Météo : probable épisode méditerranéen à attendre entre mardi et jeudi

Mise en place d'un épisode méditerranéen entre mardi et jeudi prochain dans l'Hérault. Localement 150 mm en moins de 48h00 en plaine.

Après des conditions météorologiques anticycloniques et fraîches (notamment en matinée avec l’absence de couverture nuageuse), une nouvelle dégradation va se mettre en place pour ces prochains jours, avec un potentiel épisode méditerranéen à attendre dans l’Hérault dès ce mardi.

Évolution synoptique

Pour ces prochains jours, un talweg qui se met actuellement en place sur le Proche Atlantique va isoler une petite dépression sur l’Espagne et le Portugal. De manière progressive, elle va se décaler vers les côtes Catalanes pour occasionner dès ce mardi des précipitations soutenues avec un caractère orageux ponctuel. Ces dernières trouveront de l’énergie dans la possible mise en place d’une convergence des vents proches des littoraux du Roussillon et de l’Hérault (sans certitude exacte sur la localité ce samedi). Dans ce contexte, les cumuls pluviométriques en l’espace de 24 à 48h00 pourront être significatifs.​

Jusqu’à localement 150 mm en moins de 48h

Dans la nuit de mardi à mercredi, les premières précipitations modérées à fortes affecteront les Pyrénées-Orientales puis l’Aude, en donnant par ailleurs un épisode neigeux relativement marqué sur les Pyrénées. Notre département sera peu ou pas concerné, si ce n’est que quelques rares averses sur l’extrême-Ouest de l’Hérault, c’est-à-dire le Minervois et le Biterrois.​

Dès la matinée du mercredi, les précipitations auront tendance à progressivement se décaler vers l’Est, avec un risque de fortes pluies entre l’Est de l’Aude et l’Ouest de l’Hérault. La localisation de ces pluies sera conditionnée par le positionnement exact des zones de convergence des vents citées plus haut et de la dépression : c’est pour cela que ce zonage reste pour l’heure très large. 

Ces précipitations vont progressivement se généraliser à l’ensemble du département toujours avec un risque de fortes pluies, notamment sur les littoraux Héraultais. Par la suite, cet épisode pluvieux va progressivement s’affaiblir seulement en cours de nuit de mercredi à jeudi.  ​

Entre mardi soir et jeudi soir (un peu moins de 48h00), les cumuls pluviométriques pourront atteindre sur le département de l’Hérault 40 à 60 mm dans les hauts-cantons, 60-80 mm dans les plaines intérieures Montpelliéraines, le Lodévois, la vallée de l’Hérault et le Bédaricien. En revanche, ils pourront atteindre 80 à 100 mm sur les basses-plaines, ponctuellement 150 mm sur les littoraux ainsi que le Minervois et les basses-plaines Biterroises. Ce sera donc le secteur de Béziers/Olonzac/Sète qui sera “vraisemblablement” le plus impacté. Nous sommes donc dans une configuration d’épisode méditerranéen classique pour la saison, mais sous surveillance. A noter que d’autres modèles envisagent des cumuls plus importants (allant de 150 à localement 200 mm) mais ces derniers restent minoritaires, de même que des cumuls plus faibles (moins de 60 mm). Cela montre l’incertitude résiduelle actuelle.

Forte houle attendue entre mardi et mercredi : 4 à 5 mètres !

En concordance avec cet épisode méditerranéen, un flux d’Est puissant se mettra en place au large des côtes Héraultaises. Elle générera une forte houle en secteur Est/Sud-est, avec des hauteurs qui pourront atteindre 4,00 à 5,00 mètres selon les premières modélisations. Il n’est pas impossible que l’on atteigne les 6,00 mètres très localement. De ce fait, il s’agira temporairement du plus gros coup de mer depuis un peu plus de 2 ans.

Qu'en pensez-vous ?

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Jeux concours
Météo de l'Hérault
Hérault Tribune Pro Hérault Tribune Reportages

Depuis 1973, d’abord sous format magazine, puis via son site, Hérault Tribune informe le public des événements qui se produisent dans le grand Agathois, le Biterrois et le bassin de Thau.

logo hje

Depuis 1895, l’Hérault Juridique & Economique traite l’économie, le droit et la culture dans son hebdomadaire papier, puis via son site Internet. Il contribue au développement sécurisé de l’économie locale en publiant les annonces légales.