MARC SAUER : HEUREUX DE VIVRE, ET DE VIVRE ICI !

Chaque année Le Magazine du Cap d'Agde édite sous la plume dun talentueux journaliste, Paul…

Chaque année Le Magazine du Cap d'Agde édite sous la plume dun talentueux journaliste, Paul Eric LAURES les grands portraits des personnalités marquantes de la cité.

Georges RENAULT nous a autorisé à publier ceux de l'année 2013. Vous pouvez bien entendu consulter ceux des années précédentes dans notre rubrique ” Trombinoscope “ qui vous présente désormais prés de 1200 personnalités du Sud Ouest Héraultais.
N'hésitez pas à  nous faire parvenir quleques lignes sur votre parcours afin d'intégrer cet annuaire figuratif et convivial de ceux qui comme vous, font le quotidien du Pays Agathois.

Chaque semaine dans cette rubrique et tout au long de cet été, nous vous présenterons les Grands portaits du Magazine du Cap d'Agde 2013 en poursuivant cette semaine par :


MARC SAUER

HEUREUX DE VIVRE, ET DE VIVRE ICI !
MARC SAUER AGDE05.au salon de la plong%C3%A9e en 2010

Son arrière grand-père a acheté la maison où vit actuellement sa mère en 1939. C'est le quartier de Saint Vincent au Grau d'Agde qui a bercé l'enfance et l'adolescence de Marc Sauer pendant les vacances. Puis le collège René Cassin, le lycée Loubatières avant la fac (et la FNAC !) à Montpellier.  Plus qu'un historien, c'est un passionné boulimique d'histoire qui nourrit aussi ses passions dans le partage, la transmission et l'échange. Tant qu'il y aura quelque chose à apprendre ou à s'inventer, Marc Sauer tracera ses routes. Les mondes parallèles de ses aventures imaginaires à travers les bouquins qu'il écrit, et la réalité du passé puisé dans ces études poussées dont il fait bénéficier le musée, les musées.    

MARC SAUER AGDE10.pi%C3%A8ce de th%C3%A9%C3%A2tre en 2007PAS SI FACILE  

Une maman sous-officier dans l'Armée de terre, un papa commercial dans l'industrie alimentaire, il n'en fallait pas plus pour déménager souvent. Marc Sauer est né à Viersen en République Fédérale d'Allemagne, la patrie de son père. Pas anodin dans l'impitoyable cour du collège quand il entend «  le boche » à son sujet, alors que sa frêle corpulence et son manque de confiance en lui suffit au malaise en société. Les Sauer ont posé leurs valises à Strasbourg,  Marseille puis en Agde, rejoignant la maison de famille de Saint -Vincent, acquise au début de la 2ème guerre mondiale par Xavier Louchart, l'arrière grand père de Marc. Marie-Claude et Wolfgang ont divorcé, Marc et son frère Eric sont restés à Agde. Pour Eric c'était voitures miniatures quand Marc s'éveillait à la préhistoire, l'histoire et la nature. Pas grand-chose n'a changé aujourd'hui ! Agé d'une dizaine d'années, Marc se réfugiait dans le magazine « Terre Sauvage » dès que possible, inspiré par les animaux en voie de disparition au point d'en créer des aventures, déjà. Des fanzines à exemplaire unique qui racontaient des histoires de lynx et de pandas sortis de l'imagination d'un ado – artiste. Des années lycées top, une double nationalité assumée et cap vers un DEA sur l'histoire des civilisations de l'Antiquité et du Moyen Age.  

MARC SAUER AGDE09.lors d'une nocturne au mus%C3%A9e en 2008« L'EPHEBE DU MUSEE EST UN ARTISTE »  

Une journée de saisonnier sur le parc Aqualand avant de rejoindre la bulle d'accueil de l'Office du Tourisme. Il y fera 6 saisons consécutives, pendant trois mois et demi. Il parle anglais, allemand, et accepte de passer trois nuits de suite le week- end pour y accueillir les touristes pressés de récupérer les clés de leurs locations de vacances. Pas de virées entre potes , mais un caractère qui se forge au contact des gens, un peu de temps pour inventer des personnages, créer des univers ou réviser, et une proximité passionnante avec les grandes expos en cours à ce moment là au musée de l'Ephèbe. Il sera d'ailleurs chargé d'accueil pour l'exposition « Egypte, vision d'éternité » et assumera la responsabilité des guides l'année suivante pour « l'art Copte, 2000 ans de Christianisme ». Une fois diplômé, le musée bénéficiera dès lors de ses acquis et sa soif de connaissances.  La rigueur de ses racines, vertueuses à bien des égards, s'oppose à la pétillance de son imaginaire. Il apprend et il apporte, l'équation idéale de quelqu'un qui se plait à sensibiliser, à faire découvrir. Archéologie, histoire de l'art, architecture, cultures des peuples et des religions, inventions, tout est bon pour enrichir ses connaissances. 

