Mèze : Thierry Baëza entre états des lieux et actions

Hérault Tribune Pro Reportage

Élue en décembre 2021, l’équipe municipale est sur tous les fronts en faisant au préalable un état des lieux. Ces trois mois ont été intenses.

Du manque de médecins au projet de sortie d’autoroute en passant par l’urbanisme, tout est étudié afin de trouver les solutions. Pour Thierry Baëza, il faut harmoniser tous les projets. Le nouveau maire a déjà reçu en rendez-vous plus de 120 personnes en trois mois : les principaux sujets concernent l’emploi et le logement. La mairie a d’ailleurs récemment lancé la plateforme pour l’emploi et organisé un forum pour l’emploi.

Urbanisme : entre prudence et nécessité

Thierry Baëza explique faire le point et modifier ce qui semble nécessaire : « nous allons revoir le plan local de l’urbanisme. Le projet des Sesquiers notamment, prévoyait que 43 hectares soient urbanisés, mais sur cette zone, les études environnementales et hydrauliques ne plaidaient pas en faveur du projet. Si on urbanise cette zone humide, on prend le risque, sur le bassin versant, d’inondation de la partie sud. Nous faisons le constat que ces trente dernières années, avec la ville d’Agde, Mèze a eu la plus grosse expansion démographique. Or nous venons d’apprendre par l’académie que nous sommes sous surveillance avec un risque de fermeture de classes dans les prochaines années, parce que la ville a vieilli et que notre jeunesse est obligée d’aller dans l’arrière-pays, le foncier étant très cher. Nous allons donc faire des aménagements adaptés aux primo-accédants par exemple. Nous voulons essayer de maîtriser ce foncier très élevé. Donc nous allons nous concentrer sur d’autres zones, d’autres projets qui incluront le développement économique de la ville. »
La mairie consulte également : « nous avons rencontré la sous-préfète Emmanuelle Darmon pour évoquer les contraintes de la loi littoral. Nous allons également rencontrer la DDTM. Nous travaillons aussi sur le centre ancien : il y a des maisons non habitées qui pourraient servir à des personnes sans véhicule, d’un certain âge. »

Une sortie d’autoroute ?

La situation actuelle est décrite par le maire : « la tendance est à partir vers le nord, on a une entrée de Mèze qui va se situer, avec la future ligne LGV même si elle n’est pas encore faite, juste au-dessus de l’autoroute. Nous essayons d’ailleurs d’obtenir une sortie d’autoroute chez nous. Cette sortie était prévue dans les années 70, refusée par le maire de l’époque sous la pression de la population. Ce projet doit être porté de façon collective maintenant. Les maires de Marseillan et Florensac sont pour. Comme la déviation de Montagnac a été faite, l’arrivée de l’A75 à Pézenas fait traverser Mèze pour aller à Sète, on sature. »

MaireMeze01

Soutenir les associations

Des manifestations sont programmées avec des journées jeunesse. Le maire explique : « le conseil municipal des jeunes est installé. On vient de passer deux ans compliqués au niveau du sport et des associations. Nous voulons que les associations se redynamisent, on essaie de faire repartir les événements qui avaient lieu par le passé. La municipalité veut être proche d’eux et les aider, les accompagner. »

Les services adaptés aux seniors

La population vieillit. Thierry Baëza se souvient : « j’ai connu les années 80-90 où les gens venaient au camping s’installer pour un mois pendant l’été. Quelques années après, ces gens-là sont venus s’installer à la retraite ici. Il fait bon vivre, c’est agréable, il y a tout à proximité. Nous avons une dimension humaine. L’inconvénient est que le foncier a augmenté ».
Le maire ajoute : « en 2021, nous avons perdu 2 médecins à Mèze. Nous cherchons à aider à l’installation de nouveaux médecins sur la commune. Nous avons un cabinet médical qui regroupe plusieurs professionnels. Des locaux viennent de se libérer. Nous envisageons de racheter des parts pour pouvoir louer à un médecin qui, par exemple, viendrait exercer ici sur trois jours. »

Les services en régie

Mèze dispose d’une cuisine centrale qui fournit 700 repas par jour pour les écoles et les retraités. Les repas sont livrés à domicile ou distribués. « Nous cherchons à trouver un lieu commun pour que les gens puissent manger ensemble, se retrouver et recréer du lien », précise le maire. Un Espace France Service a également été inauguré. « Il concerne surtout les personnes âgées qui ont des difficultés dans toutes leurs démarches. La préfecture et le CCAS de Mèze en sont à l’origine. C’est utile, déjà plus de 100 personnes l’ont utilisé. Cela fonctionne également pour les gens qui n’ont pas de matériel informatique. »
La municipalité a développé un système de service à domicile pour les seniors. « Il s’agit d’un service de surveillance avec des agents qui passent deux fois dans la nuit. On a des infirmières, des femmes de ménage. Pour moi c’est l’avenir, plus que les maisons de retraite », complète le maire.

