Hérault tribune : L'actu au quotidien dans tout l'Hérault

MEDITERRANÉE - Les pêcheurs en colère contre un plan européen de réduction de sorties en mer

 "Il y a un plan de gestion de l'Europe qui demande de passer en…

 

Il y a un plan de gestion de l'Europe qui demande de passer en 2021 de 200 à 140 ou 160 jours de pêche, sachant que le seuil de rentabilité est à 177. C'est pas possible”, s'insurge Bernard Perez, président du Comité régional des pêches maritimes et des élevages marins (CRPMEM). “Ce n'est comme si on vous enlevait 60 jours de travail, deux mois de salaire, et vous continuiez à payer les charges sociales… Il y a 10/15 ans, il y avait 150 chalutiers en Méditerranée, aujourd'hui, on est 57 en Paca et Occitanie. Il y a de moins en moins de pêcheurs“, poursuit ce propriétaire d'un chalutier à nos confrères de la dépêche.

Son état d'esprit résume assez bien la situation à laquelle sont confrontés les marins pêcheurs de Méditerranée. Sur les 57 chalutiers que compte le littoral méditerranéen, une cinquantaine a bloqué ce lundi le port de Port-la-Nouvelle pour protester contre la baisse des quotas de pêche prévue par Bruxelles. 

Le merlu et le rouget menacés par la surpêche 

Pour la commission européenne, la gestion durable des ressources en poissons doit primer. Ce plan de gestion régional pour la Méditerranée occidentale (Plan West Med) prévoit de mieux protéger les ressources en poissons et notamment de certaines espècesnotamment du merlu et du rouget. 

Le projet de Plan suscite une inquiétude de la part des professionnels, en particuliers les chalutiers méditerranéens qui voient la réduction des jours de pêche, comme une menace pour la viabilité économique de leur entreprise.

Diminuer le nombre de sorties

Afin de protéger les espèces sensibles, ce plan prévoit donc de diminuer le temps de pêche pour les chalutiers : 166 jours maximum par an contre 200 aujourd'hui alors que les professionnels de la pêche estiment que leur seuil de rentabilité est fixé à environ 170 jours. 

Les pêcheurs sont conscients des efforts à mettre en oeuvre pour une gestion durable des ressources en poissons, c'est l'avenir de leur entreprise qui se joue avec la durabilité, mais il faut que les mesures soient progressives et accompagnées ” explique Bertrand Wendling directeur de la Sathoan, coopérative de pêche de Sète. 

Renouveller la flottille chalutière

Une amélioration du stock de merlu et un renouvellement de la flottille chalutière en faveur d’unités moins gourmandes en carburant permettraient d’inscrire la durabilité de cette activité structurante pour l’ensemble de la filière de la pêche.

Un rendez-vous avec le préfet de région est prévu ce mardi et une nouvelle action est déjà annoncée pour le 15 décembre au premier jour d'un conseil des ministres européen sur la pêche en Méditerranée.

Actuellement, 1 500 pêcheurs opèrent en Occitanie, dont 57 chalutiers et des centaines de petits métiers. Ils sont principalement implantés aux ports de Sète, d'Agde, du Grau-du-Roi, Port-la-Nouvelle et Port vendres.  

 

 

 

 

 

Qu'en pensez-vous ?

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Jeux concours
Météo de l'Hérault
Hérault Tribune Pro Hérault Tribune Reportages

Depuis 1973, d’abord sous format magazine, puis via son site, Hérault Tribune informe le public des événements qui se produisent dans le grand Agathois, le Biterrois et le bassin de Thau.

logo hje

Depuis 1895, l’Hérault Juridique & Economique traite l’économie, le droit et la culture dans son hebdomadaire papier, puis via son site Internet. Il contribue au développement sécurisé de l’économie locale en publiant les annonces légales.