Montpellier : se faire un "Cinéma sous les étoiles" dans la métropole, du 1er au 15 août

Montpellier Métropole remplace "La Métropole fait son cinéma" par l'événement "Cinéma sous les étoiles". Au début de mois d’août, de nombreux films seront projetés dans des cinémas à ciel ouvert, dans une ambiance "guinguette".

Une mise à jour du festival

Place au Septième Art. Montpellier ainsi que 13 autres communes de la métropole participent au festival Cinéma sous les étoiles. Le principe est simple : un film de renommée internationale est diffusé, chaque soir, dans l’une des villes. Anciennement appelé La Métropole fait son cinéma, le festival cherche à se démarquer du format habituel en proposant des nouveautés.

Avant le lancement du film, les visiteurs seront invités à découvrir des stands de dégustation qui feront le bonheur des amateurs de la gastronomie française. Des bals modernes, des chorales et des concerts viendront s’ajouter à l’ambiance détendue et relaxante de l’événement. Les films seront projetés en extérieur, produisant l’effet d’un cinéma à ciel ouvert. De plus, les places seront gratuites et ne nécessiteront pas de réservation.

Ainsi, Cinéma sous les étoiles se veut plus diversifié en présentant des nouvelles activités qui ne se limitent pas qu’au cinéma. C’est une manière d’attirer plus facilement un public large et curieux. 15 soirées sont donc programmées, au cours desquelles le spectateur pourra à la fois regarder un film en plein-air et assister, à quelques heures d’intervalle, à un bal dansant.

Un programme chargé

Le festival débute le lundi 1er août à Restinclières avec la projection du film La La Land de Damien Chazelle. Des films à succès font partie de la programmation comme le biopic sur le chanteur de Queen, Freddie Mercury, Bohemian Rhapsody, réalisé par Bryan Singer et diffusé à Saint-Drézéry le 7 août puis à Cournonterral le 12 août. 

Les cinéastes français sont également mis à l’honneur comme le réalisateur François Ozon avec 8 femmes, une comédie policière dans laquelle 8 femmes doivent découvrir, la veille de Noël, laquelle d’entre elles a assassiné le maître de maison. 10 films ont été sélectionnés, cette année, dans le but d’offrir une palette variée mais pertinente aux spectateurs.

Soutenir la profession

Les écoles ESMA et ArtFX sont partenaires de ces soirées. Elles en profiteront pour faire diffuser un court-métrage réalisé par des étudiants en dernière année, avant la projection d’un long-métrage. Le contenu de ces créations fait généralement écho au milieu de la danse et de la musique. Au total, 6 courts-métrages auront la chance d’être sous le feu des projecteurs.

Les spectateurs auront aussi l’occasion de recevoir des coupons de réduction (4 €) pour les séances, entre le 1er et le 31 août, au Cinéma municipal Nestor-Burma, à la Maison pour Tous Louis-Feuillade, au Diagonal, à l’Utopia, au Gaumont Pathé et au CGR. La Métropole tient à redynamiser l’intérêt autour des cinémas, qui s’est amoindri depuis la crise sanitaire dans la région.

Informations pratiques

Festival gratuit, dans la limite des places disponibles. Accès aux sites dès 19h. Concerts dès 20h.
Films en version française (sauf “Sita chante le blues” en VOSTFR) à 21h30.
Restauration sur place : foodtruck et glaciers.
Plus d’infos sur les projections de films : https://www.domainedo.fr/spectacles/cine-metropole.
Plus d’informations sur les courts-métrages présentés par l’ESMA : https://www.esma-artistique.com/?gclid=Cj0KCQjwlK-WBhDjARIsAO2sErSolZS8FVB2oIHtGNAaD2ZSJMrVJJg7Ot3Uc9POx2wnSRItr3pUC64aAqNWEALw_wcB.
Plus d’informations sur les courts-métrages présentés par ArtFX : https://artfx.school/.

Qu'en pensez-vous ?

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Jeux concours
Météo de l'Hérault
Hérault Tribune Pro Hérault Tribune Reportages

Depuis 1973, d’abord sous format magazine, puis via son site, Hérault Tribune informe le public des événements qui se produisent dans le grand Agathois, le Biterrois et le bassin de Thau.

logo hje

Depuis 1895, l’Hérault Juridique & Economique traite l’économie, le droit et la culture dans son hebdomadaire papier, puis via son site Internet. Il contribue au développement sécurisé de l’économie locale en publiant les annonces légales.