Hérault tribune : L'actu au quotiden dans tout l'Hérault
Entreprises

Les voeux d’André Deljarry pour la CCI de l’Hérault : « Repenser et co-construire l’avenir »

Plus que jamais, la CCI se veut un accélérateur des entreprises et des territoires, malgré une mise à la diète budgétaire et imposée. « Pour 11 millions d’euros de fiscalité perçus, les retombées économiques générées par la CCI Hérault sont estimées à 372 millions d’euros ! » a indiqué André Deljarry à l’occasion des voeux de la CCI héraultaise. Une belle performance...

« Notre devoir est d’apporter des réponses et des solutions pragmatiques malgré une baisse drastique des budgets alloués par l’Etat aux CCI. Entre 2013 et 2018, nous avons perdu 50 % de notre ressource fiscale. En dix ans, cette baisse atteindra près de 75 % ! » 2018 aura donc été une année intense pour la France et pour la chambre de commerce de l’Hérault. Le profond désir de changement qui traverse notre société et le gouvernement percute les corps intermédiaires de plein fouet. Pour André Deljarry : « Il nous faut trouver des solutions inédites mais compter aussi sur l’innovation, le développement du numérique, du digital et de l’intelligence artificielle ». Le président de la CCI y voit de réelles opportunités de faire évoluer « nos métiers et de créer de l’emploi ».

Un grand débat interconsulaire

C’est l’annonce de la soirée. Un grand débat mené en collaboration avec les chambres d’agriculture et chambres de métiers et de l’artisanat afin de faire entendre la voix des entrepreneurs sera organisé le 15 février prochain. Les propositions fuseront sans doute, « mais que restera-t-il, en 2019, de cette fièvre jaune qui secoue la France depuis plus de deux mois ? » s’est interrogé le président Deljarry. Pour l’instant, les problèmes sécuritaires se multiplient, les centres-villes souffrent, analyse-t-il. « Redonnons la ville aux commerçants ! Il devient urgent que des arrêtés préfectoraux et municipaux interdisent les manifestations dans l’Ecusson le samedi (…) Il est impératif de protéger l’activité de nos commerces » a lancé André Deljarry. Après le chaos, peut-on s’attendre à une renaissance ? « Je l’espère… Nous demanderons à la Métropole, au Département, à la Région d’organiser sur plusieurs week-ends consécutifs une vaste opération commerciale en faveur des 1 000 commerçants du centre-ville. »

Le temps de la solidarité

Mais l’heure est à la solidarité. Le président de la chambre consulaire a égrainé les divers dispositifs mis en place pour aider les entreprises impactées :

l’étalement des charges avec l’Urssaf et son directeur régional Franck Barbe,

l’étalement des dettes fiscales avec la Direction départementale des Finances publiques et son directeur, Samuel Barreault,

l’étalement des dettes sociales avec la Sécurité sociale des Indépendants et son directeur régional, Mathieu Perrot,

un suivi bienveillant des comptes des entreprises impactées avec la fédération des banques et son président, Francis Lafon,

un accompagnement des dossiers de chômage partiel avec la Direccte et son directeur régional, Christophe Lerouge,

le renforcement, au sein de la CCI Hérault, du Centre de Prévention des Difficultés (CIP). « Nous travaillons pour cela avec l’Ordre des experts-comptables, l’Ordre des avocats et les juges du tribunal de commerce » a précisé André Deljarry, qui a rappelé que la Région avait débloqué 3 millions d’euros d’aides en faveur des entreprises impactées.

6000 à 7000 entreprises nouvelles

« Les chambres consulaires jouent un rôle primordial dans la vie des entreprises », a affirmé le président. Il a poursuivi : « Le département de l’Hérault, ce sont 110 000 entreprises, dont 10 000 du ressort de la chambre d’agriculture, 30 000 pour la chambre de métiers et de l’artisanat et 70 000 du ressort de la chambre de commerce et d’industrie. 6 000 nouvelles entreprises sont créées chaque année dans le département ». André Deljarry a ensuite énuméré les grands événements nés ou accompagnés par la chambre consulaire, dont les rencontres Visio Commerce et Conecto, les nombreux ateliers thématiques, La Place créative (forum de la création d’entreprises), et bien évidemment le Prix de la TPE… démontrant que le dynamisme du corps consulaire est bien réel et concrètement ancré dans le territoire et le tissu économique héraultais.

Une page blanche qui s’ouvre…

Pour André Deljarry, « nous devons créer un pont entre le monde d’hier et celui de demain : le nouveau monde ». Une page blanche semble en effet s’ouvrir pour la société civile et pour la CCI : « Au nom de tous les élus, je m’engage à réinventer le modèle de la CCI de l’Hérault. En 2019, relevons ensemble les défis qui sont les nôtres ». Ce défi d’ampleur passera par une palette de produits en phase avec les besoins des entreprises et des partenaires. Tout en respectant ses missions de service public, la CCI va proposer de nouveaux services aux entreprises. « Nous devons trouver des solutions innovantes et proposer des prestations tarifées aux entreprises. C’est une révolution du service public qui s’opère ». Cette révolution sera orientée selon deux axes : la proximité et le maillage territorial. André Deljarry s’appuie sur une présence consulaire et les multiples investissements engagés et à venir, notamment à Béziers (CFA et Parc expo, siège de l’antenne CCI…) ou, à Montpellier, le projet phare de la nouvelle Montpellier Business School dans le quartier Cambacérès (250 millions d’euros de retombées économiques et 3 500 étudiants attendus) à l’horizon 2022 ; et l’aéroport et ses presque 2 millions de passagers. « Pour 11 millions d’euros de fiscalité perçus, les retombées économiques générées par la CCI Hérault sont estimées à 372 millions d’euros ! » Une belle performance.


Lire aussi nos articles Vœux d’ici 2019

Qu'en pensez-vous ?

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Météo de l'Hérault
Jeux concours

Depuis 1973, d’abord sous format magazine, puis via son site, Hérault Tribune informe le public des événements qui se produisent dans le grand Agathois, le Biterrois et le bassin de Thau.

logo hje

Depuis 1895, l’Hérault Juridique & Economique traite l’économie, le droit et la culture dans son hebdomadaire papier, puis via son site Internet. Il contribue au développement sécurisé de l’économie locale en publiant les annonces légales.