Montpellier et sa région - Acheter votre logement en circuit court

La Fédération des Promoteurs Immobiliers d’Occitanie Méditerranée, présidée par Laurent Villaret, vient de lancer son site de vente directe d’appartements neufs. Objectif : rapprocher l’acquéreur du promoteur. Mais le président de la FPI-OM réitère ses inquiétudes quant à l’offre disponible, qui ne cesse de se réduire, augurant une montée quasi-certaine et mécanique des prix de vente. Les explications de Laurent Villaret.

Pourquoi lancez-vous un site de vente directe d’appartements neufs ?

Laurent Villaret : « Ce projet a fait l’unanimité des 48 adhérents de notre délégation. C’est une initiative locale qui sera peut-être reprise par la FPI au plan national. Le site La vitrine du neuf répond à la mutation dans le temps des process commerciaux ; l’acte d’achat s’est digitalisé et se fait par recommandations. Nous constations que toutes les entreprises adhérentes à la FPI-OM n’avaient pas les mêmes armes digitales, et que chez les investisseurs et acquéreurs, il y avait une attente forte de proximité et un retour aux circuits courts. Il y a quelques années, la bulle de vente sur le site de la future résidence était un lien fort, en présentiel avec notre clientèle. Aujourd’hui, 80 % des futurs acquéreurs recherchent leur bien en ligne, et 66 % utilisent Internet pour prendre contact avec le promoteur. Nous trouvions ce lien présentiel avec le Salon de l’Immobilier de Montpellier que nous organisons avec l’équipe d’Adimo, mais la Covid a conduit à l’annulation des dernières éditions. Le Salon est une vitrine essentielle pour l’ensemble des professionnels de l’acte de bâtir et le restera. La nouvelle vitrine en ligne vient en complémentarité du Salon et des différentes actions menées avec nos partenaires traditionnels de la vente de logements neufs. C’est une plateforme de mise en relation.

A quel type de clientèle ce site s’adresse-t-il ?

Laurent Villaret : « Le site – réalisé par la start-up montpelliéraine Etiseo, qui va également nous accompagner dans le suivi et les futures évolutions du site –, est financé à 100 % par la FPI-OM. Nous avons planché dessus pendant huit mois, en concertation avec l’ensemble de nos adhérents. C’est une volonté collaborative. Notre délégation veut en effet être aussi un laboratoire d’innovation. Nous constatons que cette attente de proximité et le retour des circuits courts s’expriment dans l’alimentaire, mais aussi dans l’e-commerce. Nous ne voulions pas nous laisser distancer ; nous avons anticipé ce phénomène en nous rapprochant de cette demande.

L’essentiel pour nous n’est pas de gérer une base de données mais de promouvoir l’offre disponible, notamment le logement abordable et bientôt le logement réhabilité. Notre cible, au lancement de la plateforme, est l’acquéreur de résidence principale. A terme, nous évoluerons vers les investisseurs, mais également sur des formes d’acquisitions spécifiques, comme le logement abordable et le logement réhabilité, qui va monter en puissance. Sur la région de Montpellier, le PLH avait inscrit la réalisation annuelle de 6.500 logements neufs. La crise sanitaire et des raisons conjoncturelles font que ce chiffre ne dépassera pas les 3.000 réalisations par an !

Notre ambition avec ce site est de pouvoir ajouter à ce chiffre environ 1.000 logements abordables et 500 logements réhabi­lités, pour atteindre 4.500 logements mis à la vente chaque année. »

3351 vignette

Hérault Juridique & Economique, n°3351 spécial Immobilier Montpellier et sa région, du jeudi 18 mars 2021, est en téléchargement gratuit sur ce site.

Qu'en pensez-vous ?

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Jeux concours
Météo de l'Hérault
Hérault Tribune Pro Hérault Tribune Reportages

Depuis 1973, d’abord sous format magazine, puis via son site, Hérault Tribune informe le public des événements qui se produisent dans le grand Agathois, le Biterrois et le bassin de Thau.

logo hje

Depuis 1895, l’Hérault Juridique & Economique traite l’économie, le droit et la culture dans son hebdomadaire papier, puis via son site Internet. Il contribue au développement sécurisé de l’économie locale en publiant les annonces légales.