Montpellier, rentrée économique du barreau : Me Sophie Nayrolles, "Les entreprises font preuve d'agilité"

Hérault Tribune Pro Reportage

La rentrée économique du barreau de Montpellier se tiendra le jeudi 22 septembre 2022 à partir de 17h00 à la faculté de droit et de science politique autour du thème "L’entreprise change. A quoi ça sert de travailler ? Quels sont les défis à relever ?"… Entretien avec Me Sophie Nayrolles, présidente de la commission économique de l'Ordre des avocats du barreau de Montpellier.

Pourquoi cette thématique a-t-elle été choisie ?

Me Sophie Nayrolles : “Ce thème a été sélectionné parce que depuis plusieurs années, les chefs d’entreprise font preuve de beaucoup d’agilité face aux enjeux climatiques, énergétiques, environnementaux, à la pandémie de Covid-19, à la problématique sociale, à la crise de l’énergie, à la crise des matières premières… Ils savent être innovants pour faire face à tous ces changements. Nous avons voulu mettre à l’honneur ces chefs d’entreprise qui sont des sources d’inspiration pour beaucoup d’autres.”

Sous quelle forme cette rentrée économique sera-t-elle organisée ?

Me Sophie Nayrolles : “Il y aura deux tables rondes* sous forme de débats, animés par Claude Sérillon, qui est en cours d’installation à Sète et veut s’impliquer dans le milieu économique local. Ce journaliste privilégie les échanges plutôt que les successions de témoignages. Ces débat porteront sur des idées et permettront d’évaluer les problématiques et de valoriser les solutions trouvées par les uns et les autres. Un avocat participera à chaque table ronde pour apporter un éclairage juridique.

Les tables rondes apporteront des visions positives en détaillant les outils mis en œuvre par certains chefs d’entreprise qui ne voient pas les enjeux actuels comme des contraintes, mais comme des opportunités de développement, et qui s’en servent pour rebondir et améliorer les pratiques, produire différemment, etc.”

Quels sont les enjeux actuels auxquels sont confrontées les entreprises ?

Me Sophie Nayrolles : “C’est l’objet de la première table ronde : le travail à l’ère post-Covid. Les entreprises doivent pallier une certaine perte de sens, faire face au désinvestissement des salariés. Les participants donneront des éclairages sur les outils qu’ils ont mis en place dans leurs propres entreprises pour intéresser les collaborateurs. Il ne faut pas se voiler la face : les méthodes précédentes ne fonctionnent plus. Les nouvelles méthodes récemment instaurées au sein de certaines entreprises font leurs preuves. Autant en faire profiter un maximum de personnes, pour que ces idées essaiment.

Cette table ronde réunira des acteurs économiques issus de secteurs très différents, comme Lamine Gharbi, président de la Fédération de l’Hospitalisation Privée et président du groupe Cap Santé, qui apportera une vision à la fois nationale et locale ; Anne-Emmanuelle Rousseau, directrice juridique et responsabilité sociétale du Groupe BRL ; Christophe Douat, PDG de Medincell, qui expliquera comment les salariés ont été associés au sein de sa medtech, et Olivier Bonijoly, avocat en droit social associé au cabinet Capstan, dont la clientèle se demande souvent comment redonner du sens au travail”.

La RSE se développe-t-elle au sein des cabinets d’avocats au même rythme que dans les entreprises ?

Me Sophie Nayrolles : “Oui ! Les cabinets d’avocats ont des structures et des tailles différentes, mais chacun essaie d’y travailler, en réfléchissant par exemple au bien-être des collaborateurs, des salariés, en faisant attention à l’aspect environnemental (l’utilisation économe du papier, le traitement des déchets, le numérique)… D’ailleurs, une commission écologie a été créée au barreau. Au sein de l’Ordre, des réflexions sont en cours sur ces questions indispensables. Il est essentiel que les avocats s’emparent de la RSE pour attirer les avocats collaborateurs, les assistants juridiques… S’il a des salariés, l’avocat doit les protéger, donner du sens à leur travail, impulser une réflexion environnementale et sociétale.

