PEZENAS - OSONS - Subventions aux associations : les mêmes causes produisent les mêmes effets

C’est un budget d’aide aux associations en baisse de 4,38% que le Maire de…

C’est un budget d’aide aux associations en baisse de 4,38% que le Maire de Pézenas a soumis au Conseil municipal du 12 avril 2018. Or, comme les années passées, il n’était accompagné d’aucun critère, d’aucun élément comparatif et d’aucun travail préalable. 

Une nouvelle fois, c’est entouré de flou que la majorité municipale souhaitait que le Conseil municipal donne son quitus à des subventions aux associations alors que les Comités consultatifs sports, culture, jeunesse et loisirs, créés en début de mandat, n’ont pas eu leur avis à donner, certains ne s’étant même jamais réunis en quatre ans. Pas plus que le Comité consultatif d’attribution des subventions dont l’Adjointe aux finances avait annoncé, dans un mail daté du 17 mai 2017, la mise en place et qui au final n’a jamais vu le jour. 

Aux demandes répétées de la minorité municipale d’éclaircissements et, surtout, d’une réflexion commune et transparente pour décider des subventions municipales et de leurs critères d’attribution, le Maire a clairement fait comprendre qu’il ne souhaitait pas travailler de concert avec les élus du groupe « Osons Pézenas ! » en raison, a-t-il dit, « d’évènements politiques récents ». Evènements qu’il n’a pas voulu identifier malgré le souhait des élus minoritaires d’obtenir une explication plus précise. 

En cela, il confirme une démarche entreprise depuis le début du mandat où la minorité n’est pas associée, pas plus que ne le sont les habitants ou les forces vives locales.  

Au final, l’enveloppe dédiée aux subventions associatives diminue de 4,38% sans connaître la ligne de conduite qu’ont suivie les élus de la majorité municipale. En effet, par exemple, selon quels principes les Restaurants du Cœur voient leur subvention être amputée de 500 euros ? Pourquoi des associations sont subventionnées une année et ne le sont plus l’année suivante ? Pourquoi certaines associations subissent des diminutions et d’autres non ? Autant de questions qui pourraient obtenir des réponses si des critères étaient définis et suivis et si des réunions de travail préalables existaient. 

Devant l’opacité qui perdure et face à l’absence de réponse à ses questions depuis maintenant 4 ans, la minorité municipale a été contrainte de faire le même choix que les années précédentes ; celui de ne pas prendre part  au vote. Choix qui est résolument différent que celui de s’abstenir ou de voter contre. Choix qui est un appel à davantage de transparence et de travail en commun pour toujours mieux agir en faveur de la vie associative.   

Qu'en pensez-vous ?

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Jeux concours
Météo de l'Hérault
Hérault Tribune Pro Hérault Tribune Reportages

Depuis 1973, d’abord sous format magazine, puis via son site, Hérault Tribune informe le public des événements qui se produisent dans le grand Agathois, le Biterrois et le bassin de Thau.

logo hje

Depuis 1895, l’Hérault Juridique & Economique traite l’économie, le droit et la culture dans son hebdomadaire papier, puis via son site Internet. Il contribue au développement sécurisé de l’économie locale en publiant les annonces légales.