Hérault tribune : L'actu au quotidien dans tout l'Hérault

LETTRE N° 2 à MARIANNE, la Républicaine par Jacques Amagat

Aujourd'hui ma chère Marianne c'est de LIBERTE D'EXPRESSION que jedésire t'entretenir. Oui, de cette…

Aujourd’hui ma chère Marianne c’est de LIBERTE D’EXPRESSION que je
désire t’entretenir. Oui, de cette liberté d’expression bâillonnée dans
ma commune.
Et pourtant :
 
La liberté d’opinion et d’expression est généralement considérée comme une liberté fondamentale de l’homme.
 
Elle
est citée à l’article 19 de la Déclaration Universelle des Droits de
l’Homme comme suit : « Tout individu a droit à la liberté d’opinion et
d’expression, ce qui implique le droit de ne pas être inquiété pour ses
opinions et celui de chercher, de recevoir et de répandre, sans
considérations de frontières, les informations et les idées par quelque
moyen d’expression que ce soit. »
De même, dans la Déclaration des
droits de l’Homme et du Citoyen de 1789 (article 11) : « La libre
communication des pensées et des opinions est un des droits les plus
précieux de l’homme ; tout citoyen peut donc parler, écrire, imprimer
librement, sauf à répondre de l’abus de cette liberté dans les cas
déterminés par la loi. »
Pour l’Europe (Convention européenne des droits de l’Homme, Conseil de l’Europe de 1950 (article 10) :
«
Toute personne a droit à la liberté d’expression. Ce droit comprend la
liberté d’opinion et la liberté de recevoir ou de communiquer des
informations ou des idées sans qu’il puisse y avoir ingérence
d’autorités publiques et sans considération de frontière. »

Jurisprudence (Cour Européenne des Droits de l’Homme, 21 janvier 1999) :
«
La liberté d’expression vaut non seulement pour les « informations » ou
« idées » accueillies avec faveur ou considérées comme inoffensives ou
indifférentes, mais aussi pour celles qui heurtent, choquent ou
inquiètent : ainsi le veulent le pluralisme, la tolérance et l’esprit
d’ouverture sans lesquels, il n’est pas de « société démocratique ». »
L’Unesco soutient la liberté d’expression et la liberté de la presse en tant que droits fondamentaux de l’être humain
 
—————
 
La
liberté d’expression est bien souvent la première des libertés
éliminées dans les régimes totalitaires, qui s’assurent la mainmise sur
les médias et ainsi sur l’opinion publique

Malgré la
démonstration ci-dessus faite de l’importance idéologique de la liberté
d’expression qui doit être un principe fondamental de la vie d’une
collectivité, et de l’état citoyen d’une commune, un potentat par un
déni de ces valeurs humaines incontournables refuse depuis des années
ce droit à des représentants de la République  alors que :
L’article L. 2121-27-1 du code général des collectivités territoriales dispose que «
dans les communes de 3500 habitants et plus, lorsque la commune
diffuse, sous quelque forme que ce soit, un bulletin d’information
générale sur les réalisations et la gestion du conseil municipal, un
espace est réservé à l’expression des conseillers municipaux
n’appartenant pas à la majorité municipale. C’est peut-être un peu
techno, dit comme ça, mais c’est en fait assez simple : un bulletin est
une publication régulière, ou en tout cas diffusée en plusieurs
numéros, même si sa périodicité est plus ou moins espacée. Ce bulletin
doit traiter d’informations générales, c’est-à-dire qu’il porte sur des
sujets variés ne présentant pas un caractère trop technique, un contenu
destiné au grand public.
 
Les élections municipales se profilent à l’horizon 2008. C’est
le moment pour le nouveau candidat de la majorité sortante de démontrer
son esprit d’ouverture, son esprit républicain, son attachement pour
ces valeurs fondamentales. Il se doit d’offrir – en contraignant ses
amis – une tribune dans la Lettre municipale mensuelle aux élus bannis
de ce tabloïd depuis tant d’années. Le changement de régime passe aussi
par la liberté d’expression, les Viassoises et les Viassois en seront
rapidement  témoins.

Qu'en pensez-vous ?

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Jeux concours
Météo de l'Hérault
Hérault Tribune Pro Hérault Tribune Reportages

Depuis 1973, d’abord sous format magazine, puis via son site, Hérault Tribune informe le public des événements qui se produisent dans le grand Agathois, le Biterrois et le bassin de Thau.

logo hje

Depuis 1895, l’Hérault Juridique & Economique traite l’économie, le droit et la culture dans son hebdomadaire papier, puis via son site Internet. Il contribue au développement sécurisé de l’économie locale en publiant les annonces légales.