Pézenas : L’Avare de Molière ce vendredi à L’illustre théâtre

Reportage

Deux représentations de L’Avare sont programmées le 31 décembre à L’illustre théâtre de Pézenas. On rit, on tremble, on espère dans cette version qui lorgne aussi sur nos travers d’aujourd’hui.

Photos © Mathieu Weisbuch

Un pied, puis une jambe, une tête, et enfin le corps ! Harpagon apparaît sur scène fidèle à son principal, voire unique trait de caractère : l’avarice. Il ne donne pas facilement. Ici, le comédien Pierre-Luc Scotto incarne un Harpagon rendu si malade par son avarice qu’elle semble avoir réveillé en lui un animal apeuré et aux abois. Grimaces, démarches d’insecte et voix déformée par son obsession, font basculer le personnage dans un univers comique et fantastique. Le moindre geste d’Harpagon nous surprend, il s’élance et se fige, laissant au spectateur le temps d’apprécier la gymnastique infernale que lui impose son caractère.

Les mariages arrangés par Harpagon pour ses deux enfants Cléante et Elise, et pour lui-même avec Mariane, sont des aberrations pour le spectateur d’aujourd’hui. La mise en scène de Gérard Mascot infuse ce ridicule dans le sang des jeunes tourtereaux. L’expression de leurs sentiments devient alors le prétexte à la caricature d’une jeunesse incapable de mesurer son enthousiasme dans la joie ou l’accablement.

Un version fidèle et inventive

ballet

Gérard Mascot a ajouté à la pièce originale des entractes dansés et chantés avec la collaboration de Jérôme Dru à la direction musicale et d’Hélène Buday pour les chorégraphies. Ces moments cristallisent la situation de l’Avare, seul contre tous. Son agitation inquiète dessine au milieu du ballet et des chœurs la figure moquée du bourgeois tyrannique et ridicule. Autour de lui, le personnage de La Flèche, valet de Cléante interprété par Ruben Chehadi, virevolte insaisissable tel un animal félin. Il est léger et toujours prêt à disparaître comme la cassette de dix mille écus qui hante l’imagination du barbon.

Fidèle à l’auteur né il y a 400 ans, la pièce jouée par L’Illustre théâtre s’appuie sur la peinture des caractères. Les comédiens incarnent avec une délectation communicative nos emportements et nos lâchetés. Par des clins d’œil savamment dosés, la pièce touche notre sensibilité d’aujourd’hui créant un pont entre les mœurs du Grand siècle et celles de nos contemporains. “Pendant toute la pièce, les situations comiques ne cessent de nous surprendre, le personnage de l’Avare est habité par une folie délirante et mystérieuse qui le rend aussi tyrannique qu’attachant”, déclare à la sortie de la pièce Laure une spectatrice.

avare 1

Mis en scène par Gérard Mascot
Avec Pierre-Luc SCOTTO dans le rôle d’Harpagon, Joris CALEGARI, Ruben CHEHADI, Jérôme DRU, Jules FINN, Phil GOUPILLION, Salomé LUCIBELLO, Frédérique MASCOT et Véronique VALÉRY.
Direction musicale : Jérôme DRU ; Chorégraphie : Hélène BUDAY ; Décors : Guy SAHUC et Agnès CANUTO ; Costumes : Stéphanie SANCHEZ; Perruques Nathalie DAMVILLE ; Construction : Patrick GUASP

Informations pratiques

L’Avare de Molière
Vendredi 31 décembre à 17h et 21h
À L’illustre théâtre
22 Avenue de la gare du Midi à Pézenas
Billetterie : https://www.vostickets.fr/Billet?ID=ILLUSTRE_THEATRE
Téléphone : 04 67 98 09 91
Mail : contact@illustretheatre.fr

Qu'en pensez-vous ?

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Jeux concours
Météo de l'Hérault
Hérault Tribune Pro Hérault Tribune Reportages

Depuis 1973, d’abord sous format magazine, puis via son site, Hérault Tribune informe le public des événements qui se produisent dans le grand Agathois, le Biterrois et le bassin de Thau.

logo hje

Depuis 1895, l’Hérault Juridique & Economique traite l’économie, le droit et la culture dans son hebdomadaire papier, puis via son site Internet. Il contribue au développement sécurisé de l’économie locale en publiant les annonces légales.