Montpellier, Michaël Delafosse : “L’embellissement du centre-ville est un facteur d’attractivité essentiel”

Reportage

Jeudi 12 mai, à l’occasion de la remise du Livre blanc de la CCI Hérault dédié au commerce, le maire de Montpellier a répondu aux doléances des plus grandes associations de commerçants du centre-ville.

© Elisa LLOP

Durant cet échange, l’élu a rappelé les dispositifs mis en œuvre depuis son élection afin de répondre aux besoins en matière de sécurité, de propreté et de pouvoir d’achat. Il a également abordé la thématique de l’embellissement, “un facteur d’attractivité essentiel” pour consolider la réputation de Montpellier. 

Améliorer la propreté

Le sujet de la propreté est une thématique essentielle pour les commerçants questionnés et la Ville de Montpellier. “Depuis mon élection, nous avons versé 500 000 euros supplémentaires à l’enveloppe dédiée à la propreté de l’espace public, rappelle Michaël Delafosse. C’est un sujet sensible et il y a du boulot, car une partie du public et des professionnels jettent n’importe où et n’importe comment. Nous allons davantage sévir sur le sujet, avec des amendes allant jusqu’à 1 500 €”. Pour le maire de Montpellier, cet effort doit aussi passer par l’augmentation de la capacité en matière de tri des déchets et la multiplication de points d’apports volontaires. Pour ne pas dénaturer le charme des rues de l’Écusson, l’élu souhaite que ces futurs aménagements soient “esthétiques”.

Miser sur la végétalisation

Lors des échanges avec la CCI Hérault, les commerçants ont également fait part de leur envie de végétaliser leurs espaces extérieurs et les rues dans lesquelles ils sont installés. Un désir qui n’a pas laissé le maire de Montpellier, un des moteurs de la végétalisation de la métropole, indifférent. Planter des arbres dans le centre-ville est plus qu’une envie, c’est une nécessité, précise Michael Delafosse. Dans très peu de temps, Montpellier aura le même climat qu’Alger et il est urgent d’offrir de l’ombre et de la fraîcheur aux visiteurs afin qu’ils se sentent bien. Notre Écusson est très minéral et nous avons besoin de la participation de tout le monde pour l’embellir et le verdir dans le but que les gens s’y installent et s’y sentent bien.”

Aiguiller par le biais d’une signalétique

“Nous allons, avant l’été, débuter la mise en place d’une signalétique améliorée qui va permettre aux visiteurs d’avoir une meilleure lisibilité des centres d’intérêts disponibles, annonce l’élu. Nous allons également travailler à l’échelle de la métropole, dont l’Ecusson est le cœur battant, afin d’expliquer au public par quels moyens il peut y accéder”.

Cette décision intervient après que différents représentants d’associations de commerçants aient signalé auprès de la CCI Hérault le besoin d’apporter une meilleure information sur l’accès et l’offre du centre-ville.

Qu'en pensez-vous ?

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Commentaires

  1. Bof Bof… Après avoir fait fuir les familles et les entreprises de l’Ecusson, l’avoir rendu quasi inaccessible autrement que par les transports en commun, ce ne sont pas 3 arbres sur la Comédie qui vont attirer les foules. Ca reste un endroit sale, où l’insécurité règne et difficilement accessible : des facteurs idéaux pour une activité commerciale (peut être un jour s’interrogera-t’on sur le nombre minime des touristes présents dans les stations du littoral se risquant en ville)!

Jeux concours
Météo de l'Hérault
Hérault Tribune Pro Hérault Tribune Reportages

Depuis 1973, d’abord sous format magazine, puis via son site, Hérault Tribune informe le public des événements qui se produisent dans le grand Agathois, le Biterrois et le bassin de Thau.

logo hje

Depuis 1895, l’Hérault Juridique & Economique traite l’économie, le droit et la culture dans son hebdomadaire papier, puis via son site Internet. Il contribue au développement sécurisé de l’économie locale en publiant les annonces légales.