Hérault tribune : L'actu au quotidien dans tout l'Hérault

Parkings Payants : « Couics » .. « Couacs » et handicap
..Par Florence DENESTEBE

 Des «  Couics » des « Couacs  » et des grincements de dents! C'est…

 
Des «  Couics » des « Couacs  » et des grincements de dents! C’est ce que constatent depuis le 1er Juillet les usagers des parkings payants du centre Port.
Comme un  grand nombre de copropriétaires agathois, je reste opposée  à cette implantation conduite par la municipalité de Gilles D’ETTORE sans débat, malgré plusieurs interventions en ce sens au conseil municipal.
Le projet étant passé en force, avec une concertation se limitant a quelques amodiations visant à étouffer la rébellion, il nous faut aujourd’hui constater les dégâts et tenter d’aménager les failles du système en en limitant les effets négatifs  sur notre offre touristique.
Une visite sur les parkings après quelques jours  de fonctionnement m’a fait constater le désappointement  des usagers rencontrés… Jusqu’ici rien d’anormal, on a rarement vu les nouveaux contribuables célébrer  l’avènement d’un nouvel impôt ou d’une nouvelle taxe en faisant la chenille devant les perceptions !
Malgré donc les affirmations de l’Association Notre Cap (*), la douzaine de contacts croisés sur le terrain  affichaient  de grises mines et des sourires déconfits,  certains jurant ;, mais un peu tard… qu’on ne les y reprendraient plus !

Les parkings testés pour vous !
Le premier constat en  ce début Juillet  aura été que les parkings étaient peu ou pas fréquentés.
Pour être objective, pas plus ni moins que les deux parkings gratuits restants à la disposition des usagers ( Face au camping de la Clape et au parking du marché )
Si l’accent a été mis sans faillir sur la nouvelle signalisation  des parkings payants, la même célérité n’a pas été de mise  pour indiquer ceux qui restaient gratuits !
Prions pour que cet «  oubli » soit rapidement réparé ! L’implantation des parkings payants est déjà discutable mais que penser du sentiment de «  racket »  ou de pseudo «  élitisme  économique  » qui pourrait s’instaurer si aucun palliatif  de parkings gratuits, même éloignés ne venait à être proposé.
Cette signalisation supplémentaire est nécessairement urgente.

Les plans de la ville d’Agde distribués par l’office du tourisme auraient du  également intégrer au plus tôt cette nouvelle donne dans leurs dépliants. Malheureusement, malgré une prise de décision datant de Novembre 2008,  aucune précision n‘est venue agrémenter les dépliants officiels.

Vous pouvez téléchargez le plan delà station sur le site de l’ Office du tourisme à cette adresse : http://www.capdagde.com/documents/cap-d-agde-plan-cap-FR.pdf
Pas de problème de fonctionnement pour la gratuité de la première heure. Les horodateurs semblent fonctionner à merveille pour cette «  obole » ( temporaire ? ) faite aux contribuables.  On peut effectivement entrer et sortir sans acquitter l’offrande municipale avant le fameux gong horaire de la première heure.

Les couics et les couacs
Gageons que ces erreurs de fonctionnement  initiales trouveront rapidement des solutions, mais force est de constater que la mise en place est pour le moins laborieuse.
Ainsi  Jeudi , le parking d’Alsace affichait COMPLET alors que celui çi était au trois-quarts déserté ! L’administration en fût rapidement alertée et a constaté qu’ une borne d’accès préférentiel du commissariat de police du Cap d’Agde était restée ouverte durant les horaires de fermeture.
Bien évidemment, profitant de l’aubaine qui leur était offerte, les utilisateurs ont emprunté, sans états d’âmes, la brèche qui leur était si gracieusement proposée.  Le résultat ne s’est pas fait attendre : Le parking comptabilisant uniquement les entrées sans escompter les sorties, il  affichait , non sans fierté un panneau numérique COMPLET alors même qu’il était en attente de remplissage.

Les Bibi Fricotins du Cap d’Agde !
A chaque système ses parades et évidemment ses «  P’tits malins » adeptes de la resquille. Quelques uns des premiers bénéficiaires de la carte «préférentielle »  accordée aux commerçants pour la modique somme de 10 € ne sont pas privés d’exercer leur talent de «  Bibi fricotin  » en proposant à leurs amis ou à leurs employés d’utiliser le fameux sésame pour sortir du «  piège » qui leur était tendu.
 Mal leur en pris,  leur carte ayant été validée à l’entrée et à la sortie, ils ne pouvaient eux-mêmes ressortir de l’étau qui tenaillait alors leur propre véhicule.
Bien entendu, ils ont argué d’un dysfonctionnement indépendant de leur volonté et  malgré les sourcils froncés réprobateurs du sympathique gestionnaire des parkings,  ils purent  sans encombre, mais néanmoins avertis, s’échapper de la nasse.
Le phénomène n’était à ce point pas isolé que la secrétaire d’une association de commerçants a sermonné par lettre tous ses adhérents du centre port afin de faire cesser le petit jeu.
Aux dernières nouvelles, la filouterie aurait  regagné un peu de terrain, avec la contre parade : On sortira désormais la voiture et on  «  ré-armera » le sésame une fois sorti afin de ne pas nuire à son propre coupe-file !

Les places à 10 € : Deux poids deux mesures !

