Peut-on arriver à avoir un cœur de ville propre ?

Le comité de quartier du cœur de ville a identifié (comme tout le monde…

Le comité de quartier du cœur de ville a identifié (comme tout le monde en centre ville) les trois plus importantes sources de pollution.
Les déjections canines
Les dépôts d’encombrants
Les fientes des pigeons
A notre demande une réunion s’est tenue en Mairie le 6 janvier 2010 avec les élus et le personnel municipal concernés : Mr le premier adjoint (responsable des comités de quartier), Mr Richard Druilhe (Adjoint responsable de la vie quotidienne) Mr Bancarel (directeur des services techniques) Mr Luc Larose (responsable de la police municipale) Mr Arrufat et Mr Ginies (agents responsables du Sictom sur Agde). Le comité de quartier étant représenté par Jean Pierre Borel et moi-même.
Le but de cette réunion étant d’essayer de trouver ensemble une méthode d’intervention visant à éradiquer cette pollution pour les pigeons et ces incivilités pour les déjections canines et les dépôts d’encombrants.
Les pigeons :
Le conseil municipal des jeunes avait proposé la construction d’un pigeonnier dans le parc du château Laurens. Cette idée, qui dans un premier temps n’avait pas été retenue, est remise à l’ordre du jour.
Elle présente, même si ce n’est pas la solution miracle, une amorce de solution qui consiste à attirer les pigeons sur un site en les nourrissant, ce qui permet :
De limiter les naissances en stérilisant les œufs.
D’éliminer les porteurs de maladies.
D’exporter le surnombre vers d’autres sites.
L’étude est donc relancée et nous espérons la voir aboutir rapidement.

Les déjections canines et les dépôts d’encombrants :
Il semblerait, à première vue, plus facile d’expliquer à un citoyen normalement responsable que pour avoir une ville propre il suffit d’avoir un peu de civisme que d’expliquer à un pigeon qu’il doit, dorénavant, aller vivre près d’un pigeonnier . Malheureusement rien n’est moins sûr !
Plus de cent distributeurs de sachets destinés au ramassage individuel des déjections canines ont été installés sur la commune.
Deux déchetterie gratuites qui acceptent pratiquement tous les déchets fonctionnent sur la ville, un véhicule (type camionnette) également gratuit est à la disposition des agathois pour les déchets importants : il suffit de le réserver à la déchetterie.

Un service de ramassage occasionnel et exceptionnel existe pour les personnes âgées ou à mobilité réduite.
Peut-on raisonnablement accepter que, pour une minorité irrespectueuse de ses devoirs de citoyen, un service « ramassage des encombrants » qui a coûté 850000€ pour l’année 2009 (inclus dans la taxe sur les ordures ménagères) continue à tourner à cette cadence sur la ville ? Ce n’est plus de la solidarité mais de l’assistanat aux personnes volontairement irresponsables civiquement.
Il a donc été décidé d’organiser pendant un mois une période de communication et d’explication assurée par la P.M. et le Sictom auprès de la population visant à mettre les propriétaires de chiens et les auteurs d’incivilités devant leurs responsabilités et cela sans verbalisation en un premier temps.
A cette occasion, deux fiches seront distribuées (et seront également disponibles par la suite à l’accueil de la mairie et des mairies annexes), la première s’adressant aux propriétaires de chiens, la seconde aux auteurs d’incivilités (encombrants, déchets verts, poubelles sorties hors des jours de passage ou hors des conteneurs, etc.etc….). Ces deux fiches rappelant la réglementation et les sanctions qui s’en suivraient si cette réglementation n’était pas respectée.

Après cette période, il ne restera que la verbalisation qui sera appliquée sans état d’âme.
Tous les mois, une rubrique sera diffusée dans la presse locale, le journal et le site Internet de la ville, elle traitera du nombre d’incivilités constatées (avec photos à l’appui) ainsi que des contreventions infligées.
Pour en terminer, la propreté de la ville n’est pas seulement l’affaire de la Mairie, du Sictom ou du service de nettoiement : c’est l’affaire de tous.

Pour le comité du cœur de ville : Louis BENTAJOU

 

 

 

 

 

 

 

 

Qu'en pensez-vous ?

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Jeux concours
Météo de l'Hérault
Hérault Tribune Pro Hérault Tribune Reportages

Depuis 1973, d’abord sous format magazine, puis via son site, Hérault Tribune informe le public des événements qui se produisent dans le grand Agathois, le Biterrois et le bassin de Thau.

logo hje

Depuis 1895, l’Hérault Juridique & Economique traite l’économie, le droit et la culture dans son hebdomadaire papier, puis via son site Internet. Il contribue au développement sécurisé de l’économie locale en publiant les annonces légales.