Ligne nouvelle Montpellier – Perpignan

Ligne nouvelle Montpellier - Perpignan - Le comité de pilotage approuve  la phase 3…

Ligne nouvelle Montpellier – Perpignan – Le comité de pilotage approuve  la phase 3 des études préalables au débat public.

Le 05 mai 2008 s’est tenu à la préfecture de région, sous la présidence de Cyrille SCHOTT, préfet de région et en présence de Jean-Marc DELION, directeur général délégué de RFF, le sixième comité de pilotage des études préalables au débat public de la Ligne Nouvelle Montpellier-Perpignan. Ces études visent à « construire et comparer des scénarios pertinents, optimisés et contrastés de développement des services ferroviaires, en vue de l’organisation d’un débat public sur l’axe Montpellier-Perpignan ».

Après plus d’un an d’études, Réseau Ferré de France et la SNCF ont détaillé devant les membres du comité de pilotage les résultats de la troisième phase des études.
Cette phase cruciale a permis de définir les questions essentielles à porter au débat public et d’esquisser des scénarios préférentiels qui permettront à RFF de saisir fin juillet la commission nationale du débat public.

RFF a présenté des scénarios contrastés, ayant une bonne rentabilité pour la collectivité (garantissant des résultats du point de vue de l’économie et de l’environnement) dont les coûts attendus varient de 3.5 à 5 milliard d’euros (le coût du scénario répondant à l’utilisation de la ligne existante correspondant à 2G€). 
Le Comité de pilotage a approuvé les résultats de la phase 3 des études, notamment l’approfondissement des scénarios présentés sous l’angle des fonctionnalités : priorité vitesse, priorité report modal, priorité longue distance, priorité ligne existante. Il a approuvé la structuration du débat selon 3 thèmes :
•    Fonctionnalités (quel degré de mixité fret-LGV ?)
•    Couloirs de passage
•    Réalisation de gares nouvelles ou utilisation des gares « centre ».

Le comité de pilotage a aussi donné son accord sur un programme d’études complémentaires : étude de capacité des gares centre, approfondissement d’un scénario combinant ligne mixte (Fret + LGV) de Montpellier à Narbonne et LGV simple entre Narbonne et Perpignan, incidence de la vitesse de circulation des TGV sur le contournement de Nîmes et Montpellier.

RFF (ainsi que la SNCF) peut donc lancer la quatrième phase visant à préparer le débat public.  Cette ultime phase des études se déroulera jusqu’à l’été. Les prochains mois seront donc consacrés à la finalisation des différents scénarios, à la synthèse des études et à la préparation du débat public.

Par ailleurs, afin de conforter son dispositif de concertation, RFF organisera pendant les mois de mai et juin sous la présidence de Cyrille SCHOTT, préfet de région, 5 réunions d’information et de dialogue afin d’informer le public de l’avancement des études préalables au débat public, d’en expliquer les objectifs et les règles et de permettre aux acteurs de se mobiliser en prévision du débat. Ces réunions se dérouleront, le 19 mai à Narbonne au palais des arts et du travail, le 26 mai à Montpellier au Centre Rabelais, le 29 mai à Nîmes au Novotel ATRIA, le 3 juin à Béziers au Palais des Congrès.

Enfin, le comité de pilotage a validé le projet de convention de financement de la phase de débat public. D’un coût de 2,7 millions d’euros, elle sera financée à quatre parties égales : Etat, Conseil Régional Languedoc-Roussillon, RFF et douze collectivités (Conseil Généraux du Gard, de l’Hérault, de l’Aude et des Pyrénées-Orientales ; de Nîmes Métropole, de Montpellier Agglomération, des agglomérations de Béziers Méditerranée, de la Narbonnaise, du Carcassonnais, de Perpignan Méditerranée, du Bassin de Thau et de Hérault Méditerranée.)
 

Qu'en pensez-vous ?

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Jeux concours
Météo de l'Hérault
Hérault Tribune Pro Hérault Tribune Reportages

Depuis 1973, d’abord sous format magazine, puis via son site, Hérault Tribune informe le public des événements qui se produisent dans le grand Agathois, le Biterrois et le bassin de Thau.

logo hje

Depuis 1895, l’Hérault Juridique & Economique traite l’économie, le droit et la culture dans son hebdomadaire papier, puis via son site Internet. Il contribue au développement sécurisé de l’économie locale en publiant les annonces légales.