Hérault tribune : L'actu au quotidien dans tout l'Hérault

Nîmes s'illustre : la capitale gardoise lance son festival de l'illustration

Le festival aura lieu du 2 au 25 juillet prochains dans le centre-historique de la cité romaine. Conçu comme un parcours artistique, il mettra en avant le phénomène "illustration", un secteur créatif en plein boom depuis quelques années.

Avec Nîmes s’illustre, l’illustration a son festival. Il proposera un large panorama de cette discipline universelle qui a envahi nos médias, nos magazines et nos rues. Ville aux vices traditions populaires comme les férias – qui utilisent largement l’affichage pour leur promotion – Nîmes donnent rendez-vous en juillet aux amateurs de ce véritable art visuel qu’est l’illustration.

nimesillustre jardins fontaine

Du classicisme pointu de Jean-Michel Tixier à la fougue des illustrateurs du Parisianer, de la rétrospective du nîmois Jean Lébédeff à la proposition en réalité augmentée Midi-Minuit, en passant par les modules frôlant l’art contemporain d’Aurélien Débat, les expositions offriront pour cette édition 2021 un panel large de ce qu’est l’illustration, d’hier à aujourd’hui. Les visiteurs, amateurs comme néophytes, sont ainsi invités à traverser ces époques pour constater la force et la perpétuité des représentations et techniques.

Chaque exposition propose une rencontre inédite entre un artiste et un lieu. La scénographie a été imaginée par l’Atelier 1:1. Et si les expositions constituent la colonne vertébrale de Nîmes s’illustre, elles sont complétées par des rencontres professionnelles, des ateliers de médiation pour petits et grands, des visites guidées et des temps plus festifs qui permettent de tisser des liens plus concrets allant jusqu’à l’expérimentation et les mises en application de l’illustration.

Parmi les expositions présentées

  • L’exposition “Chroniques du Muséum”, fruit d’une collaboration entre le projet artistique The Parisianer et le Muséum National d’Histoire Naturelle de Paris. Les travaux de 21 artistes internationaux seront ici présentés dans les locaux de l’Université de Nîmes (Fort Vauban, 5 Rue du Docteur Georges Salan), à partir du 3 juillet du lundi au samedi de 10h00 à 18h00 (nocturne le jeudi jusqu’à 22h00),
  • Illustre Jean Lébédeff, l’exposition patrimoniale proposée par Nîmes s’illustre pour la découverte d’un maître de la gravure sur bois du XXème siècle. Cet artiste prolifique et engagé se veut être le témoin et le “passeur” d’une mémoire des villes, de leurs architectures, des activités de rue et des moeurs du début du XXème siècle. Exposition au 11 B Rue du Chapitre, du mardi au dimanche de 10h00 à 18h00 nocturne le jeudi jusqu’à 22h00) à partir du 4 juillet,
  • “Entrez dans la foule”, Le festival invite Jean-Michel Tixier, figure de l’illustration contemporaine, à venir s’inspirer de l’histoire de Nîmes pour proposer une vision et surtout une création exclusive. exposition au 1 rue de la Violette, du mardi au dimanche de 10h00 à 18h00 nocturne le jeudi jusqu’à 22h00) à partir du 2 juillet,
  • “Midi/Minuit” par Maison Tangible. Maison Tangible ouvre les portes d’une exposition entre image fixe et narration prolongée sur un écran. 11 artistes aux écritures graphiques variées vont offrir un voyage onirique en 11 images explorant le cycle jour-nuit. Exposition au 25 rue du Puits Couchoux, du mardi au dimanche de 10h00 à 18h00 nocturne le jeudi jusqu’à 22h00) à partir du 3 juillet,
nimesillustre pieces montees
  • “Pièces montées” par Aurélien Débat. Une rencontre avec le chef du restaurant de l’Abbaye Royale de Fontevraud, Thibaut Ruggeri, débouche sur un livre Pièces montées, un méli mélo librement inspiré des célèbres formes pâtissières. Le résultat graphique est un mélange des éléments d’architecture spécifiques au site et d’une cuisine évocatrice… qui offre près de 1331 combinaisons possibles. Exposition Place de la Maison Carrée. Ouverture le 1er juillet (voir horaires sur le site), le 2 et le 3 juillet. Puis du mardi au vendredi de 10h à 18h et le samedi de 10h à 14h.
  • “Festiv’Halles”. Le festival revisite le concept des noren japonais – rideau à l’entrée des échoppes nippones – et propose un habillage pop et coloré au cœur des halles de Nîmes. en parallèle, pour inciter et sensibiliser positivement le plus grand nombre à mieux utiliser et réutiliser les sachets de consommation, les sacs en kraft recyclés vont prendre une allure graphique et artistique. Durant le festival, les étaliers auront la main pour délivrer ces sachets iconiques.
  • Les rencontres. Nîmes s’illustre invite des professionnels de la discipline, de l’artiste jusqu’à l’agent, pour multiplier les formats d’échange avec le public. Le 3 juillet : 3 artistes avec les couleurs éclatantes de Virginie Morgand, le charme de la folie douce de Roxanne Bee et l’élégance de la ligne claire de Vincent Mahé. Toujours le 3 juillet, l’illustrateur et podcasteur Jérémie Claeys s’installe dans un studio éphémère pour l’enregistrement en public d’un épisode de Sens Créatif : le podcast qui explore les motivations et les stratégies des professionnels de l’image. Ou encore Balance ton book qui permettra aux jeunes artistes diplômés ou non de venir présenter leurs portfolios à plusieurs professionnels de l’image (le 2 juillet). Des ateliers et des visites guidées sont également prévus tout au long du festival, pour permettre de mieux comprendre et de s’essayer à l’illustration.

Diaporama : cliquez sur l’image pour l’agrandir.

Informations, horaires, billetterie en ligne sur nimessillustre.com

Nimes sillustre plan 2021
Qu'en pensez-vous ?

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Commentaires

  1. Bof, c’est pas tant de l’illustration que de l’art conceptuel sauce hipster. Le genre d’art qui n’intéresse que ceux qui le font et ceux qui se prétendent amateurs. Rien de plaisant pour les yeux ni de nourrissant pour l’esprit…

Jeux concours
Météo de l'Hérault
Hérault Tribune Pro Hérault Tribune Reportages

Depuis 1973, d’abord sous format magazine, puis via son site, Hérault Tribune informe le public des événements qui se produisent dans le grand Agathois, le Biterrois et le bassin de Thau.

logo hje

Depuis 1895, l’Hérault Juridique & Economique traite l’économie, le droit et la culture dans son hebdomadaire papier, puis via son site Internet. Il contribue au développement sécurisé de l’économie locale en publiant les annonces légales.