Nîmes : il harcelait son ex-épouse de 161 à 275 coups de téléphone par jour

Un individu faisant figure d'exemple type du harceleur a comparu devant le tribunal correctionnel de Nîmes ce mardi 10 mai.

Un individu quadragénaire comparaissait ce mardi 10 mai devant le tribunal correctionnel de Nîmes pour avoir harcelé par téléphone et suivi son ex-compagne pendant une dizaine de mois, et lui avoir craché dessus le samedi 7 mai, alors qu’elle se trouvait sur la voie publique.

Un harcèlement caractérisé

Le tribunal correctionnel a pu prendre la mesure de l’ampleur de ce harcèlement téléphonique, qui oscillait entre 161 et 275 appels téléphoniques quotidiens. Il a également pris connaissance du jugement de divorce et du souhait de la plaignante de ne plus avoir de relation avec son ex-époux, et tenu compte du fait que l’homme avait derrière lui un passif de violences conjugales sur son ex-épouse durant les dix ans qu’a duré leur union.

Le tribunal a également pu constater la peur que cet homme inspire à son ex-femme et le danger qu’il représente pour elle.

Trois ans sans contact et un bracelet électronique

C’est pourquoi le tribunal correctionnel de Nîmes a condamné ce chef d’entreprise à trois années d’interdiction absolue de tout contact avec son ex-épouse, qu’il soit physique ou téléphonique. L’homme devra porter un bracelet électronique anti-rapprochement à compter de demain.

Qu'en pensez-vous ?

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Jeux concours
Météo de l'Hérault
Hérault Tribune Pro Hérault Tribune Reportages

Depuis 1973, d’abord sous format magazine, puis via son site, Hérault Tribune informe le public des événements qui se produisent dans le grand Agathois, le Biterrois et le bassin de Thau.

logo hje

Depuis 1895, l’Hérault Juridique & Economique traite l’économie, le droit et la culture dans son hebdomadaire papier, puis via son site Internet. Il contribue au développement sécurisé de l’économie locale en publiant les annonces légales.