Hérault tribune : L'actu au quotidien dans tout l'Hérault

Motion de Raymond Couderc contre l'installation d'un Village des Marques à Montpllier

La décision unilatérale du Président de l'Agglomération de Montpellier d'installer un village de marques…

La décision unilatérale du Président de l’Agglomération de Montpellier d’installer un village de marques à Odysséum II, ensemble commercial qui accueillera dès 2012 plus de 80 grandes enseignes sur 18.000 m² appelle un certain nombre de réflexions.

– S’il est logique de compléter l’équipement commercial d’une ville et de son agglomération, il ne faut pas que l’importance et l’agressivité d’un tel projet vienne saturer la zone de chalandise des commerces de détail et encore moins celui des autres bassins de vie de la région : en effet, un village de marques pratique des prix allant jusqu’à 30% en dessous des tarifs habituellement pratiqués.

– Un tel projet mérite une véritable concertation et non un choix unilatéral, voire égoïste qui ne peut avoir qu’un impact négatif sur le commerce des autres villes de la région, de Perpignan à Villeneuve-lès-Avignon et au-delà.

Pour toutes ces raisons, le Conseil Municipal de Béziers s’oppose aujourd’hui avec fermeté à ce projet. Si un tel projet devait être envisagé, il ne pourrait se réaliser qu’après une très large concertation avec l’ensemble des acteurs économiques de la région qui permettrait de définir le bon équilibre et la bonne dimension d’une telle implantation.

——————–

Vous trouverez ci-dessous la correspondance que Raymond Couderc, Sénateur Maire de Béziers, a adressé ce jour aux Maires des Villes de plus de 5.000 habitants, aux Présidents des Conseils Généraux de la Région Languedoc Roussillon, aux Présidents des C.C.I de l’ensemble du territoire régional ainsi qu’aux principaux acteurs économiques du Languedoc Roussillon, à propos du projet du village de marques envisagé sur Odysséum II à Montpellier.

Avec ce courrier, il soumet un projet de motion à faire adopter par les assemblées délibérantes afin de s’opposer à cette implantation, envisagée sans aucune concertation.

——————–

Madame, Monsieur,

Nous venons d’apprendre par la presse (Hérault du Jour du 27 Mars – Gazette de Montpellier du 26
Mars – Midi-Libre du 25 Mars) la décision du Président de l’Agglomération de Montpellier
d’installer un ensemble commercial à “Odysséum II”, en bord d’autoroute.
Il s’agira d’un village de marques qui accueillera plus de 80 grandes enseignes sur 18.000 m イ.
Toutes les personnes qui connaissent un peu le monde du commerce savent que les villages de
marques qui pratiquent des tarifs allant jusqu’à 30 % en dessous des prix habituels, assèchent
totalement le commerce de détail dans un rayon, de 200 à 300 Km.
Ce n’est donc pas seulement le commerce de détail montpelliérain qui est concerné mais bien le
commerce de l’ensemble de nos départements et de nos villes.
L’appareil commercial de la région va être totalement déstructuré au profit d’un nouveau projet
mégalomaniaque. Nous ne pouvons pas laisser faire sans réagir !
J’ai décidé de proposer au Conseil Municipal de Béziers d’adopter une motion pour s’opposer à
cette implantation envisagée sans concertation et sans cohérence.
Je vous propose de faire voter par votre assemblée délibérative, l’exemple de motion jointe à la
présente et de l’adresser au Préfet et au Président de l’Agglomération de Montpellier tant qu’il est
encore temps.
Je vous remercie par ailleurs de bien vouloir me tenir au courant de votre démarche.
Je vous prie de croire, Madame, Monsieur, en l’expression de mes sentiments les meilleurs.

Raymond COUDERC

Qu'en pensez-vous ?

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Jeux concours
Météo de l'Hérault
Hérault Tribune Pro Hérault Tribune Reportages

Depuis 1973, d’abord sous format magazine, puis via son site, Hérault Tribune informe le public des événements qui se produisent dans le grand Agathois, le Biterrois et le bassin de Thau.

logo hje

Depuis 1895, l’Hérault Juridique & Economique traite l’économie, le droit et la culture dans son hebdomadaire papier, puis via son site Internet. Il contribue au développement sécurisé de l’économie locale en publiant les annonces légales.