Maison de rêve : visite du manoir de la reine disco Gloria Gaynor et d'I will survive, l'hymne des Bleus

Visite en images et souvenirs. Le manoir du New Jersey de la reine du disco des années 70, Gloria Gaynor, est à vendre pour 1,249 million de dollars. Sa chanson I will survive était devenue l'hymne de l'équipe de France de football championne du monde 1998.

Gloria Gaynor, star aux multiples talents, est l’une des chanteuses les plus populaires des années disco avec notamment ses tubes I Will Survive et Never Can Say Goodbye. Selon le site toptenrealestatedeals.com c’est elle qui a réalisé une grande partie de la décoration intérieure de ce manoir hors normes de près de 745 m2 habitables, désormais en vente.

Alors que les années 70 ont été des années troubles pour les États-Unis qui faisaient alors face à l’enlisement de la guerre du Vietnam, au Watergate de Nixon, aux pénuries de gaz, à une inflation à deux chiffres et aux tueurs en série… la musique Disco a amené un souffle nouveau, décomplexé et dansant. Chantés avec passion, les tubes se sont enchaînés souvent sur un rythme lancinant, envoûtant voire même primal. La fièvre du samedi soir, véritable carton au cinéma et à la radio (musique des Bee Gees), la haute couture séduite par la vague disco et la cocaïne remplaçant la marijuana comme drogue de fête, ont contribué à créer le mythe.

Exit Elvis, la musique investissait alors les discothèques et les clubs inondés de lumière du sol au plafond tandis que les boules miroir tournoyaient, et les lasers scandaient les corps dansants au rythme d’une musique binaire. Dans les années 70, les stars du disco les plus populaires ont pour nom Donna Summer, Cerrone, les Bee Gees ou Gloria Gaynor. C’est Gloria qui semblait transcender le mieux le public par la puissance de sa voix, sa plastique et son charisme naturel. Aujourd’hui encore, en affrontant les juges d’American Idol ou Britain’s Got Talent (les équivalents américains de The Voice et d’Un incroyable talent), les candidats choisissent très souvent les chansons de Gloria pour démontrer leur performance vocale.

02 17FairwayDrive 2005 HiRes
Photo Credit : Douglas Elliman. Source: TopTenRealEstateDeals.com

Un manoir décoré par Gloria

Gloria Gaynor, 78 ans, poursuit toujours sa carrière de chanteuse et a même remporté un Grammy Award en 2020. Elle a récemment décidé de mettre son manoir à la vente comme l’indique le site https://www.toptenrealestatedeals.com/. Situé en banlieue du New Jersey près de New York, une grande partie du manoir a été personnalisée par Gloria. Elle a choisi un design contemporain pour l’ensemble de la déco et les cinq chambres toutes équipées d’un vaste dressing.

01 17FairwayDrive 2001 HiRes
Photo Credit : Douglas Elliman. Source: TopTenRealEstateDeals.com
04 17FairwayDrive 2021 HiRes
Photo Credit : Douglas Elliman. Source: TopTenRealEstateDeals.com
09 17FairwayDrive 2033 HiRes
Photo Credit : Douglas Elliman. Source: TopTenRealEstateDeals.com
11 17FairwayDrive 2036 HiRes
Photo Credit : Douglas Elliman. Source: TopTenRealEstateDeals.com
15 17FairwayDrive 2029 HiRes
Photo Credit : Douglas Elliman. Source: TopTenRealEstateDeals.com
17 17FairwayDrive 2032 HiRes
Photo Credit : Douglas Elliman. Source: TopTenRealEstateDeals.com
18 17FairwayDrive 2039 HiRes
Photo Credit : Douglas Elliman. Source: TopTenRealEstateDeals.com

Parmi les aménagements particuliers : une salle de cinéma et une piscine entourée d’un atrium en verre, un vaste bureau aux pavés de verre, des plafonds décorés, une cheminée et des sols en marbre, un espace de bureau circulaire presque ovale comme à la Maison blanche, une arrière-cour semblable à un parc qui que surplombe une grande terrasse et un belvédère, des grands arbres d’ombrage et… une grande discothèque en rez-de-chaussée, ce qui n’étonnera personne. Juste au-delà des bois à l’arrière de la propriété se trouve le parcours de golf Warrenbrook…

25 17FairwayDrive 2046 HiRes
Photo Credit : Douglas Elliman. Source: TopTenRealEstateDeals.com

