PEZENAS - Les socialistes s’engagent pour, et avec, la génération qui vient

Dans une campagne électorale rythmée par les affaires, de celles touchant François Fillon à…

Dans une campagne électorale rythmée par les affaires, de celles touchant François Fillon à celles concernant Marine Le Pen en passant par la saisine de la Haute autorité pour la transparence de la vie publique par l’association Anticor au sujet de la déclaration de patrimoine d’Emmanuel Macron, les socialistes piscénois ont fait le choix d’aller contre les vents dominants et le courant médiatique pour laisser place au débat d’idées et à la présentation des projets.

Le 14 mars, ils ont donc convié la population à un deuxième rendez-vous citoyen animé par des militants du Mouvement des Jeunes Socialistes pour débattre, en priorité, des propositions faites par Benoit Hamon en direction de la jeunesse. Dès leur introduction Helline Mey, Bastien Frayssinoux, Geoffrey Boulade et Lorenzo Salvador ont battu en brèche « l’idée selon laquelle il faudrait faire du jeunisme et penser les jeunes comme une catégorie à part ». Pour eux, « les jeunes sont pleinement dans la société et demandent à y être pleinement, c’est d’ailleurs l’une des raisons de leur engagement ».

Dans leur présentation, et dans le débat participatif qui a suivi, ils ont démontré que le renouvellement porté par Benoit Hamon et les transitions (démocratique, écologique, économique et européenne) qu’il propose aux Françaises et aux Français concernaient l’ensemble de la population. Pour cela, ils ont décliné l’essentiel du projet de Benoit Hamon tout en mettant en exergue sa volonté « d’être un lien entre les générations et de transmettre le témoin à celle qui vient ». C’est d’ailleurs pour elle, et pour celles qui suivront, que Benoit Hamon propose plus qu’un programme mais un projet concret allant au-delà d’un quinquennat et reposant sur de vrais choix de société.

La discussion avec la salle a permis d’entrer plus en détail dans les propositions faites par Benoit Hamon soit en les précisant, soit en les complétant. Ainsi, le recrutement de 40 000 nouveaux enseignants, la création d’un service public de soutien scolaire et les efforts à faire pour accroître la mixité sociale ont pu être mis en débat. Tout comme, la reconnaissance de l’engagement des jeunes, la place qu’ils doivent avoir dans le débat public et la vie politique, la démocratisation des études universitaires ou la mise à disposition d’un passeport culture pour les jeunes de 12 à 18 ans.

Cet échange nourri a également permis de préciser les contours du revenu minimum d’existence, dont la réalisation se fera par étapes et qui concernera « l’ensemble des personnes sans ressources ou aux revenus inférieurs à 1,9 fois le salaire minimum mensuel (soit 2 812 euros brut ou 2 185 euros net) donc les jeunes, les bénéficiaires du R.S.A mais aussi les salariés aux revenus modestes qui gagneront en pouvoir d’achat ».

Après plus de deux heures de débat, les participants ont été invités à se joindre à un prochain rendez-vous, organisé avec les sections de Montagnac et de Paulhan, le 22 mars 2017 à 18h30 à la Brasserie des Sports (25 avenue du 11 novembre) à Montagnac. Cette rencontre aura pour thématiques principales la viticulture, l’agriculture et la transition écologique et sera animée par Marie Passieux, Eric Fargeas et René Moreno.

Qu'en pensez-vous ?

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Jeux concours
Météo de l'Hérault
Hérault Tribune Pro Hérault Tribune Reportages

Depuis 1973, d’abord sous format magazine, puis via son site, Hérault Tribune informe le public des événements qui se produisent dans le grand Agathois, le Biterrois et le bassin de Thau.

logo hje

Depuis 1895, l’Hérault Juridique & Economique traite l’économie, le droit et la culture dans son hebdomadaire papier, puis via son site Internet. Il contribue au développement sécurisé de l’économie locale en publiant les annonces légales.