Hérault tribune : L'actu au quotiden dans tout l'Hérault
Culture & Loisirs

Marinette Séco - Ecrivain à Marseillan

Marinette est née à Paris en 1921 mais demeure aujourd’hui à Marseillan après un parcours peu otrthodoxe et une vie pleine d’aventure. il appartenait logiquement à Hérault Tribune de nous faire découvrir ce personnage dans notre rubrique Plumes Agathoises. Étantl’aînée de quatre filles, elle leur racontait, chaque soir avant des’endormir, une histoire à la ­Schéhérazade. […]

photo marinette

Marinette est née à Paris en 1921 mais demeure aujourd’hui à Marseillan après un parcours peu otrthodoxe et une vie pleine d’aventure. il appartenait logiquement à Hérault Tribune de nous faire découvrir ce personnage dans notre rubrique Plumes Agathoises.

Étant
l’aînée de quatre filles, elle leur racontait, chaque soir avant de
s’endormir, une histoire à la ­Schéhérazade. Elle la concoctait dans la
journée, inspirée bien souvent par son environnement solitaire de la
compagne lorraine où elle habitait.
Marinette
a eu la chance d’avoir un père cultivé qui, au cours de leurs
promenades en forêt alors qu’elle était encore très jeune, lui parlait
déjà littérature à telle enseigne qu’elle a longtemps pensé que Musset
était son grand-père.
Après une enfance
inquiète, elle part au Canada chez ses grands-parents maternels par
bateau, sur une mer démontée, encombrée de banquises à l’approche
d’Halifax, ce qui lui laissera le souvenir indélébile d’une terrible
angoisse.
Quelques années plus tard, elle
retrouve son petit village lorrain. Pas pour longtemps : c’est la

pension puis la guerre avec l’exode, les bombardements, la vie à Paris
avec l’Occupation, les restrictions, les alertes, la Libération,
l’Épuration.
La guerre à peine terminée, on la retrouve en Angleterre pour parfaire son anglais.
De retour à Paris elle collabore à la très belle revue Réalités
où des auteurs connus ainsi que des ­personnalités telles que
l’explorateur Paul-Émile Victor, venaient proposer leurs articles. Elle
rencontre alors un Français du Liban installé en Afrique. C’est le coup
de foudre et le départ vers une vie des plus heureuses sillonnée de
très nombreux voyages dont celui en Amérique sur le fabuleux paquebot Le France qui lui a servi de théâtre pour son livre Larmes de graisse.
Lorsqu’elle va la première fois à Abidjan, le port n’est pas encore construit. Elle débarque d’un bananier dans le panier à salade suspendue par un treuil au-dessus de l’Atlantique pour être déposée enfin sur un wharf !
Elle
passe 51 ans en Côte d’Ivoire. Une vie atypique parmi des êtres
attachants, dans un pays alors dénué de tout confort où l’essentiel
manque, où tout est à faire.
Outre l’imprimerie créée avec son mari, Marinette continue d’écrire. Elle avait déjà collaboré à Paris en 1943 à Sciences et Voyages
pour des mots croisés à thèmes. Elle fait alors de la publicité
rédactionnelle pour diverses sociétés. Puis, au fur et à mesure des
années, elle écrit des romans, des nouvelles, un journal, un recueil de
poèmes dédicacé par le Président Houphouët-Boigny en 1989.
Onze
ans plus tard, elle est décorée dans l’Ordre National Ivoirien, en
2000, juste deux ans avant son départ pour la France à la suite des
événements connus.
Elle est membre de la Société des Gens de Lettres de Paris.
Elle obtient le prix d’excellence du Prix International de la Francophonie en 2004-2005.
Actuellement,
Marinette se consacre à l’édition de ses livres tout en préparant la
biographie d’un inventeur de génie français en Côte d’Ivoire, bien
connu du Paris noctambule et festive grâce à son sous-marin le C105 installé plus tard sur les rives de la Seine.

Toutes
ces occupations ne sont cependant pas exhaustives : en effet, Marinette
prépare son retour vers de nouveaux horizons d’Afrique !

Découvrons un de ces nombreux ouvrages :

LES COUPEURS DE LANGUES

Couverture Les coupeurs de languesC’est
au cours d’un voyage en Espagne, à Marbella, où elle fait une cure de
remise en forme, que Lisette fait la connaissance de Homa son dernier
grand amour. Mais cet homme idéal, tendre et attentionné,n’est autre
qu’un baron de la drogue. Pour Lisette, il est l’homme d’affaires qui
voyage à des milliers de kilomètres comme lorsqu’il vient la voir dans
son paradis perdu en Côte d’Ivoire, dans sa chaumière au bord de la
mer, non loin du petit village de pêcheurs d’Azuretti. Bien que
quinquagénaire, Lisette est encore très séduisante. Rien d’étonnant à
ce que cet homme veuille tout abandonner pour vivre auprès d’elle. Mais
le peut-il ? Extrêmement courageux il peut tout affronter dans
l’adversité, tout, sauf le jugement de sa Lisette si éloignée de son
insoutenable business. Il préfère disparaître… Dans ce roman, amour et
trafic de drogue, légendes africaines et sorciers se côtoient
entraînant notre héroïne dans des
univers insoupçonnés, sur fond de paysages somptueux.

Voir le site internet de Marinette Séco

Qu'en pensez-vous ?

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Météo de l'Hérault
Jeux concours

Depuis 1973, d’abord sous format magazine, puis via son site, Hérault Tribune informe le public des événements qui se produisent dans le grand Agathois, le Biterrois et le bassin de Thau.

logo hje

Depuis 1895, l’Hérault Juridique & Economique traite l’économie, le droit et la culture dans son hebdomadaire papier, puis via son site Internet. Il contribue au développement sécurisé de l’économie locale en publiant les annonces légales.