Les maires et la laïcité

Le président de l'Association des maires de France s'exprime sur le sujet de la laïcité.

L’Assemblée nationale a voté en première lecture le projet de loi confortant le respect des principes de la République, qui prévoit un principe fort de laïcité. Etes-vous satisfait de ce texte ?

François Baroin : “Ce texte est une avancée timide sur un sujet d’urgence et de très grande envergure : une partie des gens qui vivent sur notre territoire n’acceptent pas, ne s’intègrent pas, quand ils ne combattent pas le principe du modèle français dans son originalité, qui est le pacte républicain dans toutes ses dimensions.

La France a une originalité à l’échelle mondiale liée à son Histoire : la laïcité, le principe selon lequel l’État se tient à égale distance de chacune des religions, qu’il ne reconnaît ni ne salarie aucun culte, les protège tous, mais ne saurait tolérer que certains classent les lois de leur espérance, de leur ferveur, de leur religion au-dessus des lois de la République. Ce texte était attendu. Il est en-deçà de ce que nous espérions, notamment sur le contrat d’engagement républicain qui va lier les collectivités locales au tissu associatif qui bénéficiera de subventions. Nous souhaitions effectivement que le terme laïcité y soit intégré. J’avais formulé une proposition complémentaire pour combler un vide juridique sur la définition d’un espace de service public. Mon idée était de dire qu’il faut une reconquête territoriale pour une reconquête républicaine. Tout ce qui, de près ou de loin, s’apparente directement ou indirectement à un service public, doit être dans son espace, dans sa géographie et dans son périmètre, considéré comme un usage particulier, valable pour les agents, occasionnels ou titulaires et en ouvrant le débat, peut-être pour les usagers. Cela peut être le cas des clubs sportifs, dans les vestiaires ou les parkings. Cela peut être le cas dans les espaces culturels. Ça peut être enfin le cas – et c’est un débat de plus grande envergure – dans les universités.

Nous n’avons donc pas été entendus sur tout. Le texte va plutôt dans la bonne direction, mais il est, à mon avis, très en-deçà de la réalité de notre demande de besoin d’outils juridiques, pour bien faire appliquer nos principes républicains.”

Qu'en pensez-vous ?

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Jeux concours
Météo de l'Hérault
Hérault Tribune Pro Hérault Tribune Reportages

Depuis 1973, d’abord sous format magazine, puis via son site, Hérault Tribune informe le public des événements qui se produisent dans le grand Agathois, le Biterrois et le bassin de Thau.

logo hje

Depuis 1895, l’Hérault Juridique & Economique traite l’économie, le droit et la culture dans son hebdomadaire papier, puis via son site Internet. Il contribue au développement sécurisé de l’économie locale en publiant les annonces légales.