Hérault tribune : L'actu au quotiden dans tout l'Hérault
Droit

MOULIPOGNE : des péripéties d’ARLETTE à la MARTINIQUE »

Nous les suivons de près nos amis « Christian et Arlette » qui ont bien de la chance d’être sous les bonnes températures, et grâce à nos échanges courriels en cette période où l’hiver semble long et, prenez plaisir à lire le récit d’Arlette et visionnez quelques photos. « MERCREDI 10/12/2008 départ d’Arlette pour la GUADELOUPE […]

Nous les suivons de près nos amis « Christian et Arlette » qui ont bien de la chance d’être sous les bonnes températures, et grâce à nos échanges courriels en cette période où l’hiver semble long et, prenez plaisir à lire le récit d’Arlette et visionnez quelques photos.
 
« MERCREDI 10/12/2008 départ d’Arlette pour la GUADELOUPE :

Après une nuit sur la banquette du salon, les enfants ayant dormis à la maison et pris toute la place dans le grand lit, j’émerge à 5h30 du matin toute endolorie et vois avec horreur que la neige est tombée dans la nuit.
Lolo vient me chercher à7h du matin pour m’emmener à l’aéroport de St Exupéry, petit déjeuner histoire de ne pas se quitter tout de suite, puis au revoir mon petit chat, à dans 3 mois!!!!! snif snif..
Je vais à l’enregistrement de mon billet sur une borne avec l’aide d’une hôtesse ;  j’avais tellement peur de me planter que j’ai mieux aimé passer pour une “tamalou”. Puis au tour de la douane, là je sonne de tous les cotés, j’ai tellement de breloques sur moi, plus mes bottines, ma ceinture, bon je quitte tout cela mais pas plus!!!!
Arrivée à la salle d’embarquement, au bout de quelques temps, on annonce que l’avion à du retard à cause des conditions météo.  1h ! bravo pour l’avion de Pointe à Pitre de 15h ; comment je fais moi? C’est ce que je dis au Stewart, qui se dit en lui-même : que vais-je lui répondre? Moi je sais ! vous allez faire votre possible pour trouver une solution. Je le pousse dans ses derniers retranchements pour qu’il téléphone à Orly ; donc au pire si je loupe l’avion ce jour, demain ils m’ont réservé sur un vol Fort de France avec correspondance Pointe à Pitre. L’avion arrive enfin et nous décollons à 12h donc 1h de retard, ça va être speed à Roissy.
En effet,  Roissy à 13h. Je cherche la navette pour Orly, je trouve mais il me faut un ticket que la “chauffeuse” me refuse, because nouvelle organisation ; il faut que je retourne à l’aérogare. Là personne veut me le donner ce bon dieu de ticket, ils disent ne pas comprendre ! c’est au chauffeur de me le donner, je redescend toute en sueur le cœur battant ; je veux avoir cet avion!!!!!!!!bre bre bre
Bon, je décide de prendre un taxi qui me coute “bonbon”, mais j’arrive à Orly à 14h ouf!!!!
Je me précipite sur la borne pour l’enregistrement de mon billet électronique (maintenant je sais y faire comme on dit chez nous) ; ah non ! la  borne me dit erreur : allez voir le bureau ; c’est pas possible ! je presse mon grigri marocain qui est sur ma poitrine opulente …..bof !…..je hèle une hôtesse qui me dit : allez à la porte 31, là on va vous renseigner. Je cours à nouveau, je sens mon pantalon qui commence à flotter à la taille, j’ai du perdre 1kg depuis ce matin. Enfin un agent au sol me voit, vient à ma rencontre (vu ma tête de folle que je dois avoir) je commence à expliquer et me dit : je vous attendais et j’ai enregistrer par avance votre  billet sachant que vous n’auriez pas beaucoup de temps. oh la la je l’aurais embrassé enfin quelqu’un qui fait son boulot.
Me voilà à attendre le passage à la douane. C’est mon tour et je sonne à nouveau de tout côté, j’enlève mes breloques je sonne encore, une douanière vient et me fouille et l’on s’aperçoit que j’ai oublié d’enlever ma broche ouf!!!! Enfin assise dans l’avion, 480 personnes m’accompagnent, non fallait pas, vu l’état de stress où je me trouve, je suis contente j’ai eu raison de mettre mon “grigri” il m’a porté chance.
 
