L'inventeur du Cap d'Agde : Jean Le Couteur n'est plus

L'inventeur du Cap d'Agde architecte en chef de la station balnéaire Héraultaise du Cap d'Agde…

L’inventeur du Cap d’Agde architecte en chef de la station balnéaire Héraultaise du Cap d’Agde n’est plus.

Le 30 mai 2010, 40 ans après la création du Cap d’Agde , celui qui en esquissa les plus beaux contours est décédé à l’âge de 93 ans.

En 1968, l’Etat et la Ville d’Agde signent une convention avec la SEBLI (Société d’Équipement du Biterrois et de son Littoral) pour réaliser les études et les travaux, commercialiser les terrains et financer les équipements.
Les travaux débutent en 1969 avec Jean Miquel, directeur de la S.E.B.L.I , et selon les plans de Jean Lecouteur, architecte en chef.
La conception et la cohésion de l’aménagement s’inspirent du caractère typique des villages du Languedoc-Roussillon, en s’attachant particulièrement à l’unité architecturale dans la diversité, à l’harmonie des couleurs, à l’alternance des quartiers calmes et animés.

La station s’organise peu à peu en amphithéâtre autour du port de plaisance.
Jean Lecouteur était déjà un architecte de  renom avant d’être en charge de la plus grande sation touristique du littoral.
Il était l’auteur de la Basilique d’Alger, de l’Université de Tananarive, de la Maison de la culture de Reims, du Projet de pavillon gonflable pour l’exposition universelle d’Osaka 1968 dont il fût le lauréat mais qui ne fut réalisé le commanditaire ayant décidé de changer la structure et de faire construire le pavillon en structure métallique.

C’est un grand architecte qui a un profond attachement à son bébé et ne manque pas une occasion pour venir participer aux cérémonies commémoratives de cette crétation comme dernièrement avec ses ami Pierre Leroy Beaulieu et Marie Thérese Miquel pour les 36 ans du Cap d’Agde

Fils de médecin de marine, il est doué en dessin et décide donc de s’inscrire aux beaux-arts. Élève de Georges Lefort à l’école de Rennes, il intègre les Beaux-arts de Paris en 1939 pour achever son diplôme dans l’atelier d’Auguste Perret. La guerre interrompt sa scolarité.

Mobilisé, il revient en zone occupée et réintègre l’atelier avant de rejoindre une communauté d’artistes issus de l’école, installée dans le village abandonné d’Oppède dans le Vaucluse.

Architecte depuis 1944 et actif jusque dans les années 1980, il a traversé la seconde partie du XXe siècle et est à de nombreux égards une sorte d’archétype de l’architecte des Trente Glorieuses.

En association avec Paul Herbé, on lui doit notamment en 1953 l’hôpital de N’Djamena et en 1955 la Cathédrale du Sacré-Coeur d’Alger.

Marié en 1954, il a 4 enfants : Thierry Le Couteur, architecte, Ariane Le Couteur, productrice de films, et Patrick Le Couteur, chirurgien à Nantes, ainsi qu’une belle-fille, l’ainée, Isabelle de la Brunière, architecte d’intérieur.

A l’occasion des 36 ans du Cap d’Agde, Jean LECOUTEUR est applaudi par les pionniers Capagathois aux côtés de Marie Thérèse MIQUEL et de Pierre LEROY BEAULIEU. Il est honoré de la Médaille de la Ville d’Agde par Gilles D’ETTORE  Maire d’Agde en fonction qui délègue à Pierre LEROY BEAULIEU la remise symbolique de  cette médaille témoignage de la reconnaissance d’une ville toute entière à son œuvre.

Qu'en pensez-vous ?

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Jeux concours
Météo de l'Hérault
Hérault Tribune Pro Hérault Tribune Reportages

Depuis 1973, d’abord sous format magazine, puis via son site, Hérault Tribune informe le public des événements qui se produisent dans le grand Agathois, le Biterrois et le bassin de Thau.

logo hje

Depuis 1895, l’Hérault Juridique & Economique traite l’économie, le droit et la culture dans son hebdomadaire papier, puis via son site Internet. Il contribue au développement sécurisé de l’économie locale en publiant les annonces légales.