L'inconnue de la campagne

L'inconnue de la campagne Elle recueille 35 % de votre taxe d'habitation, son budget…

L'inconnue de la campagne

Elle recueille 35 % de votre taxe d'habitation, son budget de fonctionnement est sensiblement le même que celui de la ville d'Agde et, dans la campagne municipale, on l'ignore ostensiblement. Le silence qui s'établit sur son existence n'est pas étonnant : depuis qu'elle a été créée, elle fonctionne en vase clos et notre municipalité fait peser une chape de plomb sur ses modes  de fonctionnement : Cette absente du débat, c'est la communauté d'agglomération Hérault Méditerranée.

Pourtant l'intercommunalité est omniprésente dans la vie de la cité et ses compétences ont tendance à supplanter celles de la commune.

En effet, l'agglomération assume des compétences de premier ordre en matière d'aménagement de l'espace communautaire, en matière d'équilibre social de l'habitat et de politique de la ville et en matière de développement économique (c'est elle qui a en charge les 11 parcs d'activité de son territoire). A côté de ces compétences obligatoires,  elle a développé, par le choix de ses actuels gestionnaires, toutes sortes de compétences optionnelles et supplémentaires  en matière de protection de l'environnement, de propreté et de voirie (96 agents), d'équipements culturels et sportifs, d'entretien des espaces verts (118 agents), d'archéologie, de gestion de l'eau…etc…etc… Si bien qu'il est quelquefois difficile de savoir où sont les limites de son engagement.

Jusqu'à aujourd'hui, nos élus n'ont rien fait pour éclairer le citoyen : ainsi l'office de tourisme de Pézenas est décrété d'intérêt communautaire et financé par l'agglo, mais pas celui d'Agde; le centre aquatique d'Agde, déclaré lui aussi d'intérêt communautaire, n'a été financé qu'à 50 % par cette même agglo “grâce” à un deal génial réalisé par notre maire sortant. Le 17 février dernier, l'actuel président de l'agglo (toujours notre maire sortant) a lancé un appel d'offres pour “une étude de définition d'un plan de gestion des verdisses”, le saviez-vous ?… Et bien non, vu qu'il n'y a plus eu de conseil depuis le mois de décembre. Et, en conseil municipal de la ville,  la présentation obligatoire annuelle du compte rendu de l'activité communautaire se limite à inscrire la chose à l'ordre du jour…et à n'en rien présenter.

A partir du 30 mars 2014, le conseil communautaire de l'agglo Hérault Méditerranée va compter 55 délégués représentant les 19 communes membres. Pour la première fois, ces délégués seront élus directement au suffrage universel à l'occasion des votes municipaux des 23 et 30 mars. Pour nous, électeurs agathois, il s'agira de désigner 17 de ces délégués (plus 2 remplaçants).  Ces délégués, obligatoirement élus municipaux,  sont “pointés” sur chacune des listes en présence parmi les 21 premiers des 35 membres de la liste.

En ce qui concerne notre liste, nous nous emploierons à bien peser et retenir, parmi les compétences optionnelles ou supplémentaires, celles qui offrent un intérêt communautaire évident (économies d'échelle et/ou  actions qui ne peuvent pas être menées au seul niveau communal) et à en définir très précisément le champ d'application.

Par ailleurs, nos futurs élus au conseil communautaire s'engagent à fournir, lors de chaque conseil municipal, un compte rendu de leurs activités et à débattre, en conseil municipal,  des propositions d'importance qu'ils seraient amenés à faire en conseil communautaire.

 Antoine ALLEMAND

Liste Agissons pour Agde conduite par Dominique Antonmattei 

Qu'en pensez-vous ?

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Jeux concours
Météo de l'Hérault
Hérault Tribune Pro Hérault Tribune Reportages

Depuis 1973, d’abord sous format magazine, puis via son site, Hérault Tribune informe le public des événements qui se produisent dans le grand Agathois, le Biterrois et le bassin de Thau.

logo hje

Depuis 1895, l’Hérault Juridique & Economique traite l’économie, le droit et la culture dans son hebdomadaire papier, puis via son site Internet. Il contribue au développement sécurisé de l’économie locale en publiant les annonces légales.