Montpellier : la start-up Exocet Game a développé son premier skimmer

C’est une première dans le monde des activités nautiques, ce premier skimmer a vu le jour grâce à la start-up Exocet Game. Philippe Faucon, cet ancien gérant d’une base nautique en Normandie, a travaillé sur ce projet depuis environ deux ans. Son objectif est de démocratiser le bateau et le loisir nautique, en France et à l’international. Dans cette grande aventure, l’IMT Mines Alès accompagne la start-up.

Conçu par la start-up Exocet Game, le premier skimmer Exocet Go Kart promet des sensations du kart sur l’eau. L’entrepreneur récidiviste, Philippe Faucon, vous propose cette expérience unique dès 2022, lors du lancement officiel de sa start-up. Après une étude de deux ans, ce projet de nouveau loisir s’ambitionne à être accessible au plus grand nombre. Malgré la passion des Français pour la glisse, seuls 6 % sont montés sur un bateau contre 40 % aux États-Unis. Après ce constat, Philippe Faucon désire changer la donne en annonçant quelques nouveautés. En 2023, il proposera l’Exocet Battle ou la bataille navale sur l’eau, mais également le vol au-dessus de l’eau appelé l’Exocet Fly. Dans sa quête de démocratiser les loisirs nautiques, la start-up montpelliéraine voit loin et grand. Elle compte équiper 4 espaces de loisirs avec une trentaine de bateaux, d’ici un an. « Notre objectif est de travailler avec 10 à 15 bases en France d’ici 2024 et dès 2023, de cibler l’Europe et la Floride », souligne Philippe Faucon. Pour ce faire, Exocet Game souhaite collaborer avec des exploitants de plans d’eau et des franchisés.

Le skimmer d’Exocet Go Kart, ce qu’il faut savoir 

Avec son skimmer, la start-up montpelliéraine Exocet Game compte démocratiser le bateau et le loisir nautique. Elle travaille de près avec l’IMT Mines Alès pour le développement de son projet innovant. De nombreuses entreprises ont bénéficié de l’accompagnement de cet incubateur depuis une trentaine d’années. Philippe Faucon a également fait appel à l’architecte naval Charles Bertrand au poste de CTO. « Une fois les premiers Exocet Go Karts livrés, nous aurons consacré un million d’euros au développement de notre prototype en cours de brevetage, avec la participation de CRÉALIA, de la Région Occitanie, de BpiFrance et de fonds privés », ajoute Philippe Faucon. Le skimmer à moteur électrique, c’est une fusion d’un bateau de promenade et d’un jet-ski. Il est doté d’un seul foil sous l’eau, ce qui permet d’accélérer sur un plan d’eau et d’offrir des sensations du kart en toute sécurité. Cet engin maniable sans permis ni expérience doit sa stabilité à sa carène musclée. En plus d’être pratique, ce bateau se montre également innovant et écoresponsable. Équipé d’un moteur zéro émission et sans bruit, il enregistre les paramètres de course et réduit les mauvaises manœuvres. Côté puissance, ce premier skimmer délivre une puissance de 4,5 kW/6 chevaux. Le prix de location de cet engin s’élèvera à 7 200 euros par an ou 29 euros pour une séance de 15 minutes. 

Qu'en pensez-vous ?

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Jeux concours
Météo de l'Hérault
Hérault Tribune Pro Hérault Tribune Reportages

Depuis 1973, d’abord sous format magazine, puis via son site, Hérault Tribune informe le public des événements qui se produisent dans le grand Agathois, le Biterrois et le bassin de Thau.

logo hje

Depuis 1895, l’Hérault Juridique & Economique traite l’économie, le droit et la culture dans son hebdomadaire papier, puis via son site Internet. Il contribue au développement sécurisé de l’économie locale en publiant les annonces légales.