Hérault tribune : L'actu au quotidien dans tout l'Hérault

MONTPELLIER - Retour à la normale, l'université Paul Valéry – Montpellier 3 rebloquée

Alerte info. Patrick Gilli qui déclarait que la situation était sous contrôle lundi vient…

Alerte info. Patrick Gilli qui déclarait que la situation était sous contrôle lundi vient de subir un camouflet. Ce mercredi matin à 6h, de courageux et audacieux étudiants bloqueurs on reprit le contrôle de leur université. Malgré les pressions qu'ils ont subi de la part de vigiles particulièrement vindicatifs et d'un molosse présent pour faire peur aux étudiantes et étudiants qui tentent de défendre leurs droits. L'ensemble de la journée a été marqué par le refus de la présidence de reconnaître les revendications des étudiant(e)s. La direction a ainsi essayé de débloquer toute la journée parfois de manière violente. Deux étudiantes qui tenaient ainsi un piquet de grève se sont vu emportées sous une table par des vigiles venus leur sommer de partir. Vers 10h a eu lieue une AG où les étudiants ont décidé de la suite du mouvement.

Dans l'après midi le bâtiment de l'IEFE a été pris avec audace. Cet institut est une des premières sources de revenus de l'université et fait payer à ses étudiants des coûts d'inscription particulièrement élevé. Une cinquantaine d'étudiants réfugiés ayant subi déjà énormément d'épreuves dans des pays comme l'Afghanistan ou la Syrie doivent ainsi, après avoir fuit les bombes, donner un bras pour pouvoir étudier. Mais après une heure face à la pression, le barrage a du cédé face aux violences exercées par une présidence et une sécurité omniprésente. Patrick Gilli qui n'est pourtant plus considéré comme président par les étudiants et personnels (depuis l'AG du 27 mars) à même poussé des étudiants devant l'une des portes. Nous condamnons cette violence qui n'est aucunement justifiable. Nous somme habitués malheureusement à ces accès de violence que les étudiants de Montpellier ont déjà subi à la fac de droit, devant le rectorat ou lors de la manifestation du 14 avril. Malgré toute cette brutalité le mouvement ne cède pas. Paris VIII va ainsi être rebloquée tout comme Montpellier 3. Partout en France des dizaines de facultés sont en lutte face à l'attaque du gouvernement sur notre droit à un avenir.
 

Nous ne cèderons pas face à la répression anti mouvement social qui tente de faire taire toute une génération.

Qu'en pensez-vous ?

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Jeux concours
Météo de l'Hérault
Hérault Tribune Pro Hérault Tribune Reportages

Depuis 1973, d’abord sous format magazine, puis via son site, Hérault Tribune informe le public des événements qui se produisent dans le grand Agathois, le Biterrois et le bassin de Thau.

logo hje

Depuis 1895, l’Hérault Juridique & Economique traite l’économie, le droit et la culture dans son hebdomadaire papier, puis via son site Internet. Il contribue au développement sécurisé de l’économie locale en publiant les annonces légales.