Montpellier, Nuits d'O : une programmation exceptionnelle du 19 au 28 août

Les Nuits d'O font leur rentrée au Domaine d'O ! Le rendez-vous incontournable des familles et des amateurs de sorties revient pour sa 18e édition à partir du jeudi 19 août. Un retour placé sous le signe du soleil et du voyage.

C’est à l’ombre des pins, en compagnie des étoiles, que les spectateurs de cette nouvelle édition pourront découvrir les talents présentés dans le grand amphithéâtre. Musiciens et cinéastes partageront leurs créations dans la douceur de la fin août, des productions résolument tournées vers le sud et le soleil.

Une invitation au voyage

Le festival des Nuits d’O 2021 se tiendra les 19, 20, 26, 27 et 28 août au sein de l’amphithéâtre du Domaine d’O. Il suivra une programmation culturelle passionnante, articulée autour des musiques et films du monde.

Baptisée “Nuit Maloya”, “Bord de Mer”, “Flamenca”, “Manouche” et “Gitane”, ces cinq soirées seront rythmées par des réalisations époustouflantes et des talents rarement mis sur le devant de la scène.

La programmation

Tous les soirs, les concerts débuteront à 20h30 et seront suivis d’un film en version originale sous-titrée.

Nuit Maloya – Jeudi 19 août (7€)

20h30 – Concert de Trans Kabar

Ce groupe de musique puise une partie de son inspiration du “maloya”, la musique traditionnelle de la Réunion. Nerveuse, parfois brute, elle partage les sonorités du blues, tout en proposant des croisements insolites.

22h30 – Film “Maloya, j’écris ton nom” d’Anaïs Charles Dominique

Ce film réunionnais, porté par Christine Salem et Olivier Araste, raconte l’histoire de deux chanteurs de Maloya qui invoquent les ancêtres pour leur demander force et protection. Ces deux artistes vivent une période faste : nouvel album, tournées, concerts qui s’enchaînent.

Nuit Bord de mer – Vendredi 20 août (7€)

20h30 – Concert de Johan Papaconstantino

Autodidacte et pluridisciplinaire, l’artiste puise son inspiration dans la musique traditionnelle grecque et la peinture. Sa musique joue sur les influences électroniques et les sonorités orientales de son enfance. Sa reprise des « Mots Bleus » de Christophe atteste de ce mélange.

22h30 – Film “Ava” de Léa Mysius

Ce film français suit les aventures d’Ava, une jeune fille de 13 ans qui apprend qu’elle va perdre la vue plus vite que prévu. Une information qui la pousse à affronter le problème à sa manière, tandis que sa mère décide de faire comme si de rien n’était pour passer le plus bel été de leur vie.

Nuit Flamenca – Jeudi 26 août (7€)

20h30 – Concert de Fantasia Flamenca

Ce groupe de musique voyage à travers les époques et les régions d’Espagne pour s’inspirer des racines même du flamenco. Ce mariage de l’ancien et du contemporain donne naissance à une musique moderne qui suit les codes de la tradition.

22h30 – Film “Vengo” de Tony Gatlif

Cette production française, espagnole et allemande retrace le parcours de Caco, un Andalou qui n’arrive pas à faire le deuil de sa fille. Il noie son chagrin en faisant la fête avec son jeune neveu Diego, dont le handicap physique n’empêche pas la passion pour la bringue, les femmes et le flamenco.

Les nuits “Manouche” et “Gitane”

Nuit Manouche – Vendredi 27 août (15€)

20h30 – Concert de Stochelo Rosenberg Trio

Au cours des vingt-cinq dernières années, ce groupe de jazz manouche s’est imposé comme l’un des meilleurs dans leur domaine. Inspirés par Django Reinhardt, les musiciens jonglent avec les styles et osent s’aventurer dans le classique, la pop et la bossa nova dans le style swing gitan.

22h30 – Film “Le Temps des gitans” d’Emir Kusturica

Ce classique de 1989 raconte la dramatique histoire de Perhan Feri, le fils naturel d’un soldat et d’une Tzigane, qui rêve d’un avenir heureux. Élevé dans une cabane, près de Skopje (Yougoslavie), par son oncle Merdzan et sa grand-mère adorée, Khaditza, il est arrachée à elle et envoyé en Italie chez un trafiquant d’enfants.

Nuit Gitane – Samedi 28 août (15€)

20h00 – Concert de Steeve Laffont Trio (1ere partie), suivi de Niño Baliardo à 20h30

Niño Baliardo et son groupe rendent ici hommage à Manitas de Plata, le gitan aux doigts d’or, disparu en 2014. Neveu du géant et co-fondateur des non moins célèbres Gipsy Kings, Niño partage avec son public son amour du “cante jondo”, ce style très primitif du chant flamenco andalou.

22h30 – Film “Django” d’Etienne Comar

Ce long-métrage porté par Reda Kateb, Cécile de France et Beata Palya suit les aventures de Django Reinhardt, le musicien de génie. Au sommet de son art sous l’Occupation, en 1943, il triomphe dans les grandes salles de spectacle alors qu’en Europe ses frères Tsiganes sont persécutés. Ses affaires se gâtent lorsque la propagande nazie veut l’envoyer jouer en Allemagne pour une série de concerts.

Informations pratiques

Domaine d’O, 178 rue de la Carrièrasse à Montpellier (entrée nord). L’accès aux spectacles du Domaine d’O est conditionné par la présentation d’un pass sanitaire pour toute personne de plus de 18 ans. Port du masque obligatoire.

Qu'en pensez-vous ?

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Jeux concours
Météo de l'Hérault
Hérault Tribune Pro Hérault Tribune Reportages

Depuis 1973, d’abord sous format magazine, puis via son site, Hérault Tribune informe le public des événements qui se produisent dans le grand Agathois, le Biterrois et le bassin de Thau.

logo hje

Depuis 1895, l’Hérault Juridique & Economique traite l’économie, le droit et la culture dans son hebdomadaire papier, puis via son site Internet. Il contribue au développement sécurisé de l’économie locale en publiant les annonces légales.