Les Tiers-Lieux, nouvelles zones partagées de développement économique

Né d’une approche sociologique des territoires, le concept de Tiers-Lieux se développe en France et dans le monde à grande vitesse. Paris, Lille, Caen, Beauvais, Marseille, Lyon, Périgueux et Saint-Etienne ont déjà le leur… et bientôt Montpellier. Ces espaces promeuvent aussi les concepts de Colunching, Cartoparties ou CowoSlowTourism.

Le Tiers-Lieux est un mot chapeau créé pour rassembler sous une même et grande famille les espaces de coworking. Mais aussi les FabLabs, les HackerSpaces, les Repair’Cafés, les jardins partagés et autres habitats partagés ou entreprises ouvertes. Le « Tiers-Lieux » est devenu une marque collective. Les modèles de financement des Tiers-Lieux se développent entre économie traditionnelle et contributive. Ils se basent sur des partenariats publics, privés et personnels.

Le Tiers-Lieux, ou «la troisième place», est un terme traduit de l’anglais « The Third Place ».  Il fait référence aux environnements sociaux qui viennent après la maison et le travail.  Cette thèse a été développée par Ray Oldenburg, professeur émérite de sociologie urbaine à l’université de Pensacola en Floride (in “The Great, Good Place”, 1989).

Exemple concret de ce type de structure avec Le Mixeur, à Saint-Etienne. Ce Tiers-Lieux explore les interfaces entre arts, sciences et design. Il se situe au coeur de la cité du design stéphanoise, dans les anciens bâtiments industriels de la manufacture d’armes. De l’aveu même de ses concepteurs : « la difficulté du Mixeur est d’avoir été construit à l’envers d’une logique de Tiers-Lieux open-source. On a construit les murs avant la communauté, et on a proposé des offres avant de consulter ceux qui en avaient ». Les opportunités politiques et financières ont toutefois permis de donner corps à ce « jardin des possibles ». Implanté à 5 minutes de la gare de Carnot, il bénéficie d’un arrêt de tram et d’une borne d’autopartage. Le Mixeur est ainsi situé à un emplacement idéal pour les Stéphanois. Et les travailleurs nomades de passage dans cette ville.

De multiples expérimentations

Plusieurs expérimentations sont menées pour faire vivre le lieu. Tel le CowoCamp du Mixeur. Chaque lundi, le public est invité à découvrir le coworking en le pratiquant gratuitement et librement. L’AfterWork du Mixeur a lieu le dernier jeudi du mois. Il permet de finir la semaine autour d’un verre dans une ambiance de coworking. Graines de pépins est organisé le dernier vendredi du mois. Il permet de présenter des idées et des projets à la communauté du Mixeur. StartUp Weekend est une formation de 56 heures pour passer de l’idée au projet et faire la preuve des concepts.

Construire votre business model innovant en 48 h chrono est un format « greffon » en cours de construction et d’expérimentation sur un événement existant. D’autres actions plus conventionnelles sont également menées. Comme des BarCamps, ApéroCamps, Cartoparties (repérer et intégrer sur une carte numérique des points d’informations utiles à des communautés du territoire). Ou encore JobCamps, AssoCamps, les Labos du Mixeur et les PitchCamps (incubateur de projets open-source de coworking), en cours de construction et d’expérimentation.
L’indispensable conciergerie. La conciergerie est le processus d’accueil et d’animation d’un Tiers-Lieux. Elle se formalise par l’action du concierge.  Il met en relation les compétences, les ressources et les volontés de chacun au sein d’une communauté. Le travail du concierge regroupe ainsi une grande diversité d’opérations. De l’animation de la communauté, à la gestion administrative (enregistrement des abonnements, facturation, etc.). Mais aussi la communication commerciale (alimentation du site Internet et des réseaux sociaux, rédaction de communiqués de presse, relation avec les partenaires financiers). Ou encore, la gestion de l’espace et du matériel (aménagement du lieu, réservation des salles, gestion des problèmes informatiques, nettoyage du lieu). A Montpellier, illusion & macadam la structure qui porte le projet de Tiers-Lieux, organisera cette fonction vitale.

Colunching et CowoSlowTourism

Le Mixeur a également initié le CowoSlow-Tourism en complément des expériences de colunching (consommation collaborative et partagée). Né entre 2011 et 2012, ce concept est expérimenté par les Tiers-Lieux partenaires de CowoSlowTourism. Le concept entend faciliter le séjour via une plateforme Internet. Cowoslowtourism est en effet la première plateforme à proposer l’organisation de voyages en lien avec les lieux et les réseaux du territoire. Elle favorise la convivialité tout en permettant de continuer son travail. Les richesses développées par les réseaux de coworkers et de praticiens de la consommation collaborative permettent ainsi de proposer aux touristes ou aux travailleurs nomades un nouveau rapport au voyage.

Plus d’infos sur http://imaginationforpeople.org/fr/project/cowoslowtourism/

 

A lire aussi sur ce site


tiers lieux montpellier illusion macadam

sebastien Paule illusion macadam photo L Jepennin

 

Qu'en pensez-vous ?

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Jeux concours
Météo de l'Hérault
Hérault Tribune Pro Hérault Tribune Reportages

Depuis 1973, d’abord sous format magazine, puis via son site, Hérault Tribune informe le public des événements qui se produisent dans le grand Agathois, le Biterrois et le bassin de Thau.

logo hje

Depuis 1895, l’Hérault Juridique & Economique traite l’économie, le droit et la culture dans son hebdomadaire papier, puis via son site Internet. Il contribue au développement sécurisé de l’économie locale en publiant les annonces légales.