La culture reprend vie

A Mèze, les événements culturels reprennent. « Les liens ont été renforcés avec le Festival de Thau. La fête de l’huître devrait reprendre, la Cavalcade également. Nous réalisons aussi un travail sur les traditions ; la valorisation du bœuf de Mèze. Certains projets vont se réaliser en partenariat avec l’Agglomération : la cave coopérative devrait devenir une salle de spectacles ; nous lançons les études. Nous souhaitons en faire un centre culturel avec une salle de spectacles, les médiathèques, l’école de musique. Nous regrouperons tout dans un même lieu. Il s’agira d’un beau projet avec une échéance qui sera poussée au maximum », annonce Thierry Baëza.

MaireMezeMairie

Sécurité

En matière de sécurité, Thierry Baëza précise : « nous ne sommes pas à Chicago, même s’il y a quelques tensions à la suite de nuisances dans certains quartiers. La collaboration entre notre police municipale et la gendarmerie est très efficace sur le terrain, et notre système de vidéo nous aide à prévenir et identifier. Plus d’une quarantaine de caméras de vidéoprotection sont installées. »

Tourisme et attractivité

Côté tourisme, le maire indique : « la navette Mèze/Sète va reprendre. Elle a transporté près de 80 000 personnes en 2021, dont 56 000 sur la seule période estivale. Les horaires seront adaptés en fonction des observations du rendu de l’étude d’affluence. C’est un outil touristique et de loisirs, pas vraiment utilisé dans le cadre des transports pour aller travailler. Il serait aussi intéressant de travailler une ligne Balaruc-Mèze, notamment pour que les curistes puissent facilement venir. »
Un travail a été réalisé sur l’attractivité des commerces : « plusieurs choses ont été faites sur la place de la mairie, de nouveaux commerces qu’on essaie d’accompagner. Nous revoyons toute l’organisation du marché, qui devrait débuter en avril 2022. Il y aura notamment un marché des producteurs place des Micocouliers. Nous travaillons sur le plan de circulation, les parkings, les terrasses ; nous allons revoir la réglementation. Nous recrutons un manager de ville pour travailler avec les commerçants. Nous voulons également valoriser les producteurs locaux » détaille le maire. La mairie reçoit beaucoup de demandes pour d’installation de commerces et métiers nouveaux sur son territoire. Une recyclerie devrait s’installer en partenariat avec La Palanquée.
Evoquant le village de vacances de Mèze Le Thalassa, Thierry Baëza annonce : « nous sommes en train de travailler dessus. Dans la future délégation de service public, nous travaillerons directement avec le repreneur. C’est lui qui effectuera les travaux de rénovation (estimés à 2,5 millions d’euros) et nous cherchons les arrangements adaptés. Nous souhaitons en faire un centre de bien-être aussi. Il y a beaucoup d’installations sportives autour ». Le maire qui insiste sur le fait que cette structure touristique restera municipale.

Qu'en pensez-vous ?

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Commentaires

  1. Bonsoir on ne dit pas femmes de ménage mais aides à domicile… Elles ne font pas que du ménage. Déjà que cette profession est peu reconnue, donnez le bon de la profession… Merci.
    Un article sur cette profession serait bien, n’hésitez pas à me contacter, je suis responsable de secteur dans l’aide à domicile.

  2. Ralph Keysers 1 rue du vieux chateau (entre autre officier dans l'ordre des Arts et Lettres dit :

    Bonjour,
    Proposition : les sens interdits ne sont pas respectés (sauf résidents), d’où un manque de places pour stationner aux résidents à l’année. J’habite rue du Vieux Château et je vois des touristes non résidents occuper le peu de places. Je propose que les résidents à l’année obtiennent une vignette sur le pare-brise. La police municipale aurait ainsi la possibilité de sanctionner les voitures qui n’auraient pas respecté le panneau “sauf résident”. Je propose aussi d’installer des panneaux solaires sur tous les édifices publics, écoles, mairie principale et annexes, salles de sport, etc. ralph.keysers@gmail.com

Jeux concours
Météo de l'Hérault
Hérault Tribune Pro Hérault Tribune Reportages

Depuis 1973, d’abord sous format magazine, puis via son site, Hérault Tribune informe le public des événements qui se produisent dans le grand Agathois, le Biterrois et le bassin de Thau.

logo hje

Depuis 1895, l’Hérault Juridique & Economique traite l’économie, le droit et la culture dans son hebdomadaire papier, puis via son site Internet. Il contribue au développement sécurisé de l’économie locale en publiant les annonces légales.