Norbert Bachevalier, un Nîmois à la tête de la FNAIM de l’Hérault

Ancien promoteur de métier, dans l’immobilier depuis 1983, à 58 ans, le gérant de la société Carli Immobilier connaît une ascension fulgurante au sein de la FNAIM 34, qu’il a intégrée seulement en 2014. Il a été élu président de la fédération dans l’Hérault à l’unanimité le 20 juillet dernier. « Pour un Nîmois d’origine, c’est assez unique ! » concède dans un sourire Norbert Bachevalier, qui a fait part à l’HJE de ses ambitions et de celles de sa fédération dans l’Hérault.

Elu président de la FNAIM 34 le 20 juillet dernier

Norbert Bachevalier a été élu à l’unanimité le 20 juillet dernier à la présidence de la FNAIM de l’Hérault. Le président sortant, Bruno Cassin, arrivait à la fin de deux mandats successifs et avait atteint la limite de six années consécutives de mandature. Sa motivation : un certain vécu (33 ans d’immobilier) et la volonté de continuer à consolider ce qui a été entrepris par son prédécesseur. « La FNAIM Hérault regroupe aujourd’hui 255 agences immobilières, y compris les annexes et antennes ; c’est la cinquième chambre FNAIM départementale de France, la première du Languedoc-Roussillon », souligne Norbert Bachevalier.

Norbert Bachevalier a repris en 1989 l’agence Carli Immobilier, qui intervient sur le secteur depuis quarante-six ans. Son siège social est basé à Nîmes et elle compte 6 employés. « Nous sommes porteurs de la carte professionnelle n° 1. M. Carli a en effet été le premier agent immobilier à avoir été autorisé à professer en France par la loi Hoguet. L’agence de Montpellier (Port Marianne) a été créée en 2014 ; elle compte 4 commerciaux en son sein. L’agence gère plus ou moins 500 lots de gestion en Languedoc-Roussillon et même au-delà, puisque son rayon d’action va de Montpellier à l’Isle-sur-la-Sorgue (Vaucluse). La gestion est une activité créée en 1989 de toutes pièces » indique Norbert Bachevalier.

Carli Immobilier intègre la licence MDI

« Notre chiffre d’affaires annuel de 500 000 euros HT va aller, je pense, en augmentant… » espère Norbert Bachevalier, qui vient de faire entrer depuis quelques semaines son agence dans le groupement Mon Département Immobilier – MDI (une licence de marque fondée par deux ex Square Habitat et Laforêt). Créé en 2006, MDI regroupe aujourd’hui 90 agences immobilières en France. Carli Immobilier est la première agence héraultaise à entrer dans ce groupement. « MDI nous apporte une vraie politique commerciale avec des stratégies et des process très au point, une formation aux nouvelles techniques de vente, un service juridique dédié, et des tarifications très préférentielles à Se Loger, Le Bon Coin et autres… MDI constitue déjà une force de frappe, notamment dans le Gard, où 10 agences immobilières mènent des opérations coup de poing communes, sur site, pour aller chercher du mandat… C’est un courant d’affaires que je vais m’efforcer de développer dans l’Hérault »
précise Norbert Bachevalier.

Vers des fusions de la FNAIM grande région avec les FNAIM Hérault, Gard et Lozère ?

« L’autre challenge pour le nouveau président sera d’arbitrer la fusion attendue des chambres régionales LR et MP, dans la suite logique de l’avènement de la grande région Occitanie » concède le président de la FNAIM 34. La question du siège et de l’emplacement de la nouvelle direction régionale de la FNAIM est en discussion. Elle devrait prendre place à Narbonne ou à Carcassonne, à équidistance des deux métropoles, Toulouse et Montpellier. C’est le juste équilibre. « La FNAIM grande région représente entre 1 600 et 1 700 adhérents sur 13 départements. La fusion des deux chambres régionales Midi-Pyrénées et Languedoc-Roussillon sera discutée en interne vers mars-avril 2017, pour une fusion effective l’été prochain. Cette fusion pourrait générer à terme une fusion des chambres Hérault-Gard-Lozère pour mutualiser les moyens… » indique Norbert Bachevalier.

Marché : l’optimisme est de mise pour les six mois à venir…

Concernant le marché, si le président de la FNAIM 34 reste optimiste pour les six mois à venir, il fait part d’inquiétudes à moyen terme : « Une période électorale s’annonce, et comme pour chaque élection présidentielle, d’avril à septembre, dans l’attente de la nomination des nouveaux ministres dont celui du logement, le marché reste également attentiste ».
Il pointe aussi les faiblesses structurelles de l’acte de bâtir : « Pour gommer le manque de 1,7 million de logements en France, le gouvernement actuel, qui envisageait la création de 500 000 logements par an, est loin de ce résultat, avec certainement moins de 300 000 logements construits cette année, et 287 000 en 2015. Il est vrai qu’aujourd’hui les attentats, dont celui de Nice, ont une incidence sur le marché immobilier en PACA et dans notre région. Le mois d’août 2016 n’a pas été glorieux pour l’ensemble de la profession. Les Français restent instables et fébriles, notamment les primo-accédants, qui pèsent longuement le pour et le contre avant de s’engager sur une acquisition ». Selon lui, Montpellier a aussi souffert du départ de quelque 7 400 fonctionnaires vers la métropole toulousaine : « Et ça, on le ressent, c’est la perte d’un panel de gens qui ont un fort potentiel d’achat et une certaine aisance économique », souligne-t-il. Norbert Bachevalier ajoute : « et à la fin des grands chantiers d’aménagement autour de la métropole montpelliéraine, qui va remplacer les 6 000 personnes qui ont travaillé pendant plusieurs années et qui ont abondé l’économie locale ? ».

Au Salon de l’Immobilier en mars prochain

Absent au salon de l’immobilier de Montpellier fin septembre – « par manque de temps, je venais tout juste d’être élu… » précise-t-il – Norbert Bachevalier confirme que l’édition de printemps au Corum de Montpellier en mars prochain devrait marquer le grand retour de la FNAIM héraultaise sur le salon, « avec une superficie de stand doublée… » annonce-t-il.

 

Propos recueillis par Daniel CROCI

Qu'en pensez-vous ?

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Jeux concours
Météo de l'Hérault
Hérault Tribune Pro Hérault Tribune Reportages

Depuis 1973, d’abord sous format magazine, puis via son site, Hérault Tribune informe le public des événements qui se produisent dans le grand Agathois, le Biterrois et le bassin de Thau.

logo hje

Depuis 1895, l’Hérault Juridique & Economique traite l’économie, le droit et la culture dans son hebdomadaire papier, puis via son site Internet. Il contribue au développement sécurisé de l’économie locale en publiant les annonces légales.