Philippe SAUVEPLANE : « Je ne me représente pas à la présidence de l’Ordre »

Vendredi 16 septembre au Corum de Montpellier, 38 impétrants (dont 20 pour l’Hérault) ont…

Vendredi 16 septembre au Corum de Montpellier, 38 impétrants (dont 20 pour l’Hérault) ont prononcé le serment après huit années intenses d’études et de stages. 300 experts-comptables ont assisté à l’assemblée générale,  soit 30 % de la profession en région, accompagnés de 250 stagiaires. Un succès pour cette édition placée sous le signe de la grande région et de la fusion des Ordres de Montpellier et Toulouse. Les experts-comptables régionaux ont toutefois obtenu de leur tutelle le statu quo pendant deux ans : le regroupement grande région de la profession n’interviendra qu’au 1er janvier 2019. Une élection est prévue courant novembre pour désigner la nouvelle équipe qui dirigera le Conseil de l’ordre des experts-comptables de la région de Montpellier et son nouveau président, Philippe Sauveplane n’étant pas candidat à sa succession. Il s’est confié à l’HJE. Entretien…

 

 

Quelle évolution peut-on attendre pour le futur conseil de l’Ordre de la grande région Occitanie ?

Philippe Sauveplane : « Comme le prouve cette carte [NDLR : voir la photo ci-après], nous restons encore pendant deux ans dans la configuration ordinale actuelle : d’un côté le Languedoc-Roussillon et l’Aveyron, et de l’autre Midi-Pyrénées. Nous rejoindrons l’Occitanie, c’est-à-dire la grande région, au 1er janvier 2019. L’équipe de 24 élus qui est aux manettes du conseil régional de Montpellier depuis quatre ans – pour certains depuis huit ans – peut se représenter pour deux ans de plus. Ce mandat sera neutralisé… »

 

Êtes-vous candidat à votre succession ?

« Je ne me représenterai pas ! Parce que j’ai beaucoup donné, j’ai beaucoup reçu aussi, mais il y a un moment où il faut laisser la place ; et il faut laisser la place à des gens qui reprennent le flambeau avec de l’initiative et du cœur à l’ouvrage. C’est une fonction qui prend beaucoup de temps mais qui est très intéressante. Elle permet de faire avancer ses idées, de résister éventuellement quand c’est nécessaire et d’avoir une vision d’ensemble sur la profession que l’on ne peut avoir lorsqu’on est simplement un expert-comptable classique. »

 

Cela veut-il dire que vous allez solliciter d’autres fonctions ?

« Très honnêtement, ce n’est pas prévu. Je pense que je resterai si on me le demande pour suivre la problématique de la nouvelle région pendant le mandat de deux ans à venir, mais uniquement sur un groupe de travail national qui traite de l’évolution de la profession et dont je fais déjà partie. Mais ce sera ma seule contribution à l’avenir. »

 

Les dates pour la prochaine élection sont-elles fixées ?

« L’élection aura lieu en novembre [NDLR : voir l’encadré], les résultats seront annoncés le 1er décembre, et l’intronisation de la nouvelle équipe aura lieu le 14 décembre à 14h00. »

 

Philippe ARRAOU, président national des experts-comptables, était présent ce matin…

« Oui, le président nous a fait cet honneur et a ouvert les travaux de notre assemblée générale. Il a confirmé au passage qu’effectivement le chiffre de 24 membres pour le futur Conseil grande région Montpellier-Toulouse n’était pas acceptable. C’est une grande nouvelle pour l’ensemble de la profession puisque le discours n’avait pas été aussi clair jusqu’à présent. Nous avons eu aujourd’hui la confirmation que le conseil n’aura pas 24 membres. Ce nombre sera déterminé par le groupe national de travail. Mais concernant le Conseil de l’Ordre de Nouvelle Aquitaine, si l’on devait cumuler les effectifs pour le regroupement, nous aurions 30 élus, contre 54 aujourd’hui, en cumulant les assemblées d’élus. Passer de 54 à 30 n’est pas concevable. Nos confrères de Limoges vont être ravis d’apprendre que le président national accepte maintenant l’idée de faire évoluer favorablement le nombre des élus des futurs Conseils de l’Ordre grande région. »

 

Trente-huit nouveaux experts-comptables ont prêté serment cette année en région…

« Oui, c’est une promotion1 plus importante qu’en 2015, qui en comptait une trentaine. Nous évoluons toujours
chaque année autour de 30 à 40 impétrants, avec un taux de renouvellement de la profession qui reste constant. Nous notons que la féminisation de la profession s’accentue. Nous sommes très précisément à 28,89 % en région. Ce qui fait que dans le prochain Conseil de l’Ordre, la loi faisant obligation de parité, nous aurons un tiers de femmes. A 28 % nous sommes concernés par le seuil au-dessus, c’est-à-dire 33 %. Il y aura donc 33 % de consœurs dans notre prochain conseil. Le Conseil de l’Ordre régional comptant 24 membres élus. Mais il faut noter que nous avons déjà aujourd’hui plus que 33 % d’élues féminines au conseil. Nous n’avons donc pas attendu la loi. Elles sont toutes des experts-comptables très efficaces. La prestation de serment de cette année a d’ailleurs été assurée par deux élues du conseil : Anne Dideron, expert-comptable à Nîmes, et Delphine Yabanez, de Perpignan. »

 

On vous a senti très ému après l’hommage rendu à Catherine Dumont (2)…

« On n’arrive pas à en parler facilement. Nous lui avons rendu hommage, aujourd’hui, bien sûr… C’est une personnalité exceptionnelle. Quelqu’un qui avait beaucoup de dynamisme, une grande intelligence de la profession, une ouverture vers le monde économique qui nous a énormément servi et qui a permis à tous les experts-comptables de la région d’être reconnus dans leur métier, dans leur activité, dans leur personnalité d’experts-comptables… C’est quelqu’un qui a beaucoup, beaucoup, marqué la profession. »

 

Propos recueillis par Daniel CROCI le 16 septembre 2016

 

1 – 38 impétrants dont 20 pour l’Hérault et 18 des quatre autres départements (Gard, Aude, Pyrénées-Orientales et Aveyron. Il n’y avait pas d’impétrant de Lozère cette année). La profession regroupe 982 professionnels et 193 stagiaires en région Languedoc-Roussillon, dont 454 experts-comptables dans l’Hérault et 121 stagiaires.

2 – Catherine Dumont, past-présidente du Conseil de l’Ordre de la région de Montpellier (lire l’article dans l’HJE du 15 septembre 2016 en page 15).

 

Renouvellement du Conseil de l’Ordre de Montpellier : planning prévisionnel de l’élection

• 23 septembre 2016 : courrier d’appel à candidatures,
• 17 octobre : fin de dépôt des candidatures
• 4 novembre : scellement des urnes
• 15 novembre : vote
• 1er décembre : dépouillement et annonce des résultats.
• 14 décembre : intronisation du nouveau président et du nouveau bureau.

 

 

 

 

Qu'en pensez-vous ?

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Jeux concours
Météo de l'Hérault
Hérault Tribune Pro Hérault Tribune Reportages

Depuis 1973, d’abord sous format magazine, puis via son site, Hérault Tribune informe le public des événements qui se produisent dans le grand Agathois, le Biterrois et le bassin de Thau.

logo hje

Depuis 1895, l’Hérault Juridique & Economique traite l’économie, le droit et la culture dans son hebdomadaire papier, puis via son site Internet. Il contribue au développement sécurisé de l’économie locale en publiant les annonces légales.