Musée d'art brut de Montpellier : en route pour le Taillandier-Land !

Considéré par plusieurs critiques d’art(1) comme un précurseur de la figuration libre, Yvon Taillandier, 90 ans cette année, est à l’honneur au Musée d’arts brut, singulier et autres. On avait déjà pu admirer quelques-unes de ses œuvres à l’étage, dans la salle du musée occupée entre autres par Corneille. Jusqu’à fin mars 2017, plus d’une vingtaine de ses tableaux des années 1990 à 2007 figurent aux cimaises d’une autre salle, réservée aux expositions temporaires.

Taillandier

Un univers pictural débridé

Cette exposition temporaire est l’occasion pour le public de redécouvrir son travail, foisonnant, et son imaginaire, débridé. Son univers artistique, le Taillandier-Land. Sa générosité aussi, car il a fait don de plusieurs œuvres au musée. Mais aussi ses multiples facettes en tant qu’essayiste, écrivain, critique d’art, ex-secrétaire du Salon de Mai. Un passionné de la vie auquel le musée a voulu rendre un hommage appuyé, avec le parrainage de FDI Promotion.

Yvon Taillandier peint en all-over, recouvrant littéralement ses toiles de ses personnages et de son univers, qu’il a baptisé le Taillandier-Land. Les habitants de cet univers, les Taillandier-landais, à l’étrange anatomie, s’y déplacent en groupes, littéralement enveloppés (avalés ?) par des modes de transport qui semblent non seulement animés, mais aussi humains. Nimbés de couleurs gaies – le rouge, le bleu, le jaune, le vert – ils évoluent, joyeux, au milieu d’écrits qui occupent une bonne partie des œuvres. En effet, Yvon Taillandier, qui dit pratiquer une « peinture littéraire », assortit les situations ubuesques représentées de mots peints, pour mieux les expliquer. Qu’ils soient peints sur des toiles de différents formats (dont deux grands présentés au musée) ou sur du mobilier (ici une chaise), les Taillandier-landais diffusent une joie de vivre communicative. Aucun doute, il s’agit bien ici de « figuration libératrice », pour reprendre les mots du peintre !

Virginie MOREAU
vm.culture@gmail.com

 

Taillandier 2

CV express d’Yvon Taillandier

Né à Paris en 1926, Yvon Tallandier expose ses premiers portraits dès l’âge de 16 ans. À partir des années 1950, tout en continuant à peindre, il partage son temps entre différentes activités de critique d’art : il publie plusieurs ouvrages sur des peintres ou des mouvements – Les naissances de la peinture moderne • L’abstrait 1900-1950 • Le voyage de l’œil (Éditions Calman Levy 1960) • monographies sur Giotto, Cézanne, Mirò, Monet, Rodin, Corat, Wilfredo Lam • Taillandier par Yvon Taillandier (Éditions Cercle d’art 2006) –, est secrétaire du Salon de mai jusqu’en 1991 et collabore au magazine Connaissance des arts. Outre ses nombreuses expositions en France, il a exposé à l’étranger (Rotterdam, New Delhi, Tokyo, Washington). Yvon Taillandier est l’auteur de nombreuses œuvres monumentales (commandes publiques et privées). La façade de sa demeure, entièrement décorée, est bien connue des amateurs d’art. Il a également “orné” de nombreuses vitrines de galeries lors de ses expositions personnelles.

 

Qu’est-ce que le Musée d’Arts brut, singulier et autres ?

Le Musée d’Art brut de Montpellier (Atelier-musée Fernand-Michel d’Arts brut, singulier et autres) a été bâti par deux frères, Patrick et Denys Michel, sur la maison familiale, qui abritait l’atelier de leur père, l’artiste-collectionneur Fernand Michel (1913-1999). Ce dernier, relieur d’art, avait développé des expérimentations artistiques sur le zinc, son matériau fétiche. Il créa de nombreuses œuvres (paysages et personnages teintés d’humour) qui lui valurent le surnom d’ « artiste-zingueur » et fut apparenté à l’art brut par Dubuffet. A la fin de sa vie, Fernand Michel possédait plus de 750 pièces artistiques dans son atelier. Le musée, qui a ouvert le 9 avril 2016, présente sur 800 m² une importante collection de pièces d’arts brut et singulier. De salle en salle, des œuvres d’icônes de l’art brut, de la figuration libre, de l’art singulier, du folk art et du mail art (art postal) sont données à voir. A la fin du parcours, une librairie informe sur les différents artistes et courants exposés au sein du musée. Et de petites œuvres d’artistes vivants sont en vente, au bénéfice unique desdits artistes.

 

Informations pratiques

Atelier-musée d’Arts brut, singuliers et autres
1, rue Beau Séjour – 34090 Montpellier
Tel. : 04 67 79 62 22.

 

1 – dont Lydia Harambourg, historienne et critique d’art (Gazette Drouot).

 

Qu'en pensez-vous ?

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Jeux concours
Météo de l'Hérault
Hérault Tribune Pro Hérault Tribune Reportages

Depuis 1973, d’abord sous format magazine, puis via son site, Hérault Tribune informe le public des événements qui se produisent dans le grand Agathois, le Biterrois et le bassin de Thau.

logo hje

Depuis 1895, l’Hérault Juridique & Economique traite l’économie, le droit et la culture dans son hebdomadaire papier, puis via son site Internet. Il contribue au développement sécurisé de l’économie locale en publiant les annonces légales.