Montpellier : l'Ecocirque contraint d'arrêter ses représentations

Inauguré le lundi 9 août 2021, après des mois d'incertitudes liés à l'instabilité de la situation sanitaire, l'Ecocirque avait réussi à convaincre son public dès les premières représentations grâce à son spectacle atypique.

Malheureusement, l’inquiétude du public et la mise en place du Pass sanitaire ont eu un impact trop important sur le cirque pour que celui-ci maintienne toutes ses représentations. Il reprendra finalement son activité à la rentrée, le 4 septembre. Une décision qu’André-Joseph Bouglione ne voit pas comme un échec, mais comme “une conséquence de la situation actuelle”.

Un cirque pas comme les autres

Héritiers d’une illustre famille de professionnels circassiens, André-Joseph Bouglione et son épouse Sandrine ont choisi de s’éloigner des codes conventionnels du cirque après une prise de conscience. Avec le projet de l’Ecocirque, ils se démarquent en proposant un spectacle traditionnel sans animaux vivants. Ici, ours polaire, lion et baleine sont présents sous forme d’hologrammes. Un mariage étonnant de la tradition artistique du cirque et des moyens techniques d’aujourd’hui.

“Dès la première représentation, les spectateurs sont sortis avec la banane, on aurait dit qu’ils étaient retombés en enfance, se souvient André-Joseph Bouglione. J’étais moi-même sur un petit nuage”.

Le spectacle vivant face au Covid-19

Cette semaine, la direction de l’Ecocirque a choisi d’arrêter ses représentations du 15 août au 4 septembre, une décision prise à la suite des faibles taux de remplissages des tribunes. Prêtes à accueillir 1 500 personnes, elles recevaient en moyenne 400 spectateurs chaque soir.

“Après tant d’attente, on était soulagés et heureux d’ouvrir enfin notre chapiteau. Malgré les dates annulées, on est content d’avoir démarré comme on l’a fait, explique l’ex-dompteur. C’était juste trop difficile de tenir dans de pareilles conditions. Avec l’inquiétude des gens et la demande du Pass sanitaire, on a perdu pas mal de spectateurs potentiels. Personne n’est fautif, c’est juste que les choses sont très compliquées pour le spectacle vivant en ce moment”.

Un artiste de l'Ecocirque
Une affiche exceptionnelle

Une adaptation nécessaire

Ce sera donc du 4 septembre au 3 octobre que les artistes et le public reprendront le chemin du chapiteau. Une rentrée attendue que la direction n’hésitera pas à déplacer si la situation ne permet pas une bonne reprise : “On n’est pas pressés de se casser la figure, on veut simplement partager le plus beau spectacle qu’on est capable de faire, explique Bouglione. Si les choses ne se sont pas améliorées en septembre, on se tiendra prêts pour l’année prochaine”. Affaire à suivre…

Un voltigeur de l'Ecocirque
Un retour très attendu
Qu'en pensez-vous ?

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Commentaires

  1. Avec son Pass sanitaire macron (…) se fiche des conséquences (…). Apres le masque, la vaccination, les confinements, maintenant la ségrégation entre français. Nombre d’entreprises vont couler (…). Il faudra s’en souvenir au moment des élections et bouster LREM dehors.

Météo de l'Hérault
Hérault Tribune Pro Hérault Tribune Reportages

Depuis 1973, d’abord sous format magazine, puis via son site, Hérault Tribune informe le public des événements qui se produisent dans le grand Agathois, le Biterrois et le bassin de Thau.

 

logo hje

 

Depuis 1895, l’Hérault Juridique & Economique traite l’économie, le droit et la culture dans son hebdomadaire papier, puis via son site Internet. Il contribue au développement sécurisé de l’économie locale en publiant les annonces légales.