MARC SAUER AGDE06.en d%C3%A9dicace avec Laurian RooTHRILLER ARCHEOLOGIQUE & SAGA SOUS L'EAU  

AMARU a pris forme sur terre en 2002, sur papier puis ordinateur. Après avoir germé dans son imagination, Marc a croisé la route de Laurian, tatoueur doué qui lui permet d'imager les séquences de ses histoires, de concrétiser les univers, créer une atmosphère visuelle identitaire.  Cette fable de science fiction s'est illustrée par une trilogie de livres sortis entre 2009 et 2011, distribués par les éditions du Poisson Cube. 3 volumes d'aventures vécues par Poema, éclot d'un œuf au 26ème siècle sur une planète terre dévastée par un cataclysme où la majorité de la population vit réfugiée sous l'eau. Clonages habituels et aliments de synthèse rythment les trois romans, la nature s'est vengée de l'homme évidemment.  Une histoire dont il a tout inventé du début à la fin, un roman d'anticipation où l'auteur anticipe même l'issue finale avant de se lancer dans l'écriture. Il s'essaye actuellement à une méthode de travail inverse avec « KEMET ». La science- fiction s'escorte d'Egypte ancienne dans sa nouvelle aventure littéraire. Quatre personnages, deux hommes et deux femmes vivant leurs aventures sur 3 ou 4 tomes. Un Thriller archéologique dont il ignore encore la fin, confirmant que même en écriture, l'aventure c'est ce qu'on ne connaît pas !  Sensible, émotif à fleur de peau, pas sportif mais en salle de sport à 7h30, tatoué sans être un gros dur, il est désormais à l'aise pour dédicacer ses bouquins dans n'importe quel magasin ou salon littéraire. Il aurait bien aimé être comédien, et ses expériences théâtrales pour la nuit des musées peuvent d'ailleurs le conforter dans cette idée. Mais Marc continue à étudier, compte concrétiser « Kemet »  , affectionne son univers professionnel, démarre avec succès une collaboration « Poil' dur » avec son ami tatoueur Laurian, et bien d'autres choses encore. Certains ont des assurances vie, d'autres prennent de l'assurance au fil de la vie, se construisant au fil du temps. Marc Sauer est de ceux là, passionnément.    

MARC SAUER AGDE03.Marc Sauer 02AU FIL DU TEMPS :

1939 : Sa famille s'installe à St Vincent au Grau d'Agde
1976 : Marc naît  à Viersen, RFA
1978 : 1 ères vacances ici, chaque année dès lors
1978 Naissance de son frère Eric
1988 : Collège René Cassin à Agde
1995 : 1ère saison à l'Office de Tourisme du Cap d'Agde
2000 : DEA histoire des civilisations
2001 : Médiateur culturel au musée de l'Ephèbe
MARC SAUER AGDE02.Ma%C3%A9va %26 Marc2002 : Amaru prend forme  
2006 : Chef du pole animation des Musées d'Agde
2008 : Cadre responsable du service des publics
2009 : 1er roman « Amaru et le fils du Dieu poisson » 2010 : « la fleur et l'ombre »
2011 : « le réveil du 7ème peuple »
2011 : Maéva entre dans sa vie
2012 : « Poil' dur le Yéti » avec Laurian
2013 : «  Kemet », Saga de science fiction Egyptienn

 

 


 Cet article de notre rubrique Trombinoscap a été publié avec l'aimable autorisation du Magazine du Cap d'Agde
de Georges Renault d'après un texte de Paul-Eric Laurès

Qu'en pensez-vous ?

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Jeux concours
Météo de l'Hérault
Hérault Tribune Pro Hérault Tribune Reportages

Depuis 1973, d’abord sous format magazine, puis via son site, Hérault Tribune informe le public des événements qui se produisent dans le grand Agathois, le Biterrois et le bassin de Thau.

logo hje

Depuis 1895, l’Hérault Juridique & Economique traite l’économie, le droit et la culture dans son hebdomadaire papier, puis via son site Internet. Il contribue au développement sécurisé de l’économie locale en publiant les annonces légales.