Mécénat des entreprises : Admical alerte sur le risque d'un crash philanthropique

L'association reconnue d’utilité publique Admical a pour mission de donner aux entreprises et aux entrepreneurs l’envie et les moyens d’affirmer et de concrétiser leur rôle sociétal grâce au mécénat. Le réseau national et plusieurs organisations d'intérêt général* s'inquiètent des possibles annonces gouvernementales sur la fin de certaines niches fiscales. Les acteurs de la générosité se mobilisent pour alerter sur le risque d’un crash philanthropique.

Le gouvernement doit trouver 1,4 milliard d’euros d’économies pour financer les mesures pour le pouvoir d’achat. Dans ce contexte, les niches fiscales sont dans le collimateur de Bercy. Le coup de rabot fiscal pourraient inclure l’acte de mécénat porté par les entreprises. Pour ces organisations de la “générosité”, l’inquiétude est donc vive, à l’approche des annonces gouvernementales sur le sujet.

Le mécénat n’est pas une niche fiscale

Admical, qui vient de publier un communiqué commun avec diverses associations, alerte : “Nous ne pouvons laisser dire que le mécénat d’entreprise est une niche fiscale. Il s’agit pour les entreprises avant tout d’une dépense volontaire et désintéressée au profit de l’intérêt général, que l’Etat encourage par une compensation partielle au travers d’une réduction d’impôt”. Les signataires du texte rappellent : “Les dons des particuliers et des entreprises représentent 7,5 milliards d’euros. Sans les dons, il reviendra à l’Etat de reprendre à sa charge nombre de projets portés par les associations et fondations”.

Un secteur déjà largement impacté

Admical précise que les associations et les fondations ont déjà été lourdement impactées en 2017 par la réduction des emplois aidés et la suppression de la réserve parlementaire, venant s’ajouter à la diminution continue des subventions au cours des dernières années. Cet écosystème fiscal, très stable depuis plusieurs années, a été bousculé en 2018, notamment par la hausse de la CSG pour les retraités, la transformation de l’ISF en IFI, ainsi que l’arrivée du prélèvement à la source, dans une moindre mesure.

Une baisse des dons de 4,2 %

Dans ce contexte, les dons aux associations et fondations d’intérêt général ont enregistré une baisse globale et inédite de 4,2 % depuis une dizaine d’années, alors que les organisations sont incitées à se tourner davantage vers les financements privés. Toujours selon le réseau national : “une refonte du mécénat d’entreprise telle que dessinée par les propositions du gouvernement et du rapporteur de la Commission des Finances de l’Assemblée nationale pourrait représenter une nouvelle diminution de la capacité d’action et d’innovation des associations et fondations.”

Réaffirmation attendue de la place et du rôle du mécénat

Les signataires du texte parlent d’une situation ubuesque, qui verrait : “pour financer des mesures de justice sociale, raboter un dispositif qui permet de financer des organisations dont la mission principale est la défense de l’intérêt général (…) Au moment où le secrétaire d’Etat, Gabriel Attal, organise le 6 juin un évènement sur la philanthropie à la française, nous demandons que soient réaffirmés le rôle et la place de la générosité des mécènes dans notre contrat social, qu’ils soient des entreprises ou des particuliers.” 

* Les signataires sont : François Debiesse, président d’Admical (www.admical.org) ; Nathalie Bousseau, présidente de l’AFF (www.fundraisers.fr) ; Benoît Miribel, président du Centre français des Fonds et Fondations (www.centre-francais-fondations.org) ; Pierre Siquier, président de France Générosités (www.francegenerosites.org) ; Jean-Paul Bailly, président des Entreprises pour la Cité (www.reseau-lecp.fr) et Philippe Jahshan, président du Mouvement Associatif (www.lemouvementassociatif.org).


Plus d’infos sur www.admical.org


A lire aussi, nos articles “Mécène”

A lire aussi, nos articles “Mécénat”

Qu'en pensez-vous ?

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Jeux concours
Météo de l'Hérault
Hérault Tribune Pro Hérault Tribune Reportages

Depuis 1973, d’abord sous format magazine, puis via son site, Hérault Tribune informe le public des événements qui se produisent dans le grand Agathois, le Biterrois et le bassin de Thau.

logo hje

Depuis 1895, l’Hérault Juridique & Economique traite l’économie, le droit et la culture dans son hebdomadaire papier, puis via son site Internet. Il contribue au développement sécurisé de l’économie locale en publiant les annonces légales.