Une discothèque en rez-de-chaussée

Gloria Gaynor a récemment déclaré au New York Times qu’elle avait organisé de nombreux dîners, des fêtes et rassemblements dans l’immense cour du manoir, à une époque où les mesures sanitaires et le confinement n’étaient pas encore à la mode. “J’avais l’habitude d’organiser une fête du 4 juillet, puis je l’ai changée en fête de Noël, puis en fête d’anniversaire”, s’est elle amusée. “ A l’extérieur, j’avais fait construire une scène juste devant la piscine et les gens dansaient  toute la nuit jusqu’à l’aube. À l’intérieur, les gens regardaient le football à la télévision ou jouaient au billard et écoutaient le juke-box… des tubes de la star des lieux, l’incroyable Gloria Gaynor. 

24 17FairwayDrive 2047 HiRes
Photo Credit : Douglas Elliman. Source: TopTenRealEstateDeals.com
25 17FairwayDrive 2046 HiRes
Photo Credit : Douglas Elliman. Source: TopTenRealEstateDeals.com
26 17FairwayDrive 2044 HiRes
Photo Credit : Douglas Elliman. Source: TopTenRealEstateDeals.com
27 17FairwayDrive 2045 HiRes
Photo Credit : Douglas Elliman. Source: TopTenRealEstateDeals.com
33 17FairwayDrive 2013 HiRes 1
Photo Credit : Douglas Elliman. Source: TopTenRealEstateDeals.com

La résurrection en “Bleus”

Plus près de nous, le tube I will survive (1978) alors symbole de l’émancipation féminine devenu plus tard un hymne gay, a fait un retour inattendu à l‘occasion de la coupe du monde de football 1998 alors que l’équipe de France décrochait sa première Coupe du monde face au Brésil. Chantonné dans le bus des Bleus avant un match couperet par le joueur Vincent Candela, il est devenu l’hymne de l’équipe de France puis de la France entière. Il a ainsi été chanté par des millions de gens au soir du 12 juillet quand la France remporta sa première étoile. I will survive a même été repris en 2018, par les Bleus alors invités à l’Elysée pour fêter le sacre de la France victorieuse de la coupe du monde de football en Russie. 

Les Bleus chantent à l’Elysée. Voir la vidéo sur Youtube : https://youtu.be/8cFrpFOCQJY

Comment naît un hymne intemporel

La chanteuse a confié en 1998 une anecdote touchante au sujet de ce tube planétaire.  Pour Gloria Gaynor, l’aventure a démarré à la fin des années 70 de manière inattendue. Elle raconte avoir eu un accident sur scène : “ Je suis tombée, je me suis relevée et je suis retombée. Je me suis encore relevée et j’ai terminé le show, mais, le lendemain matin, je me suis réveillée paralysée de la taille jusqu’aux pieds. […] pendant que j’étais [à l’hôpital] ma maison de disques m’a appelée pour me dire qu’ils n’allaient pas renouveler mon contrat […] quand j’ai quitté l’hôpital, j’étais très triste, je ne savais pas où j’allais aller, je n’avais plus de travail, plus d’argent, je n’avais pas d’endroit où vivre.”… ce qui lui a inspiré l’idée de I will survive, ce tube chanté par des millions de fans à travers le monde. En 1998, étonnée par le retour en grâce de cette chanson, elle rencontre l’équipe de Zinédine Zidane. “Chez moi, j’ai toujours un immense poster de l’équipe de France. Quand des amis passent […] je leur explique à quel point ces heures ont compté dans ma vie. Que ma chanson a inspiré un groupe, peut-être une nation. Vingt ans après [interview de 2018], ces émotions sont toujours aussi vivaces.” Gloria Gaynor, sa passion va nous survivre et son manoir aussi…

I will Survive (1978). Voir le clip sur Youtube : https://youtu.be/ARt9HV9T0w8

Qu'en pensez-vous ?

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Jeux concours
Météo de l'Hérault
Hérault Tribune Pro Hérault Tribune Reportages

Depuis 1973, d’abord sous format magazine, puis via son site, Hérault Tribune informe le public des événements qui se produisent dans le grand Agathois, le Biterrois et le bassin de Thau.

logo hje

Depuis 1895, l’Hérault Juridique & Economique traite l’économie, le droit et la culture dans son hebdomadaire papier, puis via son site Internet. Il contribue au développement sécurisé de l’économie locale en publiant les annonces légales.