Le lobbying des commerçants à réussi a exercer une pression électorale telle que les associations de commerçants ont obtenu satisfaction sans mal pour disposer d’une carte privilégiée à 10 €.
Une carte d’entrée au Village naturiste arrivait en  prime sous forme de paquet cadeau ! L’opération a heureusement tourné court devant la multiplicité des «  vocations naturistes » que l’offre avait engendré !

Il va de soi que cette décision sectaire de carte à 10 € pour une seule catégorie socio-professionnelle , doit être généralisée à TOUS les CapAgathois Résidents. De quel droit privilégie t’on, par exemple les commercants et non les employés ou les clients ? Les résidents ne sont ils pas , eux aussi des contribuables locaux majeurs ?
Cette décision 
pourrait être attaquée devant le tribunal administratif par n’importe quel contribuable. Les associations de défense des usagers responsables devraient, sans mal, obtenir gain de cause pour que cette mesure soit applicable à tous les résidents permanents du Cap d’Agde par mesure d’équité.
Je rappelle que les parkings étant gérés par une collectivité publique, il ne peut y avoir de préférence catégorielle des usagers contribuables, égaux devant l’impôt et la loi.

Or, malgré les promesses faites lors des réunions dites de «  concertation  »  les riverains sont confrontés à un parcours du combattant pour obtenir une carte dite de ” résident “.

Ainsi, même  muni d’une taxe foncière et d’une taxe d’habitation dûment acquittée , une résidente permanente de 76 ans,, résidant seule,   non propriétaire d’un garage ou d’un parking s’est vu refuser cette carte qui lui permettrait de ne pas parcourir 1 km a pied avant d’emprunter un véhicule.
Ce cas n’est pas isolé et nombreux sont ceux qui subissent cette inégalité patente sans recours possible. 

Je demande à ce qu’une commission intégrant au plus tôt  des représentants des usagers reconnues d’utilité publique,  telles  les Associations Agathe et l’ACAE-ARC, soit créée et que la possibilité de contact de cette commission puisse être connue du plus grand nombre au plus tôt afin de rétablir l’équité pour tous.

 Handicap et pénibilité !
Un autre problème, mais de taille,  a été omis de cette implantation hasardeuse : Les places réservées aux personnes handicapées !
Les normes NF P91-100 et NF P 91-120 de l’instruction interministérielle sur la signalisation routière rendent en effet obligatoire, dans tout parc de stationnement ouvert au public, de réserver un tel emplacement par tranche de 50 places de stationnement ou fraction de 50 places.

Au-delà de 500 places, le nombre de places réservées, qui ne saurait être inférieur à 10, est fixé par arrêté municipal. AUCUN conseil municipal n’est venu réglementer les transformations actuelles.
Qui plus est les emplacements (même repeints à neuf pour la parade ) ne sont pas tous règlementaire, ni en largeur ni en nombre. Certains sont même quasiment inaccessibles !
Les bandes d’accès latérales prévues doivent avoir une largeur minimale de 0,80 m sans que la largeur totale de l’emplacement puisse être inférieure à 3,30 m  
Les emplacements réservés sont librement accessibles. Leur agencement doit permettre à toute personne de rejoindre le trottoir ou le cheminement pour piétons sans danger et sans rencontrer d’obstacle.
Les parcmètres et autres systèmes d’accès doivent êtres facilement accessibles et utilisables par les personnes handicapées physiques. Ils devraient être installés au plus près des emplacements réservés. Ce déficit d’accès est patent.
Qui plus est,  les seules places gratuites sont désormais très éloignées du centre port. Cela entraine une pénibilité supplémentaire pour les personnes handicapées désireuses d’accéder à notre station

Pour remédier à cela, tout en continuant à être opposée à cette implantation de parkings payants pour tous,  je proposerai dans l’urgence au travers d’une question orale solennelle lors du prochain conseil municipal à la municipalité  de Gilles D’Ettore, d’accéder à ma demande  de gratuité permanente des parkings pour les personnes à mobilité réduite. 

Je me tiens à la disposition de tous et de toutes pour faire entendre leur voix afin que les amodiations proposées voient le jour.

Florence DENESTEBE – Conseillère Municipale de la Ville d’Agde
Tel : 06  16 10 73 03
Mail : florence.denestebe@laposte.net

(*)L’Association Notre Cap est présente dans de nombreuses copropriétés du Cap d’Agde par l’intermédiaire d’adhésions groupées votées dans les Assemblée générales de copropriété. Elle revendique ainsi plus de 3000 adhérents de son association et elle a plaidé avec force et détermination cette taxation des parkings sur le Cap d’Agde argumentant que cela permettrait de restaurer les quais en limitant les voitures ventouses .
Si vous ne suivez pas les comptes-rendus d’AG de cotre copropriété, vous faites peut-être partie sans le savoir des aficionados des  ” parkings payants “

——–

Les illustrations sonores sont choisies par la rédaction à titre purement illustratif.
Elles sont totalement indépendantes du signataire de l’article


Qu'en pensez-vous ?

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Jeux concours
Météo de l'Hérault
Hérault Tribune Pro Hérault Tribune Reportages

Depuis 1973, d’abord sous format magazine, puis via son site, Hérault Tribune informe le public des événements qui se produisent dans le grand Agathois, le Biterrois et le bassin de Thau.

logo hje

Depuis 1895, l’Hérault Juridique & Economique traite l’économie, le droit et la culture dans son hebdomadaire papier, puis via son site Internet. Il contribue au développement sécurisé de l’économie locale en publiant les annonces légales.