Occitanie : les lauréats du concours de l’ordre des experts-comptables Cré’ACC 2021

Hérault Tribune Pro Reportage

Le Concours d’aide à la création d’entreprise Cré’ACC 2021, initié par l’ordre des experts-comptables de la Région Occitanie, a rendu son verdict.

Sur les 15 dossiers reçus, Loïc Duffaut, expert-comptable, élu du CRO Occitanie et président du pôle Entreprise-Marché, en a gardé 6 dont sont issus les 3 lauréats de Cré’ACC 2021, désignés par le Grand jury en décembre dernier.

Cosmétiques WAFE Care, la fin du corps à chlore (Hérault)

Quand un besoin prend racine, une start-up pousse. Pariant sur une idée innovante ou encore peu exploitée, Manon Barra, installée à Lansargues et chimiste de formation pour des grands groupes de cosmétique, a lancé WAFE Care, une gamme de produits de soin pour les sportifs, écoresponsable et fabriquée en France. Son produit phare : le shampooing-douche qui vous débarrasse des odeurs du chlore après une séance à la piscine. Une activité qui compte 22 millions d’adeptes en France, selon Manon Barra, qui a mené une étude de marché avant de se jeter à l’eau avec le soutien d’Ad’occ Sport en Occitanie et Outdoor Sport Valley en Auvergne.

Le prix de la réussite

WAFE Care a lancé sa première commercialisation en juin 2021. Vente en ligne, magasins de sport et centres d’aqua bike furent les premiers étals d’un produit innovant qui n’a pas tardé à éveiller une concurrence aux aguets. “Cela commence à bouger et à s’accélérer” confirme Manon Barra, dont l’entreprise a dû répondre à une demande en augmentation de 1 000% au mois d’août ! La chimiste sait qu’une start-up se doit d’être souple, et son laboratoire situé entre Angers et Nantes est dans les starting-blocks.

Du ferment pour start-up

Le prix du concours Cré’ACC 2021 sert de vitrine pour la marque. Une reconnaissance professionnelle qui peut ouvrir les portes d’un écosystème où gravitent incubateurs, banques, futurs partenaires commerciaux, acteurs d’événements sportifs, et bien d’autres, indispensables aux différents paliers que WAFE Care sera amenée à franchir si son développement se poursuit. En plus de ces fruits qu’il faut savoir cueillir dans le jardin de l’économie moderne, le concours offre aux lauréats un avoir de 500 euros net pour bénéficier d’une prestation d’un expert-comptable. Et comme il n’y a pas de petits plaisirs, Manon Barra recevra un prix offert par chaque partenaire commercial de Cré’ACC 2021 : Crealia, Ad’occ Sport, Ad’occ Reso, Pépite LR, CCI Occitanie, Banque Populaire du Sud, Groupe Aesio.

Colle à la peau

Le futur de WAFE Care s’écrira en fin d’année avec le lancement de nouveaux produits qui restent secrets. Manon Barra souhaite que sa gamme intègre naturellement le rayon des accessoires de sport, d’où l’association voulue avec de grandes enseignes. C’est en effet grâce à de multiples collaborations que la marque gagne de nouveaux galons : partenariats avec des sportifs reconnus, développement de la marque auprès des réseaux de sportifs amateurs, ou association avec des événements sportifs. La start-up WAFE Care veut se faire une place auprès d’un public aimant goûter aux joies de la piscine en lui collant à la peau comme le faisait l’odeur du chlore dont elle l’a débarrassé.

Les deux autres lauréats de Cré’ACC 2021

Pré Fabriqué (Gard)

Fils d’agriculteurs, Simon Richard a grandi au contact des exploitants. Entrepreneur dans l’âme, sa connaissance du terrain l’a conduit à fabriquer du matériel agricole adapté aux besoins des professionnels. Aidé par deux amis diplômés d’une école d’ingénieur et de commerce, Sunny Bagneris et Valentin Nauton, il lance le Pré Fabriqué en 2020, une start-up innovante qui offre aux agriculteurs la possibilité d’obtenir du matériel modulable et sur mesure. Convaincus que l’évolution de leur activité nécessite un véritable échange avec les exploitants, les entrepreneurs ont fait le choix du modèle open source. Concrètement, cela signifie que tous les professionnels peuvent s’approprier les plans, remixer l’outil ou proposer leur propre conception à la communauté.

Solaris Bi (Lozère)

Implanté à Marjevols depuis 2018, Ralib Bourouiba s’est rapidement lancé dans l’entrepreneuriat en créant la société de conseil Solaris Logistique. Trois ans plus tard, en 2021, il s’est associé à 3 partenaires pour monter Solaris Bi, une solution SAAS de gestion globale du transport et de la logistique. Le logiciel offre aux entreprises et aux collectivités la possibilité de gérer sur un même support l’ensemble des données liées aux flottes de véhicules : logistique, future obsolescence, densité de clients sur une zone… Une fonctionnalité qui leur permet de s’adapter en direct à la réalité du terrain.

Qu'en pensez-vous ?

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Jeux concours
Météo de l'Hérault
Hérault Tribune Pro Hérault Tribune Reportages

Depuis 1973, d’abord sous format magazine, puis via son site, Hérault Tribune informe le public des événements qui se produisent dans le grand Agathois, le Biterrois et le bassin de Thau.

logo hje

Depuis 1895, l’Hérault Juridique & Economique traite l’économie, le droit et la culture dans son hebdomadaire papier, puis via son site Internet. Il contribue au développement sécurisé de l’économie locale en publiant les annonces légales.