Parmi les intervenants de la seconde table ronde, l’avocate en droit des affaires et fiscalité Amandine Rossignol (Copella) a adopté la qualité de société à mission ; elle accompagne ses clients dans les démarches RSE. L’adoption de la qualité de société à mission est encore très rare chez les avocats. Mais ces idées commencent à progresser. Les autres participants auront des profils très différents. Arnaud Pradel, directeur général d’Horiba ABX, apportera une vision internationale. Pour sa part, l’avocate niçoise Marie-Hélène Deltort évoquera son expérience de reprise du domaine viticole familial, le Domaine de Rieussec. Elle abordera la transformation du secteur viticole. Yannick Chaze, cofondateur et CTO de la start-up Sweep, qui a bénéficié d’une belle levée de fonds, racontera la façon dont sa start-up aide à la décarbonation des entreprises. Ce débat s’annonce très disruptif. On y entendra des dirigeants qui ont fait changer leur entreprise de l’intérieur (le domaine de Rieussec) et d’autres qui apportent des solutions aux entreprises (comme Sweep)”.

En quoi les avocats peuvent-ils accompagner les entreprises sur ces sujets ?

Me Sophie Nayrolles : “L’avocat est le partenaire privilégié du chef d’entreprise. Il est l’acteur premier de l’accompagnement de l’entreprise ; c’est important de le rappeler. Il est au cœur de la cité. L’avocat accompagne chaque moment de la vie de l’entreprise : lors de la création de l’entreprise, pour le choix de la forme juridique, et il participe ensuite à son développement lors des négociations de contrats, pour les levées de fonds, le développement à l’international. Il gère aussi les crises, que ce soient les contentieux ou lorsque l’entreprise se trouve en difficulté. Il intervient également au moment de la transmission de l’entreprise. Rappelons-le, l’avocat est soumis à des règles de déontologie qui lui imposent notamment le secret professionnel”.

Comment participer à la rentrée économique ?

Me Sophie Nayrolles : “Les avocats et tous les chefs d’entreprise sont les bienvenus. L’entrée est gratuite mais soumise à une réservation par mail à envoyer avant le 12 septembre à secretariat.ordre@avocats-montpellier.com. Cet événement vise à mettre en avant les chefs d’entreprise, à rappeler qu’ils innovent, se transforment et que les avocats les accompagnent et sont leur partenaire privilégié. Il se déroulera le jeudi 22 septembre à partir de 17h00 dans un amphithéâtre de la faculté de droit et de science politique de Montpellier et sera suivi d’un cocktail à 20h00 dans le cloître de l’université”.

—————-

*Programme

Accueil : 17h00
Mots d’Accueil 17h30 par le Bâtonnier Nicolas Bedel de Buzareingues et le doyen Guylain Clamour
Animateur : Claude Sérillon
 
17h45 – 18h45 – Table ronde n° 1 : A quoi ça sert de travailler ?
Thèmes abordés : le changement de la relation au travail, la relation au travail à l’ère post-Covid, les nouveaux besoins et enjeux, la disparition de l’attachement des salariés à l’entreprise, la recherche de sens…
Avec :
–   Lamine Gharbi, président de la Fédération de l’Hospitalisation Privée (https://www.fhp.fr/) et président du groupe Cap Santé (https://www.capsante.fr/)
–  Anne-Emmanuelle Rousseau, directrice juridique et responsabilité sociétale du Groupe BRL  (https://www.brl.fr/)
–  Christophe Douat, PDG de Medincell (https://www.medincell.com/fr/)
– Olivier Bonijoly, avocat en droit social associé au Cabinet Capsatn (https://www.capstan.fr/)
  
18h45 – 19h45Table ronde n° 2 : Quels sont les défis à relever ?
Thèmes évoqués : le chef d’entreprise est innovant et agile face à un monde qui change et aux différents enjeux : environnementaux, sociétaux, numérique, énergétique…
 Avec : 
–  Arnaud Pradel, DG d’Horiba ABX (https://www.horiba.com/)
– Marie-Hélène Deltort, viticultrice, Domaine de Rieussec (https://www.domaine-de-rieussec.com/), et avocate au Barreau de Nice
– Yannick Chaze, cofondateur et CTO de Sweep (https://www.agence-sweep.com/)
– Amandine Rossignol, avocate en droit des affaires et fiscalité (https://www.copella.fr/)
  
19h45 – 20h15 – Conclusions par Marie-Pierre Dumont, professeur à la faculté de droit de Montpellier, directrice du DJCE.

20h15 – Cocktail.

————-

Qu'en pensez-vous ?

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Jeux concours
Météo de l'Hérault
Hérault Tribune Pro Hérault Tribune Reportages

Depuis 1973, d’abord sous format magazine, puis via son site, Hérault Tribune informe le public des événements qui se produisent dans le grand Agathois, le Biterrois et le bassin de Thau.

logo hje

Depuis 1895, l’Hérault Juridique & Economique traite l’économie, le droit et la culture dans son hebdomadaire papier, puis via son site Internet. Il contribue au développement sécurisé de l’économie locale en publiant les annonces légales.