Palavas-les-Flots : le festival Vinelive, entre concerts et dégustation, le 3 juillet !

Vendredi 3 juillet, les arènes de Palavas-les-Flots accueilleront la 8e édition du festival Vinelive. Une fois encore, Vinelive s'entoure de partenaires originaux et novateurs au service des enfants malades ou en difficulté.

Comme chaque année, le Lions Club de Montferrier – Saint Clément, organisateur du festival, se mobilise au profit de plusieurs associations œuvrant pour les enfants malades ou en détresse. Ainsi, depuis 2015, le club a pu récolter et reverser 33 000 euros à des associations souvent locales et peu médiatisées. Le festival solidaire, axé autour du vin et de la musique, s’entoure chaque année de partenaires différents. Alliant musique et vin le temps d’une soirée, le Vinelive propose des concerts d’une grande diversité musicale autour des vins de producteurs locaux. Focus aujourd’hui sur la programmation musicale ; sur Le Soulenq, restaurant et caviste qui assurera la restauration sur place ; et sur l’artiste Lil’ Lewis, qui signe l’affiche du festival. 

Une programmation aux accents d’ailleurs

Pas moins de 5 groupes se présenteront sur la scène du festival. 
En tête d’affiche, on retrouvera Tom Leeb, qui avait accordé un grand entretien à l’Hérault Tribune ce mois-ci. Artiste aux multiples talents, le musicien a découvert le théâtre, le cinéma, le chant et la danse dans les grandes écoles new-yorkaises. Il sort son premier EP salué par la critique en 2018 et enchaîne sur son premier album Recollection en 2019. Enfin, en 2020 il est choisi pour représenter la France à l’Eurovision, mais, Covid oblige, l’Eurovision est annulée. Sa musique est organique, pop, et tire sur le blues-rock. Le résultat sonne comme un rock mélodique et populaire, dans la lignée de son idole, John Mayer.

Le second groupe annoncé sur la scène du Vinelive est Méchavolic. Le groupe montpelliérain, à l’univers contrasté, nous fait voyager au cœur de son Indietronica, une électro-pop à la recherche de sons et de textures. 
Pour continuer la soirée, Onda Ya fera son entrée sur scène. L’univers afro-latin du groupe est porté par des voix aux ondes envoûtantes et harmonieuses. Le groupe est composé des « compadres », 5 musiciens expérimentés qui redessinent un répertoire de chansons latines teintées de sonorités afro. 

L’Ensemble Instrumental Universitaire de Montpellier proposera une formation musicale de type orchestre de chambre classique avec pas moins de 16 instruments dirigés par le chef d’orchestre Matthieu Pointeau, et la formation du quintette Les vents de Méric. 

Pour finir la soirée, M.R Elektron fera son entrée sur la scène des arènes. Les deux rappeurs R et M, qui forment le duo, ont choisi la dénomination de musique rap, mais n’en restent pas moins des électrons libres, cherchant à s’émanciper des codes pour faire une musique qui leur ressemble. 

Le Soulenq, restaurant-caviste engagé

L’équipe du Soulenq, restaurant et caviste basé à Montpellier, proposera sur place, le soir du concert, une salade vietnamienne à base de tranches de magret de canard grillées sur un lit de vermicelle, de radis et de nombreuses herbes aromatiques ; elle sera agrémentée d’une sauce soja et sésame. Le tout sera proposé pour une dizaine d’euros. 

Pour marier ce plat, le Soulenq a sélectionné deux domaines viticoles avec lesquels il a l’habitude de travailler : le Domaine Clos d’Elle à Cournonteral et le Mas des Quernes à Montpeyroux. Deux familles de vignerons implantées dans la région depuis plusieurs générations, et qui ont cette année énormément souffert des gelées noires. Cette vague de froid a eu lieu au début du printemps de cette année et a fait perdre 20 à 50 % de leurs récoltes à une grande majorité des vignobles de France. C’est pour cela que les restaurants et les cavistes, partenaires privilégiés des vignerons, ont lancé des campagnes de soutien. L’objectif a été de mettre en avant des domaines, et cela, même pendant le confinement, avec des offres promotionnelles. Le Soulenq apporte également sa contribution au festival puisqu’au bout de 6 bouteilles achetées, le prix d’une bouteille sera reversé au festival. 

Le street art à l’honneur

C’est l’artiste Lil’ Lewis, alias Gennaro Lewis Grassi, qui a été sélectionné pour réaliser l’affiche de cette année. L’artiste parisien a un style graphique plutôt simple et épuré. La création musicale inspire beaucoup Lil’ Lewis, qui n’a pas hésité une seconde à collaborer avec le festival. Graphiquement, il a travaillé l’univers de la jungle urbaine en intégrant ses petits personnages assez identifiables, les Doodles. Une affiche tout en couleur, pop, qui laisse transparaître les influences street art de Lil’ Lewis. « Quand je travaille sur une création, je démarre du bas de la page en ne sachant pas à quoi cela va ressembler à la fin. Je travaille d’abord en noir et blanc, puis je choisis 4 couleurs maximum », explique-t-il.

Qu'en pensez-vous ?

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Jeux concours
Météo de l'Hérault
Hérault Tribune Pro Hérault Tribune Reportages

Depuis 1973, d’abord sous format magazine, puis via son site, Hérault Tribune informe le public des événements qui se produisent dans le grand Agathois, le Biterrois et le bassin de Thau.

logo hje

Depuis 1895, l’Hérault Juridique & Economique traite l’économie, le droit et la culture dans son hebdomadaire papier, puis via son site Internet. Il contribue au développement sécurisé de l’économie locale en publiant les annonces légales.