Hérault tribune : L'actu au quotidien dans tout l'Hérault

Montpellier, Millénaire : ils se mobilisent contre la démolition de leur résidence ACM

L'évolution urbaine des quartiers peut-elle se faire sans les riverains ? Les habitants de la résidence ACM Léonard de Vinci se mobiliseront le 2 juin devant la mairie de Montpellier, pour signifier leur refus de voir leur lieu de vie condamné à la démolition.

Démolition annoncée

L’association de défense des locataires de la résidence ACM Léonard de Vinci située dans le quartier du Millénaire à Montpellier, lance une mobilisation. L’objet de la controverse ? La démolition annoncée par le bailleur, de leur résidence. Jean-François Desgranges, le coprésident de l’association de défense des locataires de la résidence Léonard de Vinci, précise dans un courrier lançant le rassemblement : “En mai 2020, c’est via une simple lettre que les habitants de la résidence ont été informés du projet de destruction de leur lieu de vie (…) Alors que depuis 30 ans, les habitants entretiennent, aménagent et fleurissent la résidence, ils n’ont pas été consultés, ni même écoutés. A l’heure où la préservation de l’environnement est un sujet qui s’invite sur toutes les tables, celui des écosystèmes citoyens ne suit pas le chemin”.

La réhabilitation est-elle possible ?

Sous le choc, les habitants décident de se mobiliser et de faire appel à des experts indépendants (non précisés dans le courrier). Opposés à la démolition, ils se voient confirmer ce qu’ils pensaient : la réhabilitation serait possible. Toutefois, la résidence a subi les dommages du temps. “Tombé dans l’oubli, notre quartier s’abîme et la sauvegarde n’est plus la volonté première de notre bailleur qui communique désormais son désir de tout détruire” analyse l’association.

Entre immeuble collectif et maison individuelle

Jean-François Desgranges poursuit : “A mi-chemin entre l’immeuble collectif et la maison individuelle, cet écosystème citoyen marque une rupture avec le modèle de logements sociaux stérile, trop souvent dépeint dans les médias (…) Construit autour d’espaces extérieurs partagés, c’est un village dans la ville, un quartier où tout le monde se connait, s’entraide et partage, que ce soit sa culture ou ses savoirs. C’est un endroit où on peut faire grandir ses enfants sans stress, leur apprendre la vie et leur faire rencontrer des voisins aux origines variées et aux parcours enrichissants.

Monter une SCOP

Les habitants du quartier envisagent de monter une société coopérative et participative (Scop) pour assurer la préservation de leur lieu de vie. Cette initiative permettrait selon l’association, de baisser les coûts d’entretien de la résidence, annoncent les protagonistes. “Conçu en autonomie, ce modèle pourrait tout à fait fonctionner dans un environnement tel que la résidence Léonard de Vinci, un lieu où l’attachement au secteur et l’entente des habitants sont indiscutables” conclut le coprésident.

Manifestation le 2 juin

L’association donne rendez-vous à la mairie de Montpellier à 15h, le 2 juin 2021, pour un happening destiné à offrir une tribune aux habitants de la résidence ACM Léonard de Vinci avec “remise d’invitations à une visite de quartier au Maire de Montpellier et remises des lettres des résidents”.

Le bailleur HLM ACM n’a pour l’instant pas répondu aux allégations de l’association.

Photos © Teddy Desgranges

Qu'en pensez-vous ?

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Commentaires

  1. Courage, j’espère que nos élus seront à vos côtés pour faire entendre raison aux décideurs et préserver ainsi un habitat verdoyant et humain au lieu de faire le choix du béton.

  2. De tout coeur avec vous.
    Les politiques et les bailleurs préfèrent injecter des dizaines de millions dans la réhabilitation de cités gangrenées par le trafic de drogue et la délinquance plutôt que de réhabiliter des citées comme celle ci qui ne fait jamais la une des faits divers.

  3. Pour une fois qu’il y a une résidence sans problème où règne une bonne ambiance et qui apporte un plus dans le quartier, on veut la démolir pour nous mettre un peu plus de béton … ne les laissons pas faire !

  4. Je soutiens la résidence, j’y suis arrivée en Mai 1988. Premiers locataires.
    Celà fait 33 ans.
    Oui à la réhabilitation
    Non à la démolition.

  5. Georges Frêche a inauguré la résidence en 1988 en parfaite complémentarité avec l’aménagement de ce quartier du Millénaire. Il avait à cœur de proposer aux plus modestes un habitat agréable en mettant la priorité sur le bien être et le bien vivre ensemble. Espérons que nos élus actuels sauront être garants de son héritage et ne laisseront pas détruire ce quartier.

  6. Les résidents de Leonard de Vincennes aiment leur quartier et je les soutiens dans leurs déterminations de vouloir garder leur petit village ou ils trouvent leur bonheur dans le partage .

  7. Locataires depuis 24 ans on dit NON À LA DÉMOLITION OUI À LA RÉHABILITATION
    Nous avons été laissés à l abandon depuis de nombreuses années, la faute au bailleur de ne pas avoir fait l’entretien régulier de la résidence à l’extérieur et à l’intérieur. Ils nous doivent bien la réhabilitation.

Jeux concours
Météo de l'Hérault
Hérault Tribune Pro Hérault Tribune Reportages

Depuis 1973, d’abord sous format magazine, puis via son site, Hérault Tribune informe le public des événements qui se produisent dans le grand Agathois, le Biterrois et le bassin de Thau.

logo hje

Depuis 1895, l’Hérault Juridique & Economique traite l’économie, le droit et la culture dans son hebdomadaire papier, puis via son site Internet. Il contribue au développement sécurisé de l’économie locale en publiant les annonces légales.