maire déléguée à la culture a ensuite remercié toutes les personnes partenaires du défilé, à tous ceux qui ont œuvré dans l’ombre et leur a offert un bouquet de fleurs.

Légende photo : le final

http://nsm03.casimages.com/img/2010/03/17/100317095409885035644886.jpg

Qu'en pensez-vous ?

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Jeux concours
Météo de l'Hérault
Hérault Tribune Pro Hérault Tribune Reportages

Depuis 1973, d’abord sous format magazine, puis via son site, Hérault Tribune informe le public des événements qui se produisent dans le grand Agathois, le Biterrois et le bassin de Thau.

logo hje

Depuis 1895, l’Hérault Juridique & Economique traite l’économie, le droit et la culture dans son hebdomadaire papier, puis via son site Internet. Il contribue au développement sécurisé de l’économie locale en publiant les annonces légales.