Hérault tribune : L'actu au quotidien dans tout l'Hérault

PEZENAS - Souvenirs de voyage à Paris – avril 2018

Les  18 élèves de Terminales STAV accompagnés de 3 enseignants viennent de découvrir la…

Les  18 élèves de Terminales STAV accompagnés de 3 enseignants viennent de découvrir la capitale  lors d’un séjour de 3 jours de jeudi 12 à samedi 14 avril au soir. Quel est le bilan de cette expérience ? 

Avec peu de moyens, ni en temps, ni en ressources monétaires, ni en connaissances académiques, il y a des découvertes à faire, des rencontres à vivre, des champs culturels accessibles, de multiples horizons à ouvrir …  pour qui sait  se mettre en route, ouvrir les yeux, les oreilles, et son cœur ! 

Notre visite au Sénat prévue à notre arrivée jeudi matin n’a pas pu être honorée du fait d’un retard de 2 heures de notre train.  Le Sénateur Cabanel de Servian qui devait nous guider dans le Sénat, a promis, en compensation, de venir rencontrer la classe de terminales à Bonne Terre.  Premier apprentissage : on s’adapte !

Nous avons démarré nos visites  le jeudi en début d’après midi par une première longue marche  depuis le  XIème (où nous séjournions en auberge de jeunesse) jusqu’à l’Opéra Garnier, découvrant ainsi  La Bastille, la Place des Vosges et la demeure de Victor Hugo, puis l’Opéra de Paris  pour une visite des principaux salons, du balcon sur la place et du majestueux escalier.

Une petite visite des Galeries Lafayette  nous a permis de découvrir la belle coupole  Art Nouveau, et donc le début du marketing expérimenté dans ces grands magasins où tout est fait pour que le client se sente bien, dans le beau,  et ait envie d'acheter !

Puis, nous sommes passés au Palais Royal, pour admirer la cour d’honneur avec  sa fameuse sculpture  des colonnes de Buren et les magnifiques jardins à la française, passant aussi devant le Conseil Constitutionnel et la Comédie Française…

Arrivés au Centre Georges Pompidou, écrin de culture accessible à tous, nous avions rendez vous avec quelques œuvres contemporaines : quelques Picasso, un Soulages,  des œuvres de Marcel Duchamp, de Matisse…

Le  dîner à la brasserie Bouillon Chartier  a permis de goûter la cuisine française traditionnelle  et d’apprécier l’ambiance d’une grande brasserie datant du XIX, dans  sa salle classée aux Monuments historiques

La journée s’est terminée au Sacré Cœur  où, ensemble, nous avons assisté à la dernière Messe à 22h ! 

Après 24 km de marche comptés sur les podomètres de nos portables,  et surtout ressentis dans nos mollets, le luxe fut de prendre un premier métro pour le retour vers l’Auberge.

La 2ème journée a démarré avec la visite de Notre Dame ( 2ème trajet en métro) et  la lecture du portail et des bas reliefs de la vie de Jésus, la découverte de cet édifice impressionnant, qui donne à réfléchir…

Direction Le Louvre  où nous avions sélectionné quelques œuvres incontournables à ne pas manquer : la Victoire de Samotrace, La Joconde, la Vénus de Milo, les Noces de Cana… et quelques œuvres piochées au gré de nos déambulations dans les somptueuses salles du Louvre.

Le pique nique aux Tuileries fut l’occasion d’apprécier l’ambiance cosmopolite du Jardin avec ses saltimbanques et des touristes venus du monde entier.

Notre marche s’est poursuivie à travers Les Tuileries,  la place de la Concorde et l'Assemblée Nationale, La Madeleine, L'Elysée et la place Beauvau…  

Petite halte au Petit Palais, pour visiter les locaux,  la collection permanente  et le paisible petit jardin intérieur.

Direction les  Invalides avec sa cour d'honneur, petite page d’histoire au passage ..

Fin de la promenade à  la Tour Eiffel avec une légère  déception pour les plus téméraires : les escaliers ne sont pas accessibles pour cause de  travaux.  

Après 21 km de marche, le métro fut à nouveau une récompense des efforts effectués pour se rendre à la Cantine de Belleville : l’occasion de savourer un endroit plus « branché », dans un quartier populaire, suivant un concept très en vogue, savant mélange d’ambiance chaleureuse et  de simplicité. Nous y avons aussi célébré, en toute simplicité,  le dernier voyage d’études de Régis d’Orgeval !  

La 3ème journée nous a conduit au Muséum d'histoire naturelle pour visiter  la splendide galerie de l'évolution ,  illustrant l'évolution des espèces et la diversité du monde vivant. Les nombreux panneaux présentés ont été un rappel des cours de biologie, de phytotechnie  et de zoologie, et de saisir une fois encore les  enjeux du développement durable.

Après un pique nique au Jardin des Plantes, nous avons fini nos visites dans le patio  très frais et très hospitalier de la Grande Mosquée de Paris pour y déguster thé à la menthe et pâtisseries orientales ; 

Défi relevé ! Le bilan chiffrable est éloquent : plus de 55 km à pied en 2 jours et demi,  une performance pour certains qui n’avaient jamais autant marché !  Des moyens bien maîtrisés : 3 tickets de métro seulement, et le budget de 150 euros par élève pour tout le séjour (voyage hébergement restauration et sorties inclus) n’a pas été dépassé !

Quant au bilan pédagogique, il a pour base l’ambiance du groupe, l’état d’esprit très positif de ces jeunes , qui sont autant de lueurs d’espérance : Des élèves heureux, volontaires, partants pour découvrir tout ce que nous proposions, un climat de confiance réciproque, la sensation d’avoir transmis quelques valeurs :  la soif d’apprendre, la curiosité , la persévérance,  l’appétit de découverte d’autres cultures, le respect des autres en vie de groupe, l’expérience qu’il est faisable de relever de petits défis 

« Il y a de ces voyages qu’on dirait faits pour illustrer la vie même, et qui peuvent servir de symboles à l’existence » Joseph Conrad.  Puisse ce voyage être un tel symbole !

 

Qu'en pensez-vous ?

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Jeux concours
Météo de l'Hérault
Hérault Tribune Pro Hérault Tribune Reportages

Depuis 1973, d’abord sous format magazine, puis via son site, Hérault Tribune informe le public des événements qui se produisent dans le grand Agathois, le Biterrois et le bassin de Thau.

logo hje

Depuis 1895, l’Hérault Juridique & Economique traite l’économie, le droit et la culture dans son hebdomadaire papier, puis via son site Internet. Il contribue au développement sécurisé de l’économie locale en publiant les annonces légales.