Le voyage s’est bien passé, juste quelques turbulences au dessus des Açores. Atterrissage à 19h heure locale à Pointe à Pitre. Oh la la, quelle chaleur. J’aperçois Christian, il a maigri ! Passage à la douane et gros bisous à mon mari de marin. Quel bonheur !
 
Direction le port par une petite route bosselée ; je suis contente de retrouver  “MOULIPOGNE” ; il est en bon état. Tout ceci est vrai et pas brodé du tout.
 
« Messages à partir de la  GUADELOUPE…… »
 
12/12/2008 : Ici c’est dépaysant et la chaleur est de mise. Ce matin au réveil à 7 h il faisait déjà 26° le big foot quand on pense que sur Lyon/Valence il a neigé.
 
La visite de l’ile a commencé sous une dépression 1010 avec pluie tropicale, soleil, vent, mais 30°. Voir photos 1 à 3 prises par Christian.
 
23/12/2008 : Salut les jeunes : tout va bien ! il fait très chaud et la mer une vraie baignoire. Après avoir fait la Guadeloupe, Marie-Galante nous sommes actuellement aux Saintes. Nous allons certainement retourner sur Pointe à Pitre pour passer Noel au port cela va changer des mouillages.
Ici c’est le paradis ; tout est déroutant et dépaysant. Hier soir il y avait une soirée créole sur la place du village, pas pu s’empêcher de se dandiner, c’était génial. On espère que pour vous tout  va bien. Nous souhaitons à tout ceux qui nous suivent un “ouayeux Nowel” en créole. Ci- joint quelques photos de Marie galante et des Saintes (photos 4 à 6).
 
08/01/2009 : Salut Mimi. Nous sommes arrivés en Martinique lundi 5 l’après midi. Tout d’abord au mouillage de

St Pierre au nord de l’ile (choutinet). Aujourd’hui le 7 nous sommes à Pointe de Bout la marina face à Fort de France, obligés d’aller au port car la ferrure d’étrave a cassée net, ennuyeux pour faire des mouillages ; cet AM nous avons retiré toute la ferrure, défait l’étai** avant où se trouve le génois et nous allons demain au marin en bus pour essayer de faire ressouder la pièce (c’est la grande question) cela va t il être possible ?  en plus  la pompe d’eau de mer vient de nous lâcher…….nouvel achat ! comme on dit il faut positiver!!!!!
Sinon les iles sont plus belles les unes que les autres. Après la Guadeloupe, nous avons fait Marie-Galante, les Saintes, la Dominique, et maintenant la Martinique. Tout est un plaisir des yeux.
Par contre la navigation est assez musclée, car il y a toujours de la mer entre les iles, et les rafales montent jusqu’à 35 nœuds, voir plus (grrrrrrrrrrrrrrrr). Ici les gens naviguent en permanence avec 1 ou 2 ris*** pour éviter la casse, et la mer est toujours en mouvement. A certains moments nous avons eu de bonnes vagues mais ça aurait pu être pire!!!!!
Nous nous régalons avec tous les fruits exotiques  et goutons à tous les légumes.
Nous essayons aussi de copier sur la population locale au niveau de la couleur, nous sommes en bonne voie.
Au niveau de la température entre 27 et 31° pour l’air et la mer entre 27 et 29° ; je sens qu’en rentrant on va être frileux sur le Cap d’Agde. On vous tient au courant de la suite …..(photos 7 à 10).
 
** Etai : câble métallique ou cordage destiné à maintenir en place un mât)

***La prise de ris consiste à réduire la surface d’une voile en la repliant en partie : l’objectif est d’adapter la surface de la voilure à la force du vent lorsque celui-ci forcit. La voile est réduite en la repliant généralement sur la bôme

MERCI A ARLETTE DE DONNER DES NOUVELLES POUR TOUS CEUX QUI SUIVENT « MOULIPOGNE » ET BONNE CONTINUATION…….

Qu'en pensez-vous ?

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Météo de l'Hérault
Jeux concours

Depuis 1973, d’abord sous format magazine, puis via son site, Hérault Tribune informe le public des événements qui se produisent dans le grand Agathois, le Biterrois et le bassin de Thau.

logo hje

Depuis 1895, l’Hérault Juridique & Economique traite l’économie, le droit et la culture dans son hebdomadaire papier, puis via son site Internet. Il contribue au développement sécurisé de l’économie locale en publiant les annonces légales.