Montpellier : création d'une brigade de sécurisation des transports en commun

La préfecture de l'Hérault a annoncé ce renfort "qui sera progressivement mis en place d'ici le printemps 2024".

L’un des objectif est d’être  » pleinement opérationnels pour les Jeux olympiques et paralympiques « , précise la préfecture. Cette nouvelle unité, entre 10 et 20 policiers,  » assurera des missions de sécurisation des gares, stations de transports en commun et réseau de transports en commun« , précise le communiqué de la préfecture. Ils prendront notamment en compte  » les horaires où la délinquance est la plus forte pour plus d’efficacité, mais également les pics d’affluence, pour rassurer et dissuader « .

Complémentaire à la police métropolitaine

Michaël Delafosse, le maire de Montpellier est très satisfait de cette nouvelle :  » je salue cette initiative qui viendra compléter la création d’une police métropolitaine des transports en 2023 à #Montpellier « .

Au niveau national

Les effectifs dédiés à cette mission vont être doublés :  » 77 nouvelles unités dédiées à la sécurisation des transports, totalisant près de 2000 policiers et gendarmes supplémentaires. Ce renfort entre dans le cadre de la politique offensive menée dans la lutte contre la délinquance de Gérald Darmanin, ministre de l’Intérieur et des Outre-mer « .

Qu'en pensez-vous ?

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Météo de l'Hérault
Hérault Tribune Pro Hérault Tribune Reportages

Depuis 1973, d’abord sous format magazine, puis via son site, Hérault Tribune informe le public des événements qui se produisent dans le grand Agathois, le Biterrois et le bassin de Thau.

logo hje

Depuis 1895, l’Hérault Juridique & Economique traite l’économie, le droit et la culture dans son hebdomadaire papier, puis via son site Internet. Il contribue au développement sécurisé de l’économie locale en publiant les annonces légales.