Hérault tribune : L'actu au quotiden dans tout l'Hérault
Faits divers / Insolite

MONTPELLIER - Une nouvelle école alternative et démocratique dans la métropole

  PRESENTATION EQUIPE Natacha, Youri et Sébastien, une professeure des écoles avec 10 ans d'expérience et deux anciens ingénieurs reconvertis dans l’éducation ont pour projet de créer une école démocratique dans l’arrière pays montpelliérain. Youri et Sébastien ont près d'un an d'expérience des écoles démocratiques en France et Sébastien a également enseigné la Physique-Chimie au […]

 

PRESENTATION EQUIPE

Natacha, Youri et Sébastien, une professeure des écoles avec 10 ans d'expérience et deux anciens ingénieurs reconvertis dans l’éducation ont pour projet de créer une école démocratique dans l’arrière pays montpelliérain. Youri et Sébastien ont près d'un an d'expérience des écoles démocratiques en France et Sébastien a également enseigné la Physique-Chimie au collège. Les trois porteurs du projet sont par ailleurs formés à la Communication Non Violente et sont membres de l’association des écoles démocratiques (EUDEC, www.eudec.fr).

Depuis une dizaine de personnes ont rejoint pour proposer leur soutien et plus de trente familles ont exprimé leur intérêt pour inscrire leur enfant dans notre école.

 

PRESENTATION PROJET

Les principes fondamentaux de leur projet d’école, qu’ils ont nommée « Ecole Démocratique de Montpellier » (EDM) le temps de trouver un lieu définitif pour leur projet, sont les suivants :

 

L’enfant choisit l'activité qu'il souhaite faire : nous partons du principe que les meilleures conditions pour apprendre sont réunies lorsqu’un intérêt sincère est présent de la part de l’apprenant. L'école sera un environnement riche, sécurisé et en pleine nature dans lequel nous avons confiance en la capacité de l'enfant à s'orienter et acquérir naturellement ce dont il a besoin. De la même façon, qu’un enfant entre 0 et 3 ans apprend à marcher, parler, rire ou grimper, un enfant peut apprendre à lire, écrire et compter sans nécessairement recevoir un enseignement formel ; et c’est effectivement ce qu’il se passe dans les écoles démocratiques qui existent depuis près d’un demi-siècle (Sudbury Valley School aux Etats-Unis). L’enfant peut également demander de l’aide à un adulte ou décider de jouer, tout comme participer à un atelier ou à un enseignement formel, bénéficiant de cette manière d’un parcours hautement individualisé.

 

Chaque membre évolue librement dans l’école au sein d’un collectif d’âges variés (l’école souhaite accueillir des enfants de 3 à 19 ans). Il pourra ainsi bénéficier de l’expérience et des centres d’intérêts des autres enfants et des adultes.

 

La liberté des membres de l’école s’accompagne de grandes responsabilités. La gestion de l’école qui inclut les décisions relatives au règlement intérieur est partagée par tous les membres, enfants et adultes au sein d’un Conseil d’Ecole dans lequel chaque membre possède une voix. Un enfant qui souhaite par exemple acquérir du matériel informatique pour l’école, devra ainsi rédiger sa proposition, la présenter au Conseil et convaincre les autres membres de son bien fondé. Il pourra ainsi acquérir les compétences nécessaires à l’exercice de sa citoyenneté en la pratiquant au quotidien : il apprendra à gérer sa liberté au regard de la liberté des autres et à vivre pacifiquement au sein d’un collectif de personnes. D’autres organes de gestion existent afin par exemple de gérer les conflits et regroupent à nouveau adultes et enfants.

 

Les objectifs de l’association dépasse la création d’école puisque le projet souhaite s’implanter au sein d'un complexe agricole aux projets multiples tels que l’équitation, l’écologie, l’agro-oenolgie, la production d’énergie verte et vise à terme la création de 5 à 10 emplois. Par ailleurs, un pôle évènementiel sera créé dans le but de diffuser et transmettre les savoirs autour de la préservation de l'environnement et de l'éthique de la permaculture.  Ce lieu se veut un espace de vie et d'échanges favorisé parla présence d'enfants de 3 à 19 ans, de professionnels certifiés et par l'organisation d'évènements culturels.

 

L’école est privée hors contrat et est gérée par l'association à but non-lucratif du même nom. Elle ne reçoit pas de subventions de l'Éducation Nationale. Les frais de scolarité sont estimés entre 2000 et 4000 € par an. Ce prix permettra de financer les locaux et les salaires des encadrants. L'école est actuellement à la recherche de financement et de mécénats pour aider à la réalisation de ce projet (contact@ecoledemocratiquemontpellier.fr).

 

Pour aider à répondre au mieux aux besoins des personnes intéressées, l'EDM a lancé une étude de marché : https://fr.surveymonkey.com/r/FZ6JPXB

 

PRESENTATION REUNION PUBLIQUE

 

L'association organise une réunion publique le vendredi 25 mai à 18 h à Valflaunès au centre équestre de l’Etrier des Cabanelles. Lors de cette réunion, l'équipe fera une présentation de leur projet et de son avancement. Puis une grande place sera laissée pour répondre aux possibles questions du public et créer des discussions autour du projet. Les participants seront également invités à visiter le lieu pour l’école : un terrain arboré de 1,5 ha, comprenant deux éco-constructions, embrassant la nature et offrant une magnifique vue sur le Pic Saint-Loup.

 

 

Renseignements sur le site internet : www.ecoledemocratiquemontpellier.fr

Contact : contact@ecoledemocratiquemontpellier.fr

Qu'en pensez-vous ?

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Météo de l'Hérault
Jeux concours

Depuis 1973, d’abord sous format magazine, puis via son site, Hérault Tribune informe le public des événements qui se produisent dans le grand Agathois, le Biterrois et le bassin de Thau.

logo hje

Depuis 1895, l’Hérault Juridique & Economique traite l’économie, le droit et la culture dans son hebdomadaire papier, puis via son site Internet. Il contribue au développement sécurisé de l’économie locale en publiant les annonces légales.