Hérault tribune : L'actu au quotidien dans tout l'Hérault

Montpellier : deux crimes atroces en deux jours, le Front National exige des mesures d’urgence !

Le Languedoc-Roussillon, 1ère région de France touchée par la violence, la délinquance et l’insécurité en…

Le Languedoc-Roussillon, 1ère région de France touchée par la violence, la délinquance et l’insécurité en 2010, semble partie pour persister dans ce triste record pour cette nouvelle année. Dès le 3 janvier 2011, à Montpellier: deux crimes atroces ont déjà été perpétrés en deux jours.

C’est d’abord au matin du nouvel an, dans le quartier du Plan des Quatre-Seigneurs à Montpellier, qu’une lycéenne de 17 ans a été violée puis tuée sous les coups répétés de son bourreau. Le calvaire d’une extrême violence et d’une rare sauvagerie infligé à cette jeune fille a duré plusieurs heures et provoque aujourd’hui à juste titre l’émoi, la colère et l’indignation de toute la population.

Brice Hortefeux, ministre de l’Intérieur, a eu pourtant l’audace de déclarer que « le réveillon du nouvel an [s’était] déroulé dans le calme ».

Cependant, si le nombre des voitures incendiées semble avoir baissé… il apparaît clairement que la délinquance s’oriente désormais irrémédiablement et dramatiquement sur les personnes et ce de façon de plus en plus violente !

Ainsi, dans la nuit de dimanche à lundi, à Montpellier, « tout près du quartier sensible du Petit-Bard », c’est un étudiant de 25 ans qui a été poignardé par un voleur. Il avait tenté, avec son père qui a été gravement blessé, d’interpeller un individu qui forçait la portière d’une voiture sur le parking de leur immeuble, comme cela avait été fait, la semaine d’avant, sur leur propre véhicule. C’est en portant secours à son père qui venait de s’effondrer, poignardé par l’agresseur, que Pierre Hibon de Frohen, étudiant en master d’histoire sans armes, a été lardé au visage puis transpercé au cœur. Le meurtrier s’est réfugié dans le quartier du Petit-Bard.

A ce jour, l’agresseur , un homme jeune, a priori nord-africain, portant un vêtement sombre à capuche, est toujours en liberté.

Non, Messieurs Sarkozy et autres Hortefeux, la violence, à Montpellier comme dans le reste du pays, n’est pas un vague sentiment qui porte le dernier sondage sur le « moral » des Français au plus bas dans le monde. C’est une réalité quotidienne, de plus en plus violente, pénible, douloureuse et insupportable que subissent nos compatriotes. Et ils n’en peuvent plus de vivre dans un pays où les droits des victimes sont niés alors que le nombre des crimes et délits explose.

Face à ce déferlement de violence gratuite, et au nom des droits des victimes, le Front National réclame :

·   Une augmentation des effectifs et des moyens accordés aux forces de l’ordre ;

·   Une stricte application des lois existantes afin de décourager les criminels ;

·   Le rétablissement de la peine de mort pour les crimes les plus graves ;

·   La fin de la suspicion qui pèse sur les forces de l’ordre lorsqu’elles font usage de la force, en créant une présomption de légitime défense ;

·   Le rétablissement de la double peine afin de protéger notre population des délinquants et criminels étrangers ;

·   La fin de l’impunité des voyous et le démantèlement des zones de non-droit ;

·   L’inversion des flux migratoires et le retour au pays d’une population étrangère qui ne respectent pas les lois, les us et les coutumes de la République Française.

 

France Jamet, Présidente du Groupe FN au Conseil régional du Languedoc-Roussillon, en son nom personnel et au nom du Front National, présente ses condoléances affligées et révoltées aux familles des deux victimes ainsi qu’à leurs proches. Elle demande aux autorités que les assassins soient pour le moins enfermés au plus vite à perpétuité derrière de solides barreaux pour ne plus revivre de tels instants aussi ignobles. Plus jamais ça !

Qu'en pensez-vous ?

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Jeux concours
Météo de l'Hérault
Hérault Tribune Pro Hérault Tribune Reportages

Depuis 1973, d’abord sous format magazine, puis via son site, Hérault Tribune informe le public des événements qui se produisent dans le grand Agathois, le Biterrois et le bassin de Thau.

logo hje

Depuis 1895, l’Hérault Juridique & Economique traite l’économie, le droit et la culture dans son hebdomadaire papier, puis via son site Internet. Il contribue au développement sécurisé de l’économie locale en publiant les annonces légales.