Lodève : l’exposition rétrospective de Jean-Francis Auburtin

Le Musée de Lodève accueille une exposition de Jean-Francis Auburtin s’intitulant « Un âge d’or » du 25 septembre 2021 au 27 mars 2022. Cet événement a été coproduit avec les musées de Pontoise qui le présenteront au printemps 2022.

À travers l’exposition « Un âge d’or », le Musée de Lodève vous invite à découvrir des œuvres de Jean-Francis Auburtin, un « artiste sensible et un coloriste exceptionnel ». De plus, un catalogue de 160 pages dédié à cette occasion est élaboré aux Éditions Snoeck. Il renferme des textes de David Jumeau-Lafond, Aurosi Moreno, Ivonne Papin-Drastik, Francine Quentin, et plusieurs illustrations en couleur. 

L’univers artistique de Jean-Francis Auburtin

Jean-Francis Auburtin (1866-1930) a été marqué par un siècle plein de contradictions et de fortes personnalités. Il est, de ce fait, empreint de multiples influences, mais a su garder tout au long de sa création une certaine liberté. Ce peintre a côtoyé l’impressionnisme et l’école de Pont-Aven ainsi que l’orientalisme. Il a été le disciple de Puvis de Chavannes. Considéré comme un véritable « portraitiste de la nature », Auburtin met dans chacune de ses œuvres « le caractère intime du lieu ». Vous retrouverez également dans ses paysages une sorte d’Arcadie moderne où nymphes, sirènes et faunes s’harmonisent avec la nature. Les thèmes principaux de la plupart des toiles se rapportent à l’appel ou encore à l’écoute de figures qui se figent de manière attentive ou encore intemporelle. La série consacrée aux Pyrénées présente, justement, l’impression « d’une nature avant l’humanité ».

Parcours de l’exposition

Le parcours d’« Un âge d’or » comportera les œuvres sur « des baigneuses aux nymphes » démontrant le symbolisme d’Auburtin. Il montrera également le grand collectionneur d’estampes japonaises qu’est l’artiste avec les peintures à caractère japonisant (couleur très réduite, format du kakémono, le choix des papiers…). Aussi, vous rencontrerez tout au long de cette exposition des peintures autour de la méditerranée. De même, le parcours compte des œuvres sur la Bretagne. L’artiste a effectivement été séduit par l’aspect sauvage de Belle-Île-en-Mer qu’il a découvert en 1894. Jean-Francis Auburtin s’est, de plus, inspiré de la Normandie lors de séjours passés en famille en 1873. Aussi, il a exploité les procédés des grands maîtres de l’estampe japonaise pour peindre les Pyrénées.

Des détails sur l’exposition 

Tout au long de l’exposition, il y aura des visites guidées à 11h et à 15h, du mardi au dimanche. Des explications affichées à côté des œuvres permettront également à tout le monde, même aux plus jeunes, de suivre le parcours des œuvres. De plus, vous pouvez télécharger « IZI Travel », un audioguide qui sera profitable tout au long de la visite. Un atelier familial sera aussi disponible durant l’exposition.

Qu'en pensez-vous ?

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Jeux concours
Météo de l'Hérault
Hérault Tribune Pro Hérault Tribune Reportages

Depuis 1973, d’abord sous format magazine, puis via son site, Hérault Tribune informe le public des événements qui se produisent dans le grand Agathois, le Biterrois et le bassin de Thau.

logo hje

Depuis 1895, l’Hérault Juridique & Economique traite l’économie, le droit et la culture dans son hebdomadaire papier, puis via son site Internet. Il contribue au développement sécurisé de l’économie locale en publiant les annonces légales.