Montpellier : le projet ANRU Mosson-Cévennes présenté à Paris

La Ville de Montpellier, en présence du préfet de l'Hérault, est aujourd'hui 30 avril à Paris pour présenter au comité d'engagement de l'Agence Nationale pour la Rénovation Urbaine (ANRU) le dossier pour le renouvellement urbain des quartiers Mosson et Cévennes.

Ces importantes opérations, dont les premières tranches anticipent des projets d’un coût global qui s’élève à plus de 1 milliard d’euros, s’étaleront sur quinze ans. Elles s’inscrivent dans le cadre du Nouveau Programme National de Renouvellement Urbain (NPNRU) pour la Mosson et dans le Programme d’Intérêt Régional (PRIR) pour les Cévennes. Ces deux programmes ayant vocation à redynamiser ces quartiers en recréant un cadre de vie de qualité et une multiplicité des usages, sont destinés à être financés notamment par l’ANRU, l’ANAH, Action Logement, la Métropole et la Ville de Montpellier.
La concertation avec les habitants a commencé dès 2014 et s’est poursuivie depuis décembre 2018, notamment avec 2 réunions publiques dans chacun des 2 quartiers.

Principes du projet de renouvellement urbain de la Mosson

  • Ouvrir le quartier Mosson-Paillade et ses espaces publics en l’organisant autour de plusieurs cours paysagers est-ouest le long desquels des centralités se dessinent (commerces, services et équipements publics).
  • activer l’économie et l’offre de loisirs en créant de nouveaux immeubles d’entreprises et des actions d’accompagnement à la fois pour les entrepreneurs et les artisans du quartier et pour ceux de l’extérieur : la création d’un pôle économique sur la Paillade en lien avec le schéma d’accueil des entreprises ;
  • réhabiliter les équipements sportifs et reconfigurer l’offre scolaire (démolition de 10 groupes scolaires vieillissants) avec la création de véritables pôles éducatifs ouverts sur le quartier ;
  • améliorer la qualité de vie au quotidien en remettant la nature et le paysage au cœur du quartier ;
  • connecter la Mosson-Paillade par les transports, les réseaux numériques et l’innovation.
  • poursuivre les opérations de réhabilitation du parc social ;
  • mettre en œuvre du “Plan initiative copropriété” national ciblant 15 copropriétés dégradées de 2.200 logements ;
  • diversifier l’offre de logements pour davantage de mixité sociale.

Maître d’œuvre urbain : Passagers des Villes

Principes du projet de renouvellement urbain des Cévennes

  • Ouvrir la copropriété sur son environnement en favorisant l’aménagement de nouveaux espaces publics, en facilitant l’intervention des services urbains, tout en conservant la qualité paysagère et la quiétude des résidences ;
  • dynamiser l’attractivité résidentielle et commerciale en valorisant les locaux en rez-de-chaussée, en redynamisant le commerce et en ancrant davantage les équipements publics dans le quartier ;
  • faire des unités résidentielles à taille humaine pour en assurer l’appropriation et une meilleure gestion par une scission de la copropriété Les Cévennes en 12 copropriétés à taille humaine comme préalable au projet urbain, qui permette notamment d’améliorer les conditions de stationnement ;
  • requalifier le bâti et réduire la précarité énergétique pour améliorer les conditions de vie.

Les grandes lignes du projet

  • des équipements comme interfaces avec le quartier ;
  • un quartier ouvert grâce à une voie de desserte locale ;
  • des accroches urbaines avec la création d’espaces publics majeurs sur les avenues L. Ravas et P. Rimbaud.

> Plus d’articles sur LA MOSSON avec heraultjuridique.com 

Montpellier : un nouveau projet d’aménagement urbain dans le quartier des Cévennes

Qu'en pensez-vous ?

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Jeux concours
Météo de l'Hérault
Hérault Tribune Pro Hérault Tribune Reportages

Depuis 1973, d’abord sous format magazine, puis via son site, Hérault Tribune informe le public des événements qui se produisent dans le grand Agathois, le Biterrois et le bassin de Thau.

logo hje

Depuis 1895, l’Hérault Juridique & Economique traite l’économie, le droit et la culture dans son hebdomadaire papier, puis via son site Internet. Il contribue au développement sécurisé de l’économie locale en publiant les annonces légales.