Hérault tribune : L'actu au quotidien dans tout l'Hérault

MONTBLANC - Un désastre industriel et écologique, la Vallasse

L’usine de traitement des déchets de l’écopôle de la Vallasse sur la commune de…

L’usine de traitement des déchets de l’écopôle de la Vallasse sur la commune de Mont-Blanc est en cours de construction malgré différents recours administratifs. Ce projet industriel lourd ambitionne de traiter les déchets d’une grande partie de l’Hérault.

Les promoteurs de ce projet annoncent des techniques inhabituelles : presse extrudeuse à 1000 bars, c'est-à-dire à très forte pression pour séparer déchets organiques et minéraux, méthanisation par voie humide, tri et même valorisation des encombrants, décharge moderne avec traitement des lixiviats par évaporation sous vide et osmose inverse, etc.

Ce projet industriel sera néfaste pour notre environnement car l’usine de la Vallasse doit recevoir des déchets non triés : le compost issu de leur compression puis de leur méthanisation ne sera pas utilisable car contenant métaux lourds, formaldéhydes cancérigènes, et nombreuses molécules toxiques. Il devra donc être enfoui comme déchet ultime. Sa fabrication va entraîner le dégagement d’hydrogène et acides sulfurés, CFC, …et autres gaz toxiques, voire mortels pour les riverains. Comme l’avait dit Gilles D’Ettore lors de notre lutte précédente contre la torche à plasma : « L’avenir des déchets n’est pas d’être enfouis dans des trous ».

L’inquiétude de la population est donc bien évidemment légitime.

Pourtant les techniques les plus performantes, les moins coûteuses, les plus créatrices d’emplois, les plus inoffensives pour l’environnement et la santé ne sont pas industrielles : le tri manuel est bien plus efficace qu’une presse extrudeuse. Une simple poubelle verte sépare mieux les putrescibles qu’une chaîne industrielle mécano-biologique. De petites structures de traitement des déchets sont moins nuisibles que des usines récoltant les déchets d’un large territoire.

Il est donc nécessaire de séparer avant la poubelle, les déchets putrescibles fermentescibles destinés au compost, des déchets inertes stockables et nécessairement recyclables : l’initiative du syndicat centre Hérault doit servir d’exemple avec la production de compost utilisable en agriculture biologique.

Pouvons-nous parler d’échec par avance? Nous sommes nombreux à le penser et cela à juste titre. En effet, les différentes usines de méthanisation créées en France sont des échecs technologiques, écologiques et économiques.

Le devenir de nos déchets concerne l’ensemble des citoyennes : leur traitement ou recyclage doivent être respectueux de l’environnement.

Des recours devant les juridictions administratives sont en cours. Les conclusions du rapporteur public de la Cour d’Appel de Marseille nous rassurent sur le bienfondé de ces actions et montrent que ce projet ne garantit pas la protection de l’environnement et par là même la santé de nos concitoyen-nes.

La mairie de Bessan a été partie prenante dans ces actions contentieuses en étant même le fer de lance sur l’opposition à ce projet. Tous les élus de la municipalité ont été unanimes. Monsieur le Maire, Stéphane Pépin-Bonnet, a souligné l’importance de protéger la population connaissant bien l’impact d’un tel projet : augmentation de la circulation liée au transport des déchets vers l’écopôle de la Vallasse, pollution de la nappe phréatique Astienne qui alimente en eau potable une grande partie de la population héraultaise.

Une action est possible en Conseil d’Etat et nous sommes très confiants quant à son issue. La mairie de Bessan doit poursuivre cette lutte engagée depuis de nombreuses années. Cette cohérence politique dans l’action bénéficiera avant tout aux bessanaises mais plus largement à tous les héraultais-es.

En tant que responsable politique comme Stéphane Pépin-Bonnet, maire de Bessan, notre loyauté vis-à-vis de la population doit être sans faille et cette dernière action juridique donnera raison à la raison.

Nous accordons notre confiance au maire de Bessan pour la poursuite de la procédure avec un recours en Conseil d’Etat avant le 24 juin 2015 pour permettre de stopper ce futur désastre industriel, écologique et économique sur notre territoire fragile.

Agnès GIZARD-CARLIN
Membre du groupe local EELV Hérault Littoral
06 73 27 18 68

Qu'en pensez-vous ?

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Jeux concours
Météo de l'Hérault
Hérault Tribune Pro Hérault Tribune Reportages

Depuis 1973, d’abord sous format magazine, puis via son site, Hérault Tribune informe le public des événements qui se produisent dans le grand Agathois, le Biterrois et le bassin de Thau.

logo hje

Depuis 1895, l’Hérault Juridique & Economique traite l’économie, le droit et la culture dans son hebdomadaire papier, puis via son site Internet. Il contribue au développement sécurisé de l’économie locale en publiant les annonces légales.