PERSONNEL MUNICIPAL EN SURNOMBRE ? Le sujet qui fâche par Alain LEBAUBE

PERSONNEL MUNICIPAL EN SURNOMBRE ? Le sujet qui fâche. Bien sûr peu électoraliste, ce sujet…

PERSONNEL MUNICIPAL EN SURNOMBRE ?

Le sujet qui fâche.

Bien sûr peu électoraliste, ce sujet pourtant très important du point de vue budgétaire n’a pas séduit les autres candidats, seul Mr Couquet lors du débat municipal sur les orientations budgétaires avait timidement évoqué le sujet, botté en touche en deux minutes de discutions.

Les chiffres : Fin 2013 le nombre des employés municipaux fourni par la mairie était de 987 fonctionnaires, à ce chiffre il faut ajouter environ 500 employés saisonniers pour la période estivale.

emprise foncière équivalente à la ville d’AGDE un nombre moyen de fonctionnaires situé entre 720 et 750. Pour information la ville sous-préfecture de Montargis dans le Loiret (mairie UMP) avoue le nombre de 400 fonctionnaires pour 15000 habitants, la ville voisine de Chalette sur Loing,  (communiste), avoue 420 employés pour 16000 habitants.

Sans toucher aux emplois indispensables de la saison d’été, il est évident de constater que la politique de clientélisme municipale a conduit à ce surnombre de fonctionnaires, et encore je n’incorpore pas le personnel SODEAL également en surnombre qui lui impacte directement la facture payée par les plaisanciers souvent également  contribuables par les impôts fonciers communaux – c’est la double peine -.

Le cout : La même étude chiffre le cout moyen annuel d’un fonctionnaire à la somme de 32000 euros en salaire, charges sociales et avantages. Tout à chacun peut donc constater que 100 fonctionnaires grèvent le budget communal annuel de plus de 3 millions d’euros. Comme je l’ai déjà indiqué il n’est pas possible de procéder à des licenciements, mais le simple objectif de réduction de 150 postes sur 10 ans est réaliste en fonction des départs en retraite et des demandes volontaires de mutations.

Avec un blocage des dépenses au stade actuel déjà élevé, et une augmentation naturelle des recettes des impôts par l’augmentation des bases d’état et des recettes foncières , cette économie  sur les salaires permettrait dès 2016 d’assurer une combinaison financière permettant une baisse des impôts qui fait partie du programme du front National, seul courageux sur ce sujet.

Qu'en pensez-vous ?

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Jeux concours
Météo de l'Hérault
Hérault Tribune Pro Hérault Tribune Reportages

Depuis 1973, d’abord sous format magazine, puis via son site, Hérault Tribune informe le public des événements qui se produisent dans le grand Agathois, le Biterrois et le bassin de Thau.

logo hje

Depuis 1895, l’Hérault Juridique & Economique traite l’économie, le droit et la culture dans son hebdomadaire papier, puis via son site Internet. Il contribue au développement sécurisé de l’économie locale en publiant les annonces légales.